AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Elwyn + Au Nebraska, il est illégal de vendre de la bière sans avoir une marmite de soupe en train de cuire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Elwyn F. Daniels
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


Admin

◊ fields harvested : 315
◊ moving in to Buffalo : 04/10/2014


MessageSujet: Elwyn + Au Nebraska, il est illégal de vendre de la bière sans avoir une marmite de soupe en train de cuire. Sam 3 Jan - 1:49

Elwyn Finlay Daniels

« La durée du plus long vol d'avion en papier est de 27,6 secondes. »


nom : Daniels, ni plus ni moins.
prénom(s) : Elwyn Finlay, allez savoir pourquoi ces noms là, avec des parents hippies, faut s'attendre à tout.
surnom(s) : El', Eldorado principalement. Merci les frangines.
date de naissance : 4 avril 1986.
lieu de naissance : Boston.
âge : 28 ans de conneries comme dirait sa coloc'.
nationalité : Américaine... Dans les nuages, ça compte aussi?
métier : Informaticien à son compte, pour le peu que ça va lui servir dans ce bled.
situation : Non défini avec sa coloc... Il va tenter de conclure a priori, il comprend pas pourquoi Carrey est devenu Saturne et lui son anneau, ça le travaille pour sûr mais il peut pas lutter, si?
orientation : Hétérosexuelle. Amoureux de la nature et & la science, ça donne envie.

caractéristiques, tics, signes particuliers, choses à savoir
Elwyn est sociable. Très sociable. TROP sociable. Il aime parler à tout le monde et n'importe qui de tout et n'importe quoi. Il est capable de vous raconter un truc qu'on s'en fout royalement et de le rendre intéressant, c'est le pire. Oui, il adore parler mais surtout faire chier son monde. Il adore faire des farces pourries, surtout aux gens qu'il aime bien alors faites gaffe à vos arrières parce qu'il ne s'arrête jamais. C'est un hyperactif de base, il pense sans arrêt et il adore réfléchir et se casser la tête sur des problèmes existentiels du type "pourquoi les sauterelles sautent au lieu de voler", enfin vous voyez le genre. Il est perspicace, intelligent, persévérant et c'est aussi pour ça qu'il arrive souvent à bout des bugs informatiques. Pédagogue, il adore apprendre des choses aux gens et il est extrêmement doué avec les gamins *certainement parce qu'il en est un lui même, ça doit jouer*, il rigole sans arrêt, son sourire illumine le monde entier. Ca lui arrive de déprimer comme tout le monde mais il ne le montre pas, il est donc plutôt réservé sur ce qui le tourmente et il est très vite gêné quand on le prend au dépourvu. Il peut donc se mettre à rougir pour un rien en mode "je suis timide" ce qui est un peu un paradoxe en vue des conneries qu'il débite à la minute. Si vous arrivez à le suivre, bien joué, si vous n'y arrivez pas.. Merci d'avoir essayé. Il est très volatile Elwyn, s'il s'attache aux gens, vous pouvez compter sur lui pour la vie mais lorsqu'il s'agit de quelque chose de sentimental, ne vous attendez pas à du grand art, il n'est pas très doué et change vite de cible. Enfin, presque.

Si on devait énumérer toutes les sales habitudes d'Elwyn, on y serait certainement encore demain. Vu son manque de responsabilité évident, il aime bien faire traîner son linge sale un peu partout, arriver en retard à ses rendez-vous, zapper de payer les impôts enfin vous voyez le genre. Et comme c'est un grand gamin, il a conservé ses figurines d'Action Man et de X Men, elles traînent encore dans sa chambre et il n'est pas prêt de les mettre dans un carton, soyez en sûrs. Il ne passe pas une bonne journée s'il n'a pas eu son bol de Miel Pops, il a également un faible pour les jeux dans les boîtes de céréales, oui rien que ça. Il adore les films, surtout ceux avec des scénarios bidons parce qu'il a un délire, c'est commenter sans arrêt ce qu'il regarde en changeant les dialogues du personnages. Stupide, vous avez dit? Il est fan de jeux vidéos et c'est un maître à Zelda, Super Mario & Prince of Persia. Cherchez pas, il a fini tous les jeux cinq fois chacun. Il adore les batailles d'oreillers, le strip poker, le strip Mario avec sa coloc' et le dessin. Il adore prendre un crayon et dessiner sur la gueule des gens, c'est un peu son trip ça aussi. Il ne fume pas, ne boit pas tellement non plus et fait pas mal de sport. Comme il ne s'arrête jamais, vous le verrez souvent à courir, faire du basket ou du lancer de chewing gum. Oui, parce qu'il a souvent des idées à la con et il faut qu'il essaye tout tout de suite, alors il ne faut pas être étonné si de temps en temps, il prend d'assaut la cuisine pour une expérience scientifique douteuse.


avatar : Sam Claflin. God. Oh boy.
groupe : Riders in the sky.
inventé/scénario : l'inventé de ma vie.



Depuis combien de temps êtes-vous à Buffalo ? Vous y plaisez-vous ?
Quelques semaines, tout au plus. C'est sympa, même si ça manque de tortues sauvages et de lapins béliers. Cela dit, il n'est pas scientifiquement prouvé que le yaourt Actimel aide les défenses naturelles chez les jeunes enfants, contrairement aux dires publicitaires... Donc j'vais pouvoir me pencher sur la question sans être distrait par les paris de courses de tortues. Ouais, c'est sympa dans le coin mais en même temps, c'est sympa partout, pour moi.
Que pensez-vous du conflit entre les Kelsey & les Fenley ? Prenez-vous part pour l'un ou l'autre ?
Qui? Quoi? Comment? Les guitares sont en guerre contre Kelsey Grammer? Ah bordel, on me prévient jamais des scoops... Comment voulez vous que je choisisse un camp du coup? Je vais me replonger dans les livres pour me mettre au courant des dernières tendances du coup. Je peux pas me permettre de louper les prochains épisodes de la saga X-Men parce que j'ai zappé un conflit stratosphérique entre une guitare et le doubleur du Fauve, BORDEL. *Même si utiliser le terme stratosphérique est scientifiquemnt incorrect dans le contexte*

La technologie et vous, ça se passe comment ?
Comment ça y a pas de réseau? Pourquoi personne me l'a dit, nom de dieu, J'travaille comment là? J'peux pas survivre sans ordinateur, c'est un attentat à ma vie là, concrètement. Bordel, j'vais devoir réparer les problèmes de post it percés ou bien apprendre la dactylo aux petits vieux du coin. Et comment ça y a pas d'élevages de daims des Andes non plus? J'exige remboursement là.
Plutôt cheval, voiture, bus ?
J'mangerais bien un peu de cheval si c'ça la question. Paraîtrait que c'est calorique... Oh puis non, je déconne, je prends le bus moi, voyez. Y a rien de mieux pour exposer aux gens la théorie de la relativité... Vous y croyez vous qu'on trouve plus de fan de Kant dans le bus? Une grosse perte, je vous le dis. Bon, j'vais nourrir mon mammouth dans Zoo Tycoon.

prénom/surnom : la morue des bois perdue à feelsland.
boy or girl ? : aussi boy que Barbie.
ce que vous pensez du forum : aussi beau que les gerbilles d'Amérique Centrale.
où vous avez connu le forum : dans mes pensées omniscientes.
fréquence de connexion : comme un morpion.
un dernier mot ? J'suis une ruine à l'heure actuelle, laissez moi un message après le bip. Yolo.
code par kusumitagraph'

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Elwyn F. Daniels
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


Admin

◊ fields harvested : 315
◊ moving in to Buffalo : 04/10/2014


MessageSujet: Re: Elwyn + Au Nebraska, il est illégal de vendre de la bière sans avoir une marmite de soupe en train de cuire. Sam 3 Jan - 1:49


 

 
« I lose control when you look at me like this. »

 
Step 1: Don't forget to breathe.

"Identité: Elwyn Finlay Daniels. Âge: vingt deux ans. Âge mental: six ans et demi. Fraîchement diplômé du MIT. Compétences particulières: spécialiste des cartes mères en déroute, de la faune luxuriante d'Amérique du Sud et des tournevis cruciformes... Vous savez faire un CV Monsieur?" Elwyn fronça les sourcils, laissant un visage grimaçant traîner par là alors qu'il tentait de regarder l'homme en face de lui avec sérieux. Mais tout le monde savait qu'Elwyn et sérieux, c'était plutôt antinomique. Surtout ses parents. Surtout ses soeurs. Il posta sa main sous son menton et fit son regard de dandy du dimanche soir -oui, il avait un regard de dandy pour chaque jour de la semaine- en espérant que le tout passerait crème. "On m'a dit d'être honnête vous savez alors je tente de rester fidèle à mon image, vous voyez. Quoique j'ai oublié de préciser que j'étais capable de vous citer le nom de toutes les couleurs de l'arc en ciel dans l'ordre et en verlan aussi d'ailleurs en moins de dix secondes. Je pense que ça peut être un plus non?" Et c'était tout cela. Tout le temps. Inlassablement. Et c'était pour cette raison que deux minutes plus tard, il était viré du bureau du recruteur à la limite de se faire sortir par la sécurité. Comme d'habitude. La plupart des gens le prenaient pour un dingue. Il était juste trop intelligent ou trop dans son monde pour réaliser qu'il n'entrait pas tellement dans les clous de la société. Tant pis. Ce serait pour la prochaine fois. Elwyn ressortit du bâtiment, heureux de son entrevue ce qui semblait complètement fou en vue de l'issue mais il n'était pas vraiment comme tout le monde non plus. Il s'arrêta sur le trottoir, les mains dans les poches de son blouson, le sourire aux lèvres alors qu'une jeune femme attendait à ses côtés pour traverser. Mauvaise tactique si on voulait être tranquille en fin de matinée. Elwyn parlait tout le temps. A tout le monde. Pour ne rien dire. Enfin, si, pour lui, la conversation était toujours intéressante mais pour les autres, pas tout à fait non plus. "Vous saviez qu'une personne passait environ six mois de sa vie devant un feu rouge? Imaginez si on convertissait en minutes ce que ça donnerait hein." La jeune femme se tourna vers lui un sourire aux lèvres. Une première. Habituellement, on le regardait d'un oeil étrange et on changeait vite fait de trottoir. "Et vous, vous saviez que les étoiles de mer n'avaient pas de cerveau?" Le regard d'Elwyn s'illumina comme un gamin la veille de Noël. Il adorait apprendre des choses même les faits les plus inutiles, il adorait cela. Il sortit la main de sa poche et la tendit à la jeune femme. "Autre fait inutile à savoir... Je m'appelle Elwyn... Et vous êtes?" La brune lui sourit à pleines dents avant de lui serrer la main. "Leïla, 24 ans, chroniqueuse pour une émission de radio que personne n'écoute et en retard pour mon rendez-vous chez le dentiste. Intéressant, non?" Elwyn se mit à rire comme un idiot, forcément, il avait plein de choses à dire sur le sujet. Tellement que son cerveau n'arrivait pas à s'arrêter deux minutes. "Heureusement qu'on n'habite pas à Providence dans le Rhode Island d'ailleurs, vous imaginez qu'on aurait pas le droit d'acheter du dentifrice et une brosse à dent un même dimanche? L'hygiène dentaire à cause de cela doit diminuer de moitié si on en croit les statistiques. Mais enchanté tout de même Leïla. Le feu est enfin vert, je voudrais pas vous retarder à votre rendez-vous." Le sourire de dandy du dimanche. Encore. Et ce fut ainsi qu'Elwyn tomba amoureux pour la première fois de sa vie, même si le tout ne dura pas. Oui, parce qu'il a l'amour facile mais éphémère et en plus de cela, Leïla était mariée. Double zut.

Step 2 : Don't forget to laugh.

"El'dorado, t'as foutu où mon sèche cheveux? Tu me saoules à piquer mes affaires.. On sait tous que c'est toi la plus fille de la famille au final." Et ni une ni deux, Aurora vint lui ébouriffer les cheveux comme s'il était le dernier de la fratrie. Erreur, il était l'aîné. Même si mentalement, il était clairement derrière ses trois soeurs. En tout cas, niveau responsabilité, c'était évident. Il ne déménageait de chez ses parents qu'aujourd'hui pour aller habiter avec une cinglée qui ne savait pas rester calme devant son ordinateur et qui avait un gamin encore plus débile que lui. Il avait vingt sept ans tout de même. Ses soeurs, quant à elles, avaient déjà une vie établie. Aurora, vingt cinq ans, habitait avec son fiancée depuis six mois et aucun doute qu'elle serait la première avec une ribambelle de marmots qui balanceraient de la peinture sur tonton El'dorado. Elle était responsable d'un salon de coiffure plutôt réputée et elle était aussi la soeur qui ressemblait le moins à Elwyn. Mais ils étaient proches à en crever. Enfin, quand ils ne passaient pas leur temps à se faire chier et s'insulter gentiment. Oui, parce que c'était Aurora qui lui avait enfoncé un torpilleur dans le nez quand il avait douze ans et Elwyn avait fini par passer une nuit aux urgences en observation à cause de son impulsivité évidente. Sa soeur adorée en somme. "Qu'est ce que tu veux que je foute d'un sèche cheveux? Ah si... Je l'ai utilisé pour créer un ventilateur de fortune dans la chambre de Pearl. J'essaye de rendre service... Par contre, tu risques de retrouver des chaussettes sales dans le moteur, j'ai tenté un truc scientifique encore inconnu..." Aie. Une autre tape sur l'épaule. C'était l'amour fou entre eux, soyez en certains. Et la deuxième entra dans la salle de bains pour balancer les caleçons roses fluo d'Elwyn à ses pieds. Après tout, il déménageait... Mais comment avait-elle ça en sa possession d'ailleurs? Finn la regarda les mains sur les hanches avant de lui lancer son sourire de dandy du mardi. "Pearl... Me dis pas que tu m'as fait une farce y a six mois et que je suis passé à côté? Je te dois quoi ce coup ci?" Pearl, vingt quatre ans, militante de causes en tous genres, rebelle notoire, spécialiste en marketing pour une association d'écologistes, on ne l'arrêtait jamais. Un peu timbrée, elle était la préférée des parents puisqu'elle collait à leurs idéaux mais elle était aussi celle qui ressemblait le plus à Elwyn. Ils avaient donc créé un jeu qui perdurait depuis une décennie avec bon nombre de farces, de challenges idiots et avec des gages bien entendu. La jeune femme lui sourit avant de conclure. "Tu t'es même pas rendu compte que je t'ai volé tes sous vêtements... t'es vraiment un cas, Ely. Tu sais ce que t'as à faire... Foutre un des costumes de scène de Lady Gaga et aller chanter Bad Romance au milieu du pub irlandais. Bon courage, vieux." Aurora se mit à rire alors que Pearl lui souriait à pleines dents, sa revanche serait terrible. Mais il n'eut pas vraiment le temps de répliquer ou accepter le défi puisque la petite dernière se frayait un passage dans la pièce pour sauter dans les bras d'Elwyn. Etrange. Mais Oona n'avait jamais été comme ses soeurs non plus, elle était un peu sa confidente, une vraie perle de gentillesse dans ce monde même si elle luttait contre une certaine noirceur qu'elle avait en elle. Elle repoussait constamment ses limites, tentait des expériences parfois folles: la drogue, le sexe, le rock'n'roll à seulement vingt et un ans. Oona était encore étudiante, elle était une vraie artiste dans l'âme, un petit génie de l'écriture également mais elle manquait souvent cruellement d'ambition et c'était dans ces moments là qu'elle avait besoin de son débile de frère certainement. "Tu sais que je déménage à seulement quinze minutes en bus d'ici non? Je ne vais pas élever des caribous espagnols ou faire un élevage d'ornithorynques en Tasmanie, petite cerise." Elwyn lui donnait des surnoms ridicules et à chaque fois, elle se mettait à sourire ce qui devenait de plus en plus rare au fur et à mesure des jours qui passaient. Sa vie amoureuse devait vraiment être un bordel monstrueux et en cela, elle ressemblait à Elwyn. Quand on avait un karma pourri, c'était à vie. "T'as intérêt à revenir manger ici tous les samedis midis ou je viendrais te chercher, branleur. Et je te volerais toutes tes maudites figurines pour te punir! Oui, Oona était la soeur la plus violente finalement. Elle était bonne pour les menaces et Elwyn fit semblant de trembler avant de ramasser un carton et descendre les escaliers. Ses parents n'étaient pas là. Rien de neuf à ce niveau là. Ils étaient toujours partis dans leur vieux camping car moisi depuis qu'ils avaient gagné une petite somme à un jeu débile. Ses parents n'étaient pas des gens normaux: à moitié hippie, à moitié punk, ils les avaient éduqué à être eux mêmes, sans honte. Et ils n'étaient pas riches, pas des gens qui savaient se comporter en société non plus. Ils étaient clairement un mélange de leurs quatre enfants réunis et ce n'était pas forcément toujours très beau à voir. Il posa son carton par dessus les autres alors que les déménageurs en terminaient avec le chargement. Elwyn se retourna vers ses trois soeurs et la seule chose qui pouvait leur dire sonnait tout à fait comme il était... Juste Elwyn. "Bon, les morues, je vous dirais bien de me filer un de vos soutifs en souvenirs des bons moments qu'on a partagés dans cette maison mais comme je suis censé montrer l'exemple, étant l'aîné de tout ce bordel, je ne vous dirais qu'une chose: ne déménagez pas en Alabama parce que vous savez bien qu'il est interdit de jouer aux dominos le dimanche hein." Il aurait pu se mettre à pleurer mais la seule manière qu'il avait de contrôler ses émotions, c'était dire n'importe quoi. Et il arrivait plutôt bien. C'était mieux qu'un au revoir ridicule, pas vrai?

Step 3: Don't forget to live.

"Ah bah, c'est sûr que si vous débranchez le câble ADSL, vous pourrez pas aller sur internet, Madame Jackson. Je sais bien que vous détestez les fils qui traînent mais malheureusement quand on a un ordinateur, c'est le lot quotidien, vous savez. C'est comme les joueurs de polo vous voyez... S'ils ont pas de balle, c'est difficile de marquer des buts. Quoique c'est encore plus dur sans cheval finalement. J'aurais pu dire quelque chose de plus facile à imaginer. Attendez, je recommence. Imaginez que cette prise, ce soit vous, ce fil, votre mari et votre connexion internet, votre gamin. Vous voyez ce que ça donne si on branche pas le fil à la prise hein? Et bah rien justement. Bon, allez je vous la facture pas celle là, je suis sympa. Je reviens lundi prochain de toute façon pour notre séance sur Excel je crois. Bon, allez, je me dépêche, je dois aller racheter des miel pops pour le gamin à la baraque... Quoique c'est peut être pour moi aussi en fait." Et il laissait la pauvre femme là, son sourire de dandy du vendredi sur le coin de la gueule. Il était insupportable ce type clairement. Elwyn passa rapidement au supermarché pour remplir le frigo sous peine de se faire scalper par Carrey la cinglée. Lorsqu'il pénétra dans l'appartement, il constata que le salon avait l'air de Bagdad. Pas étonnant vu la soirée de la veille. Il restait son tee shirt qui traînait et une de ses chaussettes, décidément, les parties de Strip Mario devenaient dangereuses. Il s'arrêta devant le placard de la cousine, un sourire incrédule sur le coin de la gueule quand il chopa un de ses post-it sur le meuble. "Le jeu Pac-Man s'appelait auparavant Puck-man, mais le nom a été changé afin d'éviter que des petits comiques dans les salles d'arcade grattent la boucle du P pour en faire un F." Fait intéressant sans aucun doute. En tout cas pour Elwyn et il était intéressant que cela intéresserait Carrey aussi. Il entendit un bruit de casserole derrière lui et se retourna, en alerte. Pour constater que le gamin était là, mort de rire, en train de construire on ne savait quoi avec les ustensiles de la cuisine. Il y avait d'ailleurs un post it sur la poêle: "Dans le Maryland, à Baltimore, on ne doit pas amener un lion au cinéma." Diablement intéressant. Elwyn dompta sa tignasse quelques secondes avant de poser les mains sur ses hanches en confrontant le petit. "T'es pas à l'école toi? Et ta tante Monique elle est où là? Je t'ai pas déjà dit que la construction de chaloupes avec les casseroles étaient prohibés durant l'hiver? Allez, viens là, on va ranger le salon sinon Carrey va encore dire que c'est moi le fauteur de troubles dans le coin alors qu'on sait pertinemment que celui qui s'amuse à mettre du dentifrice dans son pyjama... C'est toi, hein?" Elwyn lui fit un clin d'oeil. Oui, ils avaient des deals et en général, le tout sauvait Finn d'une mort certaine par lapidation en place publique par la brune hystérique. Daniels s'arrêta devant la télé, passant son regard sur le post it qui traînait par là: "A Washington, dans la ville d'Auburn, déflorer une femme vierge est passible de 5 ans d'incarcération." De plus en plus intéressant. Au terme d'une heure de ménage où Elwyn passa le plus clair de son temps à regarder le neveu de Carrey bosser avec un sourire de tyran, le tout paraissait bien plus propre et vivable. Pile au moment où la porte s'ouvrait sur Carrey. Elwyn se posta contre le mur dans l'entrée, sa chemise sans dessus dessous, son sourire de coloc' fier de lui sur le coin de la face. "C'est à cette heure là qu'on rentre? Et en plus, tu me laisses mini miel pops en garde sans me prévenir? T'as de la chance que les porc-épic flottent dans l'eau ou je t'aurais balancé à la flotte avec eux tiens." Et c'était tous les jours comme cela. More or less. Et le pire? C'était qu'il était masochiste parce qu'il ne voyait qu'elle. Toujours qu'elle.

Step 4: Don't forget to love.

Il avait craqué cet idiot. Juste au détour d'une partie de console, parmi tant d'autres, il fallait dire qu'il avait laissé l'allumette s'embraser en même temps qu'il débitait des faits inutiles à toute allure. "Dans le Maryland, les distributeurs de préservatifs sont illégaux. Ils ne sont autorisés que dans les endroits où l'on vend des boissons alcoolisées à consommer sur place." Et de un, post it en vue. "Tu savais que les femmes clignent des yeux près de deux fois plus que les hommes?" Et c'était lancé. Des vannes, de la séduction ridicule et il voyait Carrey comme il s'était toujours refusé de la voir... Belle, attirante, son ancre. Avec ses cheveux cascadant sur ses épaules, son joli sourire et sa main qui frôla son visage, bordel, il était en train de virer totalement taré là. Et il souriait comme un idiot de première, bientôt, il laisserait sa mâchoire tomber et la bave couler sur le sol. Sacré Elwyn. Cela ne lui arrivait pas ce genre de délires habituellement, il devait y avoir de la marijuana dans les champignons ou quelque chose du genre. C'était la seule explication sensée... Si on pouvait dire cela. Et Daniels se demanda comment il réussit à lui répondre, sans trembler ou bégayer comme un idiot devant une foule de cent personnes. "Je sais me servir d'une fourchette, je te remercie de vouloir refaire mon éducation mais elle est parfaite comme elle est. Et vas y, déteste moi, j'adore ça quand tu dis ça avec le sourire, ça me fait frissonner, je t'explique pas, mon poussin." Bordel, il faisait quoi là? Situation d'urgence, sortez les extincteurs, il était en train de se cramer tout seul. Sauver les meubles puisque la maison brûlait, il savait faire cela. "Tu... Tu savais que... 25% des os humains étaient... Dans les... Les.. Pieds?" On était en train de le perdre, tout comme le bout d'olive qui se retrouvait sorti de son piège barbu. Il en avait oublié que la télévision continuait de cracher du son et des histoires qui l'auraient passionné en temps normal. Sauf que là, il n'en avait strictement rien à faire. Elwyn, le roi des faits inutiles s'en fichait qu'une girafe prénommé Lola avait fui le zoo de Boston et traînait dans la fontaine de la grande place. Sa maladie était grave, vraiment. Il allait s'étouffer avec sa bière. Il allait crever. Et c'était pire lorsqu'il sentit la tête de Carrey sur son épaule, merde, il faisait de la tachycardie. Appelez l'hôpital ou n'importe qui, il allait y passer. Et comme un couillon, il baissa le regard et il constata qu'il avait chopé la main de Carrey pour la fourrer dans la sienne. Tu fais quoi Elwyn là? Elle avait fini par le fuir pourtant et le cher Daniels l'avait pourchassé, ardemment, lui d'un côté de la porte, elle de l'autre. Il ne comprenait pas le lien qui s'était fait entre eux, lui qui comprenait les lois de la gravitation et les calculs de tangente inter dimensionnels, de quoi le rendre dingue clairement. Mais il était resté derrière la porte, à l'attendre, à vouloir la voir d'autant plus, la serrer dans ses bras, cette coloc' qu'il énervait plus que de coutume. Il se retrouvait un peu dans sa connerie mais au fond, c'était plus l'angoisse qu'autre chose qui le faisait parler à outrance. Et un autre mot glissé sous la porte deux secondes plus tard. Elle allait sortir, parole de Daniels. "Tout être vivant tend, souvent inconsciemment, à conserver son autonomie, à maintenir sa structure d’être vivant. Cela les conduit à privilégier les comportements de base comme boire, manger, se reposer, prendre la fuite ou combattre les agresseurs. Or les comportements sexuels et de séduction demandent généralement beaucoup d’énergie en plus d’être risqués puisque souvent spectaculaires et bruyants là où la survie exige plutôt la plus grande discrétion... Sors de là maintenant ou je te fais une thèse sur le sujet!" C'est ainsi qu'il la gagnait, en étant lui même alors que c'était bien peu suffisant habituellement. . Elwyn ne savait pas vraiment combien de minutes il avait attendu mais il s'avéra qu'elle finit par entrouvrir la porte. Ce ne fut pas pour autant qu'il se releva pour accourir dans la salle de bains, non, il se mit à sourire en se mordant la lèvre inférieure en regardant droit devant lui. "Absolument tout. T'imagines même pas à quel point je suis persévérant. J'aurais escaladé, crois moi." Et le silence. Un léger silence, mais pas embarrassant avant que Carrey ne lui dise qu'elle voulait encore rester ainsi quelques secondes. Elwyn hocha simplement la tête dans l'attente d'une quelconque approbation, quelque chose qui le pousserait à agir. A bouger de son sol froid pour la rejoindre, la regarder dans les yeux, s'excuser et ne plus jamais recommencer... Sauf qu'il ne pouvait pas lui promettre cela. Il ne pourrait jamais lui promettre qu'il n'aurait pas envie de recommencer. Jamais. Il n'était pas un bon menteur de toute façon. Et puis, une banalité, quelque chose qu'il se sentait obligé de commenter même si l'un comme l'autre n'avaient pas vraiment d'intérêt pour le sujet sur l'instant. "On se chargera du problème demain. De toute façon, maintenant, c'est fait..." Ouais, c'était fait. Comme le fait qu'il avait dévoré des yeux Carrey quelques temps plus tôt. Comme le fait qu'il lui avait attrapé la main comme s'ils avaient été désignés le couple de l'année. Ou juste le fait qu'il lui avait souri avec un regard attendri. Le fait qu'il la désirait tout court. Et qu'elle devait le savoir, au moins inconsciemment. Et la question qu'elle posa ensuite voulait clairement dire que l'information allait finir par arriver sous peu jusqu'à la partie consciente de son cerveau. Elwyn sentait l'hésitation dans sa voix, une phrase à peine finie et tout ce qu'il fit pour le moment, c'était respirer. Dans le silence. Un Elwyn silencieux, on aurait vu l'apocalypse ce soir là. "Absolument rien, Carrey. Y a une explication logique pour tout ce qui s'est passé. Si je t'ai pris la main, c'est parce que l'histoire de la fuite de la girafe m'a foutu les jetons, je me suis dit... Et si elle débarquait dans notre salon hein? Et si je t'ai malencontreusement caressé la joue, c'est juste parce que t'avais un cil qui traînait là... T'as pas fait de voeux d'ailleurs. Et si je te regardais différemment, bah..." Il n'avait aucune explication. Il ne savait pas mentir. Il était nul. Et Elwyn finit par se lever et par entrer dans la salle de bain, visage sérieux et se mordillant la lèvre d'angoisse. Il s'arrêta devant Carrey et lui tendit une main serviable pour qu'elle se relève à son tour. "... Et je sais pas mentir, bordel. Mais tu sais déjà que je suis un menteur de merde. Tu sais que c'est moi qui ruine tes fringues, qui ruine ton maquillage, qui ruine ta vie en somme et pas le gamin. J'avoue que j'ai toujours éprouvé un malin plaisir à le faire, je dois bien aimer quand tu me gueules dessus sans discontinuer pour des conneries, je crois. Peut être que je cherche juste ton attention aussi, va savoir. Mais le fait est que je suis un menteur à la noix et tu sais aussi bien que moi que c'est pas à cause d'une girafe, de la guerre nucléaire ou de l'anniversaire de Barack Obama si j'ai agi comme ça tout à l'heure... C'est juste que j'en ai eu envie. Alors, je vais arrêter de faire comme si j'étais un type sain d'esprit ou quelqu'un de normal, on sait tous les deux que c'est pas moi. Maintenant que j'ai dit ça, je peux très bien prendre des affaires et te laisser tranquille, Carrey, je veux pas te perturber. Je veux pas bouleverser ton équilibre, je veux pas te perdre non plus alors je suis capable de me retirer avec le sourire." Et il la regarda avec cet air de mec prêt à chialer si jamais le truc tournait mal, la main tendue vers elle dans l'espoir qu'elle ne le bousille pas trop. Elwyn n’avait jamais eu le courage de dire des choses franches et sincères sur ce qu'il ressentait face à une situation, il restait quand même une chance qu'il se fasse clairement bousiller comme résultat. Mais il prenait le risque parce que, comme il le disait si bien lui même, il était un menteur de merde et qui pourrait-il tromper? Certainement pas elle. Pas Carrey. Etrange comme situation et pourtant, le courant électrique le transperça, c'était là en lui, c'était tout ce qu'il était, tout ce qu'il désirait. Sa main glissa à nouveau le long de l'épaule de Carrey pour atteindre sa hanche et là, quelque chose en lui, une force immuable l'obligea à l'attirer un peu plus à lui. Non, elle ne se rendait pas compte de son pouvoir d'attraction, de cette capacité qu'elle avait à foutre le bordel dans le schéma de circulation de son sang quelque part au fond de son coeur. C'était tuant de la regarder, en silence sans bouger pendant quelques instants. Elwyn savait qu'il avait deux choix et que l'un comme l'autre bousilleraient leur relation telle qu'elle était la veille... Mais un risque devait toujours être pris, c'était ce que son père lui avait appris étant gamin parce que les conséquences pouvaient être merveilleuses alors Elwyn ne s'embarrassa pas des derniers centimètres qui le séparait des lèvres de Carrey. Il avait suffisamment attendu et puis s'il devait se prendre un coup de pied bien placé à l'issue de cette action, au moins ses lèvres auraient touchées les siennes, éveillant son âme toute entière au contact du souffle de Burtley. Au moins, il aurait eu cette sensation là. Un commencement gravé au fer à rouge, gravé sur un post it des plus basiques, "La Néphophobie est la peur des nuages", collé à cette figurine à la valeur si particulière, c'était son offrande à Carrey, une promesse de lui donner ce qu'il avait, même si c'était peu au final... Il n'en savait rien, il ne savait franchement rien et pourtant, lorsque ses parents achetèrent une maison au fin fond du Wyoming, l'obligeant à y venir, la première chose qu'Elwyn fit... Il demanda à Carrey de le suivre, alors qu'ils étaient entre deux rives, entre deux relations, divaguant dans un harem de post it et de souvenirs teintés de Strip Mario au fond du salon tout en recherchant le plaisir auxquels ils avaient goûté leur lèvres scellés. Le pire dans l'histoire, Carrey accepta sa simple proposition... En avant, Buffalo.
   

 
code par kusumitagraph'

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Rain Dawson
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


membre

◊ fields harvested : 101
◊ moving in to Buffalo : 10/10/2014


MessageSujet: Re: Elwyn + Au Nebraska, il est illégal de vendre de la bière sans avoir une marmite de soupe en train de cuire. Sam 3 Jan - 1:56

Re-bienvenue !

Ton titre est tellement génial !
Faudra qu'on se trouve un lien entre fans d'informatique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Elwyn F. Daniels
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


Admin

◊ fields harvested : 315
◊ moving in to Buffalo : 04/10/2014


MessageSujet: Re: Elwyn + Au Nebraska, il est illégal de vendre de la bière sans avoir une marmite de soupe en train de cuire. Sam 3 Jan - 2:45

Eheheh merci toi Eh mais on va pouvoir bosser ensemble tiens, tu feras un stage avec moi allez On va s'marrer

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Carrey Burtley
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


Admin

◊ fields harvested : 57
◊ moving in to Buffalo : 04/10/2014


MessageSujet: Re: Elwyn + Au Nebraska, il est illégal de vendre de la bière sans avoir une marmite de soupe en train de cuire. Sam 3 Jan - 2:48

Au lieu d'essayer de ramener une âme innocente du côté stupide de la force, va étendre le linge. Belle-gueule Tronche de cake.

je nie tout en bloc:
 

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Elwyn F. Daniels
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


Admin

◊ fields harvested : 315
◊ moving in to Buffalo : 04/10/2014


MessageSujet: Re: Elwyn + Au Nebraska, il est illégal de vendre de la bière sans avoir une marmite de soupe en train de cuire. Sam 3 Jan - 3:14

Le linge est déjà sec... Demande pas comment j'ai réussi cet exploit *Cache pas, j'vois tout avec mes yeux de gorille interdits de bus. *

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Saphir L. Keegan
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


membre

◊ fields harvested : 435
◊ moving in to Buffalo : 01/09/2014


MessageSujet: Re: Elwyn + Au Nebraska, il est illégal de vendre de la bière sans avoir une marmite de soupe en train de cuire. Sam 3 Jan - 11:48

re bienvenue !

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Pacey J. Garfield
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


Modos

◊ fields harvested : 1074
◊ moving in to Buffalo : 11/08/2014


MessageSujet: Re: Elwyn + Au Nebraska, il est illégal de vendre de la bière sans avoir une marmite de soupe en train de cuire. Sam 3 Jan - 12:39

Rebienvenue Razz

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ


Aimer et être aimé en retour est une règle absolue
"Le plus grand bien que vous puissiez faire à quelqu'un, ce n'est pas de partager vos richesses avec lui mais de lui révéler les siennes." - Benjamin Disraeli©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Elwyn F. Daniels
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


Admin

◊ fields harvested : 315
◊ moving in to Buffalo : 04/10/2014


MessageSujet: Re: Elwyn + Au Nebraska, il est illégal de vendre de la bière sans avoir une marmite de soupe en train de cuire. Sam 3 Jan - 14:06

Merci les amours

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!





MessageSujet: Re: Elwyn + Au Nebraska, il est illégal de vendre de la bière sans avoir une marmite de soupe en train de cuire.

Revenir en haut Aller en bas
 

Elwyn + Au Nebraska, il est illégal de vendre de la bière sans avoir une marmite de soupe en train de cuire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Far From Any Road :: I wanna know you :: Introduce yourself :: You're in!-
Sauter vers: