AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LIBRE/ Scotch et ivresse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Jane Sawers

Jane Sawers
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


membre

◊ fields harvested : 56
◊ moving in to Buffalo : 02/01/2015


LIBRE/ Scotch et ivresse. _
MessageSujet: LIBRE/ Scotch et ivresse. LIBRE/ Scotch et ivresse. EmptyVen 2 Jan - 22:04

Le marché de Buffalo était un événement à ne pas manquer d’autant plus lorsque celui-ci s’éternisait une semaine durant. L’occasion pour les fermiers de venir proposer leurs produits et, pour Jane, d’assumer ses nouvelles fonctions de gérante de sa propre exploitation agricole. Depuis la mort de sa mère, la demoiselle avait connue quelques déboires pour parvenir à s’organiser convenablement dans la réalisation des tâches quotidiennes. A deux, le travail ne manquait pas mais, seule, il était d’autant plus difficile de parvenir à bout d’une journée sans s’écrouler de fatigue le soir venu.
L’hiver arrivant, Jane se retrouvait dans l’obligation de travailler d’autant plus et comptait sur cette semaine de vente pour améliorer sa situation financière. Elle avait donc passé ces dernières semaines à travailler d’arrache pied, fabriquant confitures aux saveurs étonnantes, réutilisant les laines invendues de l’été dernier pour confectionner pull et bonnet chaud. Pour l’occasion, elle avait également usé de ses talents de chasseuses afin de présenter à la vente des viandes de choix notamment un cerf légèrement blessé et sans horde, qu’elle avait traqué deux jours durant.

Il lui était toujours difficile d’abandonner une semaine durant sa ferme et, quand bien même faisait-elle l’aller-retour tous les deux jours afin d’assurer les tâches elle gardait toujours en elle, cette crainte infime de voir son exploitation victime d’une attaque quelconque, qu’elle fut humaine ou animale. Cependant, ce soir là, après avoir passé huit heures à hurler comme un beau diable pour attirer la clientèle, Jane avait envie de tout sauf de se ronger les sang. Ayant établit son campement au camping du village, elle demeurait allongée sur son matelas, vacillant d’épuisement quand l’envie de se heurter aux mouvements de la foule vint taquiner son esprit.
Cela ne lui ressemblait guère, d’ordinaire, Jane était du genre à s’effacer, à se faire oublier plus qu’à se mêler à la foule néanmoins, le sommeil refusant de venir et la solitude lui pesant, elle osa penser qu’un bon scotch l’aiderait à endormir ses démons.
Fouillant dans son sac de voyage, elle se para d’un jean taille haute dans lequel elle coinça sa chemise bleue, usée par le temps. Nattant ses longs cheveux bouclés, elle sortit précipitamment de la tente, tombant nez à nez avec son étalon, pesant tranquille à coté de leur carriole.
« Tu veuilles Sheitan. Je reviens dans quelques heures. »
Murmura-t-elle à l’oreille de son animal avant de disparaitre dans la froideur de la nuit.

Le saloon bouillonnait de monde et d’énergie. Crépitant de vie, des âmes, majoritairement des hommes suintant l’alcool étaient venus clôturer cette journée de marchée autour des alcools forts venant attiser leur lubricité.
A peine eut-elle franchit les portes de la baraque que des regards lascifs se posèrent sur son visage dont les joues se couvrirent d’un rose léger. Jane avait beau avoir confiance en elle, être habituée à héler les passants pour faire valoir ses produits, se sentir ainsi la ligne de mire de tous ces hommes n’aidait en rien à la mettre à l’aise.
Merde. Ne put-elle s’empêcher de songer tout en s’avançant courageusement vers le bar. Les sifflements et les railleries de certains glissèrent sur elle comme de l’eau sur une roche lui arrachant à peine un regard hautain. L’ignorance était la meilleure des réactions à avoir, Jane n’agirait que si violence serait fait à son encontre.
« Un scotch je te prie. »
Lança-t-elle d’une voix qu’elle souhaitait pleine d’assurance à l’encontre du barman avant de se détendre et de laisser courir son regard bleuté sur les individus présent ce soir. L’intérêt provoqué par son arrivée c’était enfin dissipé et, si Jane était plutôt fière de ne pas avoir ployé devant tous ces regards elle se demandait à présent ce qu’elle venait faire ici. Le barman lui servit son verre et elle se hâta d’en boire une grande gorgée. Peu habituée à l’alcool, elle savait qu’un deuxième verre émousserait son esprit et, curieusement, cela lui faisait drôlement envie. Devoir tout contrôler à chaque instant de sa vie lui pesait ce soir là énormément aussi, décida-t-elle qu’elle finirait cette soirée à rire à la moindre bêtise. Cela risquerait pour sur, d’entacher sa réputation déjà bien peu glorifiant.

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ

Douce sauvagerie
Le véritable amour, il est sauvage, ce n'est pas un jardin qu'on cultive.× by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

LIBRE/ Scotch et ivresse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Far From Any Road :: Welcome to Buffalo :: Town center :: Le saloon & hôtel-
Sauter vers: