AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Relax sunday appartement 113 ( Romane )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Maddison Habbott
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


membre

◊ fields harvested : 20
◊ moving in to Buffalo : 24/01/2015


MessageSujet: Relax sunday appartement 113 ( Romane ) Dim 25 Jan - 18:30


Quoi de mieux que de se lever à midi, Maddy ne le faisait que rarement mais la vu que c'était dimanche, elle pouvait se le permettre le salon de thé étant fermé et puis on ne pouvait pas dire qu'il y avait grande affluence même en heures d'ouverture ce qui désespérait la jeune femme. Elle tourna son visage vers la fenêtre étant toujours couchée dans son lit et à ce moment la, le soleil vient lui chatouiller les yeux ce qui signifiait qu'il était temps pour la jeune femme de se lever et de s'activer un petit peu. Elle sorti donc de sous sa couette pour se rendre directement à la salle de bain sans oublier de mettre la radio à fond ne pouvant pas vivre sans musique. Elle était tranquillement sous la douche quand elle entendit un flash info ce qui la fit sortir la tête par le rideau de douche pour mieux entendre.

" Flash info : Restez bien chez vous en ce dimanche, une tempête de neige arrive sur Buffalo! Nous attendons entre 15cm et 30cm de neige et beaucoup de verglas

Elle haussa les épaules en entendant cela et alla terminer sa douche. Il faut dire que la jeune fille était équipée pour ce genre de météo avec son range rover, elle avait en plus des pneus neige, des chaines et tout ce qu'il fallait donc ce n'était pas cela qui allait lui faire peur. Elle sortit enfin de la salle de bain et enfila un jeans suivi d'un pull à col roulé, bon ce n'était pas très sexy mais vu qu'elle ne comptait pas trop bouger, elle n'avait pas besoin d'être à son avantage non plus. Elle se rendit ensuite à la cuisine ou elle se servit une tasse de café fumant. Elle en bu une gorgée ce qui lui fit du bien pour ensuite se mettre devant son ordinateur non pas pour aller sur internet vu les connexions plus que manquantes ici mais pour essayer de faire des petites pubs toutes boîtes avec un programme graphique qu'elle venait d'acheter. Bon elle n'était pas douée la dedans mais elle allait essayer de s'en sortir comme une grande ne voulant pas demander l'aide de son frère même si lui ferait cela en un tour de main. Après une heure à essayer de faire fonctionner le programme, un grand soupire sortit d'entre ses lèvres et elle reclapa son ordinateur portable se prenant une pause ou elle allait envoyer celui-ci dans le mur. Elle alla donc se mettre dans le divan et alluma sa télévision et zappa encore et encore jusqu'à trouver une bête série qui ne concernait que l'amour comme quasi toutes mais se laissa emporter et la regarda en commentant celle-ci toute seule, d'ailleurs si quelqu'un la voyait, elle aurait eu l'air très stupide. Cependant celle-ci fût coupée dans son élan en entendant la sonnerie de son parlophone, elle se leva donc pour décrocher et quand elle entendit la voix de sa meilleure amie, Romane, elle sourit et s'empressa d'ouvrir la porte de l'immeuble.

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

L.Romane Sanders
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


membre

◊ fields harvested : 129
◊ moving in to Buffalo : 07/01/2015


MessageSujet: Re: Relax sunday appartement 113 ( Romane ) Dim 1 Fév - 20:17

Relax Sunday




Trop ! C’était trop, cet affût de paroles sorti de la bouche d’Inès, mon cerveau ne supporte plus tout comme mon cœur, il faut que je sorte là tout de suite je manque d’air, je monte en trombe à l’étage enfilant des vêtements à la hâte sans me soucier de la concordance des couleurs, ou encore la monde de toute façon je ne suis plus en état de réfléchir ni même d’avoir une pensée. Une fois vêtue j’ai tout de même la présence d’esprit de prendre ma doudoune et d’enfiler de bonne chaussure. Il faut que je partes sans vraiment savoir où je vais vraiment, les pulsations du sang dans mon cerveau , ce bruit incessant , la nausée me monte, ça serait complètement irresponsable de prendre le volant dans cet état je finis par reposer mes clés que j’avais prise y a cinq minutes dans le vide poche et sans un mot envers ma tante car oui quoi qu’elle en dise elle reste ma tante, je sors claquant la porte. Ce n’est qu’en sortant que je réalise qu’il neige, tant mieux le froid est une bonne chose pour que mes méninges redeviennent opérationnelles. Je marche sans but un long moment, les larmes ruisselant sur mes joues, je pourrais dire qu’elles givrent peu à peu…. Les flocons qui tombent en cascade, brouillent ma vision tout comme mes larmes , je manques à maintes reprises de tomber, je finis même par me rattraper de justesse lorsque je réalise que je suis aux pieds d’un immeuble.
Je mets un temps fou pour arriver au bon nom de famille , faisant défiler l’alphabet assez rapidement, d’ordinaire je connais le code par cœur mais là je n’ai plus vraiment accès aux choses que je sais, mon cerveau est centré sur le choc de tout à l’heure « Je suis ta mère biologique » comment Inès pouvait-t-elle me dire cela, et pourquoi ?! Et puis il y a la colère bien présente dans mon esprit, qui serait comme une voix des plus désagréable qui arrête pas de vous hurler avec un son au combien strident, combien c’est en manque de respect pour maman sa propre cousine. Depuis peu sous terre et déjà sa mémoire est mise à mal ! Je l’ai écouté mais mon cerveau refuse d’assimiler l’afflux d’informations , je suis encore sonnée donc je ne me demande pas pourquoi on ne m’a rien dit, enfin surtout parce que je crains la réponse mais surtout je ne comprends pas. Pourquoi me dire cela alors que mes deux parents avaient choisi au sens propre d’emmener le secret dans la tombe et qu’attend –t-elle de moi ?
Inès c’est ma tante je la connais depuis toujours , elle ne m’a pas jugé lorsque ma crise d’adolescence était au plus fort , au contraire elle voulait que j’arrive à lui parler. Depuis que je suis revenue et même à l’enterrement de papa, elle était présente et depuis la disparition de Mary-Lee elle a été là sa demeure était devenu mon refuse, mais là je me sentais comme prisonnière là-bas . Seul point positif je n’ai pas encore songer que l’alcool serait me calmer et l’envie de boire n’est pas encore présente , je suis encore secouée par des sanglots après avoir monté les étages me conduisant jusqu’à l’appartement 113. Les yeux bouffis et rougis par tant de larmes ouverte, je frappes à la porte, et par la suite quand la porte s’ouvre je reste immobile quelques secondes tentant , tant bien que mal de ravaler mes larmes . Je ne parviens que dans un murmure entre deux hoquettements je ne parviens qu’à articuler son prénom. Je crois qu’elle ne m’a jamais vu ainsi et je n’arrive pas à m’expliquer pour le moment , attendant dans un premier tant qu’elle parvienne à me calmer, la seulement je retrouverais l’usage de la parole…
Code by Polochon/Craps



ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Relax sunday appartement 113 ( Romane )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Far From Any Road :: Welcome to Buffalo :: Town center :: Les habitations-
Sauter vers: