AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  I believed in you ... to us| Zaxanne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Roxanne H. Dawson
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


Modos

◊ fields harvested : 753
◊ moving in to Buffalo : 07/08/2014


MessageSujet: I believed in you ... to us| Zaxanne Mar 18 Nov - 21:31

Zaxanne
I believed in you ... to us
La pluie tombait sur Buffalo  depuis déjà des heures et des heures sans répis. La nuit était tombée depuis longtemps aussi. A vrai dire, le soleil n’avait pas beaucoup fait d’apparition aujourd’hui. C’est d’ailleur pour cela que Roxanne avait était renvoyée chez elle a midi. Son patron lui avait donné son après midi. Elle avait donc zoné chez elle tout l’après midi. A vrai dire elle s’était bien ennuyée. Elle avait  eu la maison pour elle seule. Et ce soir il y avait une soirée, mais elle n’avait pas vraiment envie d’y aller. Une grande première pour Roxanne qui était normalement la première à faire la fête. En ce moment elle n’était pas comme d’habitude. Depuis la fête foraine, depuis sa dispute avec Dell, Roxanne était différente. Elle n’avait plus envie de rien, elle avait surement une tête de déterré, elle ne dormait pas des masse il faut dire.   En faite depuis qu’elle était en froid avec Dell elle avait l’impression d’être vide. Et pourtant elle n’irait pas faire le premier pas. Elle avait conscience qu’elle aurait du dire les choses avec plus de tact et que comme d’habitude elle avait tout fait foirée, mais vue les choses que Dell lui avait dites aussi… Elle était tellement blesser qu’elle refusé de pensé a Dell. Elle avait même fini par enlever toutes les photos de Dell de son mur à souvenir.
Elle avait passé l’aprés-midi sur son lit, son portable a la main a regarder le nom de Zack dans ses contacts. Oui elle pensait toujours a lui, elle avait l’impression d’avoir loupée quelque chose ce soir là avec lui. Où même de se demander ce qu’aurait était la soirée si Rachelle n’avait pas tout gâchée ? Elle avait donc hésitée tout l’aprés-midi a l’appeler ou non. Un grand débat c’était tenue dans sa tête. L’appeler, pas l’appeler, lui propose d’aller a la fête ensemble ou non, le déranger ou non… Elle avait tellement tournée et retournée ses questions dans sa tête qu’elle s’en était donner mal a la tête et avait fini par décider de ne pas l’appeler mais directement aller le voir. Bonne ou mauvaise idée ? Elle ne s’était pas poser la question. Elle s’était prepare tranquillement. Final quand elle sortie de chez elle, elle avait une petite jupe noir –pour ne pas dire mini- un haut moulant blanc surmonté d’un blaser noir. Bien sur elle avait aussi des collant et monter sur talon haut. Elle s’était aussi lissé les cheveux, même si ça avait était une perte de temps vue le temps dehors, elle était bien sur aussi maquiller a la perfection. En faite elle était parfait pour aller a une fête.
Elle fut rapide a arriver chez Zack. Elle avait eu l’adresse grace a Logan. Elle pris une grande inspiration pour se donner du courage avant de toquer. Elle n’avait aucune idée de l’heure, mais elle savait que le brun ne dormirait pas, c’était un oiseau de nuit après tout. Elle était toute sourire a l’idée de voir le beau brun, elle ne savait pas mettre de mot sur l’effet qu’il lui faisait c’était la première fois que cela lui arrivait mais bon elle s’en fichait. Sourir qu’elle perdit néanmoins très vite quand la porte s’ouvrit et lui dévoila une espèce de fausse blonde qui aurait presque put lui ressembler de loin, mais vraiment de loin hein. Elle ne se posa pas vraiment de question quand elle vit la tenue de la blonde. Un t-shirt et une petite culotte,  elle se dit qu’ils n’avaient pas jouer au cartes. «Euh… Salut, Zack est là ?» La fausse blonde la regarda de la tête aux pieds, ne cacha pas sa petite grimace de dedains et dit de sa voix fort désagréable aux oreilles de Roxanne « Ouais il est sous la douche, c’est pour quoi ? » Roxanne soupira «Non c’pour rien laisse tomber désoler du dérangement »Dit elle en reculant avant de tourner les talons.  La fausse blonde la regarda partir et ferma la porte. Elle alla rejoindre le brun dans la salle de bain et dit en se regardant dans la glace « Y’a une espèce de blondasse aux yeux bleu qui te demander mais elle est partie. J’sais pas c’était qui »
Roxanne  elle marchait sous la pluie dans la nuit. Elle était enerver alors un peu de fraicheur lui ferait le plus grand bien. Elle était enerver, vexer, déçut et tout cela lui donner un gout amer dans la bouche. Elle venait de tomber de haut, elle qui aurait crue a quelque chose d’envisageable avec le brun. Et bien non, elle c’était visiblement fait des films. Pour le brun ça aurait apparemment était un simple coup d’un soir. Elle n’allait pas l’en blamer, elle en avait connue elle aussi de simple coup d’un soir. A vrai dire elle n’avait presque que des coup d’un soir comme elle n’était jamais tomber amoureuse et que ça n’avait jamais était dans ses plan d’ailleurs. Elle n’en voulait pas Zack en faite, elle s’en voulait a elle-même. Elle s’en voulait d’avoir crut a quelque chose, elle était en colère contre elle-même d’avoir laisser le brun l’attendre, de s’être laisser… Charmée? Elle qui s’était toujours interdit de se laisser atteindre par un homme… Elle ne voulait  pas finir comme sa mère… Et bien visiblement c’était raté !
code by Silver Lungs

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ

Highway of fallen loves

❀ Chaos isn’t a pit. Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again. The fall breaks them. And some are given a chance to climb, but refuse. They cling to the realm, or love, or the gods …Illusions. Only the ladder is real. The climb is all there is. But they’ll never know this. Not until it’s too late.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Zackary H.-Alkins
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


membre

◊ fields harvested : 68
◊ moving in to Buffalo : 30/08/2014


MessageSujet: Re: I believed in you ... to us| Zaxanne Sam 22 Nov - 16:11


I wanna take you somewhere so you know I care.
But it's so cold and I don't know where.
Mes yeux avaient été tournés en coin vers mon téléphone portable depuis les trois derniers jours. Attendre. Attendre qu’un numéro inconnu s’affiche. Attendre pour entendre sa voix à l’autre bout de la ligne. Attendre qu’elle me dise enfin qu’elle voulait me revoir. Qu’elle avait besoin de me revoir. Au bout de trois jours, un soupir d’exaspération s’échappa de mes lèvres alors que j’étais sur le chantier de construction. Je venais de finir mon travail et je n’avais toujours pas de nouvelles de Roxanne. Je n’irais certainement pas frapper à sa porte, la suppliant de bien vouloir me laisser ma chance. Que je pourrais peut-être en valoir la peine, une fois avec la bonne personne : elle. Non. La balle était dans son camp. Si elle avait voulu voir si quoi que ce soit était possible entre nous, elle aurait appelé. Pendant toutes ces années, j’avais été celui à faire les premiers pas. À faire tous les pas, par moi-même, elle dans mes bras, pour la ramener jusqu’à chez elle. Trop de fois j’avais machinalement marché jusqu’à elle. Maintenant, c’était à son tour de venir à moi. Et elle ne le faisait pas.

Ce fut donc le cœur en peine mais résigné que je me rendis au bar, en cette fin d’après-midi, pour prendre un petit coup avant de rentrer à la maison. Ce petit coup se transforma en grand coup. J’avais oublié de manger un morceau. Tant pis, la bière aussi était nutritive. J’avais discuté avec une belle blonde, dans le genre photoshoppée en permanence. Je ne ressentais rien en la regardant, pas comme quand je regardais Roxanne. Mais ça ferait l’affaire pour l’oublier. Je lui payai donc des verres avec le peu d’argent que j’avais sur moi. Juste assez pour qu’elle se sente un peu plus légère. Un peu plus frivole. Et qu’elle se laisse emporter par mon fougueux vent. Je la ramenai chez moi et je la baisai sans attache, sans émotion. Après, je me sentais dénué de vie. Je me sentais sale, je me sentais seul, je me sentais las. Je regardai l’heure. Il était encore trop tôt. Je ne savais plus quoi faire de la blonde à côté de moi, qui attendait sans doute plus de moi. Mais je n’avais plus rien à offrir. Je n’avais à offrir qu’à Roxanne, et elle ne semblait rien vouloir de moi. « Je vais sous la douche. » Lui annonçais-je, sans invitation. Je ne verrouillai pas la porte, mais elle était bel et bien fermée, ce qui ne lui laissais pas vraiment d’autre choix que d’attendre dans le lit.

Je n’entendis rien de la conversation qui se donnait à l’extérieur. J’avais la tête sous l’eau et j’aurais bien aimé que ces minces filaments puissent me noyer. Après m’être laissé bercé par le bruit de l’eau durant une dizaine de minutes, je sortis, la peau presque brûlée par la chaleur. Alors que j’entourais ma serviette blanche autour de mon corps, la blonde entra dans la salle de bain et, tentant de se coller en même temps, elle m’annonça qu’une blonde était venue pour me voir, mais qu’elle était repartie. Mon cœur s’arrêta de battre. Mon sang se figea. Et la présence désagréable de la blonde me tapa encore plus vivement sur le système. « Eh merde. » Grommelais-je, la repoussant de moi, ignorant ses contestations. Je sortis de la salle de bain et enfilai à la vitesse de la lumière des boxer, un jean et un chandail blanc. Je jetai les vêtements de la blonde dans sa direction. « Tu ne seras plus ici à mon retour. Merci ! » Et je sortis en claquant la porte, me fichant bien de si elle cassait tout à l’intérieur ou non. J’avais oublié d’enfiler des bas et des souliers. Tant pis. Je courus à l’extérieur du bloc appartement et repérai la blonde, plus loin sur la rue, en train de marcher. « Roxanne ! » Criais-je. Elle ne se retourna pas. Je commençai à courir. « Attends ! Je vais tout t’expliquer ! » J’accélérai mon pas de course et je la rejoignis. Je l’attrapai par le bras, pas très fort, juste pour la stabiliser. « Arrête et écoute-moi, merde ! » Elle se tourna enfin. Je m’en voulais d’avoir haussé le ton, mais après tous mes cris, elle n’avait pas cessé de marcher. Fallait que je me fasse comprendre. « Je ne la connais même pas. Ça ne voulait rien dire pour moi. » Roxanne était visiblement vexée et en colère. Ce qui voulait dire qu’un « nous » lui était encore important.

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ


I wanna dim the light and watch this whole thing explode.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Roxanne H. Dawson
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


Modos

◊ fields harvested : 753
◊ moving in to Buffalo : 07/08/2014


MessageSujet: Re: I believed in you ... to us| Zaxanne Dim 23 Nov - 23:44

Zaxanne
I believed in you ... to us
La blonde marchait dans la nuit sans vraiment savoir elle allait. Il faisait non seulement nuit mais en plus il pleuvait et la rue n’était pas vraiment très éclairé. Il aurait put lui arrivait n’importe quoi, mais elle s’en fichait pas mal de ce qu’il pouvait lui arrivée. Elle avait envie de pleuré en faite, es-ce qu’elle était en train de le faire ou bien c’était la pluie qui couler sur ses joues ? Elle ne savait pas  et s’en fichait de ça aussi. Elle commencer a être trempé et a avoir un peu froid, mais elle continuer a marcher, sans but. Elle essayer d’évacuer cette colère qu’elle ressentait. Cette colère un peu contre lui, mais surtout contre elle-même. Comment avait-elle put être aussi stupide pour passer a l’improviste, elle aurait du l’appeler, il ne lui avait pas donné son numéro pour faire jolie après tout. Elle s’insulté mentalement, elle n’était pas capable de garder son amie la plus précieuse et elle n’était visiblement pas non plus capable de s’arranger pour voir le garçon qui lui plaisait. Elle était vraiment une incapable, une bonne a rien, sauf a foutre la merde visiblement. Oui voila elle était comme son père le disait souvent la honte de la famille et une fouteuse de merde.   Mourir ? Elle y avait souvent pensé, mais même son suicide elle était capable de le rater.
Elle marchait quand elle entendit qu’on criait son nom. C’était lui, c’était Zack. Voila elle lui avait surement gâché sa soirée avec cette blondasse. Elle ne lui répondit même pas. « Tu gâche vraiment toujours tous ma pauvre conne ! » Elle ne l’entendit même pas arriver, elle sentie juste la main du brun se fermé sur son bras ce qui la fit s’arrêter. Elle ferma trois seconde les yeux quand il osa le ton avant de se retourné et de le laisser parler. Elle le regarda et secoua la tête en fermant les yeux  «Ta pas a te justifié Zack… C’est pas comme si on était marié ou même en couple après tout… On a vécut qu’une soirée… Une soirée rate qui plus est… Aussi rate que le reste de ma vie … » Elle recula doucement, se dégageant de l’emprise du brun sur son bras«Désoler d’avoir gâché ta soirée Zack… Retourne avec elle… Elle a l’air… Sympa…»Bon elle ne put s’empêcher de faire une petite grimace en qualifiant la blonde qui devait surement attendre le brun chez lui. Elle baissa doucement les yeux et remarqua qu’il n’avait même pas de chaussures ni même de chaussettes. Elle releva doucement les yeux «  Rentre Zack, ta même pas de chaussure tu va attraper froid… De toute  façon c’était stupide de ma part de passer te voir… Tout comme c’était stupide de croire a quelque chose après la catastrophe de l’autre soir… Désoler Zack » dit elle avant de s’approcher un peu de lui et de se mettre sur la pointe des pieds pour lui embrasser la joue et reculer avant de tournée les talons à nouveau. Allait-il la retenir ? Ou la laisser partir ? Elle savait que le mieux était qu’il la laisse partir, mais tout son être espéré et même lui criait silencieusement de la retenir. Elle avait envie qu’il la prenne dans ses bras car elle avait froid et qu’elle était triste, elle avait envie qu’il la protége de tout et tout le monde, elle avait envie qu’il soit là dans n’importe qu’elle situation. Elle n’avait pas fait trois mettre qu’elle s’arrêta par elle même et se tourna d’un coup «  Es-ce que ça aurait signifier quelque chose pour toi ? Si on avait coucher ensemble l’autre soir ? Ou bien ça aurait était comme cette fille, juste un coup comme ça ? Un coup qui ne veut rien dire ? Un coup juste pour ajouter quelqu’un a son tableau de chasse et dire au pote que ta niquer l’autre pute de Dawson ? » Elle avait presque criée cela, pour qu’il puisse l’entendre très clairement. Elle avait besoin de savoir. Elle n’avait pas une bonne opinion de l’amour et du couple en général c’était certain, car elle n’avait pas vraiment eu de belle histoire a prendre en exemple, mais cela ne l’empêcher pas qu’au fond d’elle-même elle était une jeune femme, et comme toute jeune femme elle ne rêvait que du prince charmant.  Elle y avait crut jadis a l’amour quand elle était petite fille et que ses parents s’aimaient encore , mais la petite fille qu’elle était avait du vite laisser place a une jeune femme et donc oublier tout ses rêves de petite fille. Des rêves de petite fille qu’elle voulait retrouver dans ses bras a lui.
code by Silver Lungs

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ

Highway of fallen loves

❀ Chaos isn’t a pit. Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again. The fall breaks them. And some are given a chance to climb, but refuse. They cling to the realm, or love, or the gods …Illusions. Only the ladder is real. The climb is all there is. But they’ll never know this. Not until it’s too late.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Zackary H.-Alkins
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


membre

◊ fields harvested : 68
◊ moving in to Buffalo : 30/08/2014


MessageSujet: Re: I believed in you ... to us| Zaxanne Sam 29 Nov - 4:14


I wanna take you somewhere so you know I care.
But it's so cold and I don't know where.
Il faisait nuit, on ne voyait presque rien à cause de la pluie, il faisait plutôt frais et j’avais de la difficulté à discerner Roxanne puisque les foutues lumières de cette putain de rue ne daignaient pas s’allumer sur notre passage. Je courus donc rapidement jusqu’à elle, ayant peur de perdre de vue la blondinette et qu’il puisse y arriver n’importe quoi. J’avais toujours été protecteur envers Roxanne, depuis que je la connaissais même de vue, alors depuis notre soirée allez imaginer à quel point je l’étais davantage. Je ne laisserais plus jamais rien lui arriver de mal. J’allais prendre soin d’elle, la protéger envers et contre tous. Cela peut paraître assez intense de la part d’un mec qui ne l’avait embrassée qu’une seule fois, mais pour moi, Roxanne voulait tout dire. Faut dire, je n’avais jamais réellement eu d’ancre au courant de ma vie ; jamais personne à qui m’accrocher. Roxanne était la première attache que je semblais avoir à la vie. Il ne fallait donc pas que je la laisse me filer entre les doigts, et surtout je ne voulais pas la voir souffrir. Ainsi, la voir ainsi, dans tous ses états et par ma faute en plus, me tiraillait les entrailles.

Quand je fus à sa hauteur, j’attrapai délicatement son bras pour qu’elle arrête de marcher et de se distancier de moi à coup de grandes enjambées. Mon ton de voix fut un peu moins délicat pour la suite des choses, mais je me calmai dès que je réalisai à quel point j’avais l’impression d’entendre parler mon père adoptif. « Ne dis pas des choses pareilles. C’était pas qu’une soirée et tu le sais. » Lui dis-je. Enfin, j’espérais qu’elle le savait. J’espérais que c’était la même chose pour elle que pour moi. Le même sentiment. Elle se défit de mon emprise et je n’insistai pas, ne voulant pas avoir l’air violent plus que je n’en avais l’air maintenant. « Sympa ? » Dis-je en rigolant. J’haussai les épaules. « Je n’en sais rien. Je ne lui ai jamais vraiment parlé. » J’en disais peut-être trop. Ce n’était pas le moment de faire des blagues à ce sujet ou de prendre le tout à la légère. J’avais blessé Roxanne et je devais réparer les pots cassés. « Tu n’as rien gâché. Et je lui ai demandé de partir parce que la femme avec qui je préférerais passer ma soirée est présentement devant moi. » Lui avouais-je avec la plus grande sincérité. Ce ne fut toutefois pas assez pour me faire pardonner. Roxanne me dit de rentrer, que j’allais prendre fois, qu’elle était stupide d’y avoir cru. Je secouai la tête comme pour qu’elle oublie toutes ses idées. Au lieu de ça, elle se leva un peu sur le bout des orteils et déposa un baiser sur ma joue, un genre de baiser d’adieu. Je ne la laissai pas partir comme ça. Elle était en train de marcher pour s’éloigner de moi et j’allais la retenir de nouveau quand elle s’arrêta par elle-même et se tourna d’un coup. Ce qu’elle me cria me brisa le cœur car elle n’avait visiblement rien compris de mes sentiments à son égard. « Mon tableau de chasse ? Putain Roxanne. C’est pas comme ça. » Je m’approchai d’elle, pour ne plus avoir à lui crier après. « Tu parles d’une catastrophe ? C’était la plus belle soirée de ma vie. » Dis-je avec de grands yeux brillants. Je pris sa main dans la mienne, doucement. « Ça signifie déjà quelque chose pour moi, cette soirée, même si on a pas couché ensemble. Tu signifies quelque chose de tellement grand. La fille que t’as vue, elle est rien pour moi. Toi, tu es tout. À mes yeux, tu es tout. » Et je me permis de sourire un peu et de déclarer : « Et je n’ai pas de pote. Personne à qui me vanter que je nique la belle Dawson. » J’espérais qu’après tout ce que je lui avais dit, Roxanne comprendrait que je ne voulais pas en rester là avec elle. Que des soirées comme l’autre, il y en aurait des centaines – sans l’interruption de sa belle-mère. J’espérais qu’elle vienne avec moi se réchauffer dans mon logement.

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ


I wanna dim the light and watch this whole thing explode.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Roxanne H. Dawson
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


Modos

◊ fields harvested : 753
◊ moving in to Buffalo : 07/08/2014


MessageSujet: Re: I believed in you ... to us| Zaxanne Dim 7 Déc - 10:49

Zaxanne
I believed in you ... to us
Le brun l’avait ratraper. Elle aurait pas du s’arrêter quand il l’avait attraper, elle aurait du continuer a marcher et rentrer chez elle. Elle y aurait trouvé le reste de ce qui fut jadis une famille heureuse, souder et unis.  Elle y aurait surtout trouvé une maison glauque, un reste de  famille devenue malsain, et une bouteille de vodka dans le congélateur. Mais non, elle n’avait pas fait cela, elle s’était arrêtée, elle avait écouté les paroles de ce jeune homme qui lui faisait ressentir quelque chose d’inhabituel chez elle. Des paroles qui la secouèrent,  des paroles qu’elle n’arrivait pas vraiment à cerner. Pour lui ce n’était pas qu’une soirée, alors c’était quoi ? La pire soirée de sa vie surement. Elle détourna les yeux en pensant cela, elle ne voulait pas qu’il voit qu’il venait de la toucher. Puis elle releva les yeux à ses paroles sur l’autre blonde qu’elle avait trouvé chez lui et le regarda un peu froidement. Alors il était ce genre d’homme ?  Coucher avec une fille mais ne jamais vraiment lui parler ? Elle connaissait les relations charnelle sans lendemain, mais elle connaissait un minimum ses partenaire. Elle ne disait rien, tout ce qu’elle voulait dire passer dans ses yeux bleu surement cerné par du mascara coulant sur ses joues. Puis il y eu cette phrase, cette phrase qui lui fit loupé un battement de  cœur, cette phrase qui l’aurait fait pleuré si elle ne le faisait pas déjà –chose qui heureusement était masqué par la pluie. Elle le regarda et ne savait pas vraiment comment réagir. Son instinct lui disait de fuir, de le fuir  et de ne jamais chercher a le revoir. Sa tête lui disait d’accepter de passer la soirée avec lui et de se réchauffé dans son appartement pour ne pas attrapé froid –si ce n’était pas déjà fait- et son Coeur lui disait de lui sauter au cou et de l’embrasser comme si sa vie en dépendait. Et comme une débile, elle écouta son instinc. Elle lui sortie des paroles digne d’une rupture et l’embrassa sur la joue avant de tourner les talons. Elle avait l’impression qu’elle venait de rompre avec son petit ami alors qu’ils n’étaient même pas ensemble, et ne le serait peut-être jamais si elle continuait a être aussi stupide. «Ma pauvre qu’es-ce que tu peux être conne ! En plus tu pleure comme une fillette!  Reprend toi espèce d’idiote ! Demande lui au moins ce que tu a besoin de savoir pour être fixé ! Bouge connasse !» Se dit-elle dans sa tête. C’est pourquoi elle s’arrêta et demanda tout ce qu’elle avait besoin de savoir au brun.
La pluie leurs tombait dessus sans aucun remord, vicieuse et cruelle, elle se glissait sur eux, dans leurs vêtements, sur leurs peaux et sans se demande ne serait-ce qu’une seule seconde si elle les glaçait jusqu’au os ou non. Elle aurait du se le demandait car elle glaçait Roxanne, la blonde était même frigorifié, mais elle n’y faisait plus vraiment attention. Elle était trop absorbée par sa « conversation » avec Zack. Et les réponses à ses questions ne se firent pas attendre. Le brun s’approcha d’elle en parlant.  Alors finalement il avait décidé de la retenir si elle ne s’était pas arrêter d’elle-même ? C’était encore plus touchant, décidément cet homme la faisait vraiment craquer. Plus le brun parlait, plus le cœur de Roxanne accélérait. Elle eu un frisson quand il lui prit la main et la lui laissa d’ailleurs. Inconsciemment elle avait même entrelacé ses doigts a ceux du beau brun tout en l’écoutant le regardant droit dans les yeux. Quand il lui dit « tu es tout pour moi » elle cru mourir. Jamais aucun homme ne le lui avait dit, et encore moins en la regardant comme lui la regardait.  Elle écouta a peine sa dernier phrase, elle s’approcha un peu plus de lui doucement et alla poser ses lèvres sur celle du beau brun en fermant les yeux. Elle serra un peu plus sa main dans la sienne. Quand elle rompit doucement le baisait elle alla lui chuchoté un peu amuser a l’oreille«Tu n’a personne pour t’en vanté et en plus de cela tu la même pas encore fait !» Oui il y avait le mot « encore » dans sa phrase, ce qui  voulait absolument tout dire, elle espérait d’ailleurs qu’il le comprenne. Elle lui souri doucement, avant de s’essuyer les yeux étalant surement encore plus son maquillage. Mon dieux elle ne devait pas ressemblait a grand chose et avait un peu honte d’ailleurs. «Tu… Tu ne veux pas qu’on aille chez toi ? J’ai super froid et toi aussi j’pense que tu doit avoir froid?» C’est donc ensemble qu’ils rejoignirent l’appartement du brun. Elle entra et fut soulager de ne plus être sous la pluie. Il lui indica la salle de bain. Où bien sur elle se rendit pour aller chercher des serviettes. Quand elle revint elle lui tendi une serviette et ensuite un string avec un petit bout de papier avec un mot inscrit dessus. Elle l’avait trouvé dans la salle de bain avec un petit mot « appelle-moi » suivit d’un numéro. C’était surement l’autre blondasse. Roxanne regarda  le brun «Elle s’accroche dit donc.» Elle lacha avec dégout le sous-vetement qu’elle tenait et le mot aussi et avec la serviette qu’elle avait pris pour elle commença a se séchait les cheveux.
code by Silver Lungs

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ

Highway of fallen loves

❀ Chaos isn’t a pit. Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again. The fall breaks them. And some are given a chance to climb, but refuse. They cling to the realm, or love, or the gods …Illusions. Only the ladder is real. The climb is all there is. But they’ll never know this. Not until it’s too late.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Zackary H.-Alkins
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


membre

◊ fields harvested : 68
◊ moving in to Buffalo : 30/08/2014


MessageSujet: Re: I believed in you ... to us| Zaxanne Lun 22 Déc - 4:08

Je ne savais plus quoi lui dire pour qu’elle me croit, pour qu’elle cesse de mes jeter de sombre regards dignes d’un océan déchaîné. J’avais l’impression qu’à chaque fois que je sortais une nouvelle phrase, elle détournait le regard, pleurait de plus belle ou alors me foudroyait de ses yeux bleus. Pourtant, tout ce que je lui disais était bien ressenti, je lui ouvrais mon cœur comme jamais je ne l’avais fait pour quelqu’un. Si le résultat n’allait pas en s’améliorant, je ferais une croix à tout jamais sur les confidences. Si révéler ses sentiments n’amenait rien de mieux que ce qui se passait en ce moment, alors ça ne servait à rien de le faire. Déjà que c’était un pas difficile à franchir pour moi, si Roxanne n’entendait pas ce que je lui avouais, je me fermerais comme une huître dans le temps de le dire. Malgré tout, je continuai à essayer, à me battre pour elle, à tenter le tout pour le tout ; même quand elle tourna les talons, je renchéris avec de nouvelles paroles dignes d’un film de merde – et pourtant, je pensais chacun des mots que je lui disais. Je ne me reconnaissais franchement plus.

Je levai brièvement les yeux vers le ciel qui déversait sa colère sur moi, parce que j’avais été le pire des idiots d’avoir cru que Roxanne ne me reviendrait jamais. J’aurais dû être plus patient, j’aurais dû me faire plus confiance et à elle aussi. Elle et moi, nous étions faits l’un pour l’autre et je le savais au plus profond de moi-même depuis tant d’années. Malgré cela, j’avais été de l’avant et j’avais tout gâché et pour quoi ? Pour rien du tout. Une femme sans importance que je ne voudrais plus jamais revoir. Je ne voulais revoir que Roxanne. Me réveiller à ses côtés à chaque matin. L’embrasser pour lui souhaiter une bonne nuit. Songer à son visage pour mieux m’endormir la nuit. Ne plus jamais me sentir aussi seul au fond de mon lit. Si seulement elle pouvait lire dans mes pensées et y voir tout l’amour que je lui portais. Il n’y avait de place que pour elle dans mon cœur.

Je pris sa main et Roxanne ne tenta pas de s’en dégager. Là, j’avais l’impression qu’elle m’écoutait pour de bon. Que mes mots pénétraient dans son âme et avaient un impact. Je lui ouvris alors mon cœur aussi grand que possible, n’ayant même plus de filtre, je lui déballais mes pensées les plus poétiques. C’était dégueulasse à quel point je pouvais sortir les paroles les plus niaises et amoureuses qui puissent exister. Encore plus dégueulasse qu’elles prennent tout leur sens quand je regardais Roxanne. Moi qui n’avais jamais cru en l’amour, voilà que cette femme me changeait complètement. Pour le mieux. Je n’avais jamais cru pouvoir être quelqu’un de bien et pourtant, là, me voilà capable des plus beaux sentiments du monde.

Quand j’eus finalement terminé mon monologue d’un cœur brisé, Roxanne s’approcha de moi et vint poser ses lèvres sur les miennes. Je l’enlaçai, passant un bras dans le bas de son dos et l’autre un peu plus haut, mes doigts effleurant le bas de son épaule. Je partageai ce baiser mouillé par la pluie et les larmes de Roxanne. Elle rompit contre mon gré ce baiser et me chuchota à l’oreille que je n’avais, en plus, même pas encore niqué la belle Roxanne. Je rigolai. « C’est vrai. J’espère par contre que ça va vite changer … Que je puisse au moins m’en vanter à moi-même. » Je l’embrassai furtivement après avoir souri encore. La personne la plus raisonnée des deux parla quand Roxanne proposa de rentrer chez moi pour qu’on se réchauffe. J’hochai la tête, baissant les yeux vers mes pieds nus. « Oui. Je vais chopper un rhume sinon. Viens, rentrons. » Répondis-je en la tirant par la main, rebroussant chemin jusqu’à mon chez moi, espérant profondément que l’autre blonde serait partie. Je ne l’avais pas vue passer dans la rue en voiture, mais probablement était-elle partie de l’autre côté. Je l’espérais.

Une fois à l’intérieur, je remarquai avec soulagement que tous les effets personnels de l’autre blonde avaient disparus –enfin, c’est ce que je croyais pour le moment. « Les toilettes sont au fond du couloir à droite. » Indiquais-je à Roxanne, qui avait certainement besoin de se nettoyer le visage et de se sécher avec une serviette. Je comptais lui laisser son intimité le temps qu’elle recouvre ses esprits et son confort, mais la blondinette ne mit pas une minute avant de revenir vers moi – j’étais passé au salon. Elle me tendit d’abord une serviette. « Ah, merci. » Dis-je en foutant la serviette sur mon visage pour l’essuyer. Quand ce fut fait et que la serviette cessa de me cacher la vue, je me retrouvai devant une Roxanne tenant un string rouge pétant. Je manquai de m’étouffer. Elle laissa le sous-vêtement tomber au sol. « Il me semble pourtant avoir été clair. Faut croire que pour une fois dans ma vie, j’ai été trop gentil. » Et pourtant, j’étais loin d’avoir été gentil. J’avais été sec, brusque, bête comme mes pieds. J’attrapai le string et je le jetai aux ordures. « Voilà. Tout est à sa place. » Je passai la serviette dans mes cheveux puis l’enroulai finalement autour de mes épaules, le temps que Roxanne termine – j’irais ensuite les porter à la salle de bain pour les étendre. « Tu veux que je te prépare quelque chose pour te réchauffer ? Une soupe ? Du thé, café, chocolat chaud ? Ou juste des fringues sèches et une grosse couverture ? » Devant la réflexion de Roxanne, j’ajoutai : « Ou toutes ces réponses ? » Et mon sourire s’agrandit.

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ


I wanna dim the light and watch this whole thing explode.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Roxanne H. Dawson
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


Modos

◊ fields harvested : 753
◊ moving in to Buffalo : 07/08/2014


MessageSujet: Re: I believed in you ... to us| Zaxanne Sam 10 Jan - 11:43

Zaxanne
I believed in you ... to us
Elle n’aurait jamais cru vivre cela un jour.  Elle n’aurait jamais crut qu’un homme puisse un jour lui dire tout ce que Zack vennait de lui dire, dans ce cadre des plus romantique et tout droit sortie d’un films a l’eau de rose cucu la praline a souhait qui plus est.  Non  elle au contraire avait toujours pensée que les hommes n’aimait et n’aimerait  jamais rien d’autre que son corps, elle avait donc toujours regardé Dell batifoler avec ses copains du moment  et n’avait jamais  rien dit. Elle avait  tellement pensé que l’amour ne serait jamais une chose qu’elle connaitrait qu’elle s’en était persuadée. Enfin ce n’était qu’une chose parmi toute les autres qu’elle avait fini par se convaincre elle même. C’est comme elle avait fini par se convaincre qu’elle méritait le traitement que les gens de la ville lui infligé, ou qu’elle gâchait toujours tout parce que bonheur et Roxanne n’était synonyme d’après elle, enfin tout ce genre de petite chose, dont elle était convaincue mais qu’elle ne montrait pas pour faire bonne figure. Mais peut-être que cet homme, qui venait de faire battre son cœur allait lui faire revoir son jugement sur elle-même.   Elle rit à ses paroles et répondit a son baiser furtif avant de proposer de rentré dans son appartement. Elle aurait put proposer de rentré chez elle, mais vue comment la dernière fois la soirée s’était passer, elle préféré que Rachelle ne traine pas dans les parages.
Ils étaient donc rentrés mains dans la main  chez le beau brun, en espérant que l’autre blondasse n’était pas là sinon il aurait surement put voir le pire côté de Roxanne. Une Roxanne méchante, cruelle et qui pouvait parfois être violente. Oui car même si elle dormait tout au fond d’elle, cette Roxanne existé et n’était pas vraiment jolie a voir.  Et elle ne tenait pas franchement à faire peur maintenant au seul homme qui semblait lui porter des sentiments. Enfin quand ils rentrèrent dans l’appartement, celui-ci semblait vide, heureusement.  Le brun lui indiquât la salle de bain et elle s’y rendit pour prendre des serviettes pour qu’ils se sèchent, ils étaient trempé après tout.  Enfin dans la salle de bain, Roxanne ne fut pas ravit de tomber sur un petit mot de la blondasse et sur son string rouge pétant d’un vulgaire… Enfin elle les ramena quand même au brun pour qu’il en prenne connaissance. Ce dernier les mit a la poubelle après avoir pris la serviette, ce qui fit sourire la blonde «Tu n’est pas gentil d’habitude ? Moi je ne te trouve pas méchant.»Elle se frotta fortement les cheveux avec la serviette pour les séché un maximum. Puis elle regarda le brun et pencha un peu la tête «Un café ? Tu ne veux pas dormir en faite toi c’est ça ? Si j’bois un café maintenant j’vais être survolté jusqu'à demain. Ceci dit j’veux bien un chocolat chaud et des fringue propre…Et j’peux t’emprunté ta douche aussi ? J’doit pas ressembler a grand-chose là… Une douche ne serait pas de refus.»Elle embrassa la joue du brun quand il accepta et elle alla dans la salle de bain pour prendre une douche.  L’eau chaude presque brulante qui coulait sur sa peau nu lui fit affreusement du bien, cela eu le mérite de réchauffé son corps. Quand elle eu fini de prendre une douche, elle sortie et repris sa serviette pour l’enrouler autour de son corps et en pris une autre pour l’enrouler autour de ses cheveux. Elle se nettoya un peu le visage encore couvert de quelque trace de mascara et étendit ses vêtements. Elle marqua une petite hésitation avant de sortir en serviette de la salle de bain. Elle avait eu cette hésitation car chez elle ce n’était pas quelque chose qu’elle pouvait se permettre, sauf si son père et son frère était présent dans la maison ou que sa belle mère n’était pas là. Mais dans cet appartement il n’y avait que Zack et elle. Et le brun ne lui ferait  aucun mal. Elle fini donc par sortir de la salle de bain en serviette. De toute façon elle n’avait pas le choix elle n’avait pas de vêtements sec. Elle rejoint le brun dans la cuisine et se colla a son dos, elle se mit sur la pointe des pied et embrassa la nuque du jeune homme«Je te laisse la salle de bain. » Elle pris la tasse qu’il lui tendit après s’être décoller de lui et s’adossa au plan de travail pour le regarder « Oh et pardon d’avoir boulverser ta soirée, si tu avait prèvue quelque chose dit le, j’me sèche et j’rentre c’pas un soucis j’veux pas m’imposer ou te déranger. » Elle le regarda et but une gorgée de boisson chaude.
code by Silver Lungs

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ

Highway of fallen loves

❀ Chaos isn’t a pit. Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again. The fall breaks them. And some are given a chance to climb, but refuse. They cling to the realm, or love, or the gods …Illusions. Only the ladder is real. The climb is all there is. But they’ll never know this. Not until it’s too late.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Zackary H.-Alkins
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


membre

◊ fields harvested : 68
◊ moving in to Buffalo : 30/08/2014


MessageSujet: Re: I believed in you ... to us| Zaxanne Sam 24 Jan - 17:12

Une seule femme peut changer toute votre vision de la vie, de l’amour. Je n’avais jamais été le prince charmant sur son chevalier blanc. J’avais toujours détesté les couples mielleux qui se montraient en public comme s’ils étaient la cible de l’objectif d’une caméra cachée. Je n’étais pas un charmeur, je n’étais pas un romantique. J’étais un bougon, un renfrogné de la vie, un homme qui ne cherchait pas à se caser à tout prix. Je n’avais même jamais vraiment regardé une femme d’une façon aussi spéciale que lorsque je regardais Roxanne. Était-ce cela, le coup de foudre dont on parlait dans tous les romans ? L’Amour, avec le grand A ? Cette passion qui tua Roméo et Juliette ? Sans doute. Moi qui croyais à m’en mettre la main au feu que tout cela n’était que conneries, me voilà pris au piège.

Une fois à l’appartement, je souris à la remarque de Roxanne qui me disait qu’elle trouvait pourtant que je n’étais pas méchant. Un petit rictus s’échappa d’entre mes lèvres. « Même de bons amis à moi te diraient que je suis pas très gentil. » Je pensais notamment à David, qui devait endurer mes insultes et mes jugements à longueur de journée lorsque nous étions ensemble. Les compliments et la politesse n’étaient pas ma tasse de thé, je préférais largement être –trop- franc et dire tout haut ce que les autres pensent tout bas. Faut dire, je me fichais pas mal de l’opinion des autres alors que mon nombre d’ennemis soit supérieur à mon nombre d’amis, c’était pas mon problème. « Faut croire que c’est toi qui me donnes envie d’être un homme meilleur. » Dis-je avec une voix théâtre presque, puisque je disais cela avec humour. En même temps, c’était un peu vrai. Je ne l’aurais pas dit de cette façon, mais il est vrai que Roxanne avait un certain impact sur moi. Elle me changeait, pour le mieux. Avec elle j’avais envie d’être quelqu’un de bien, quelqu’un de bon.

Je proposai à Roxanne quelques choix de boissons pour se réchauffer, alors qu’elle se séchait les cheveux de tous les côtés. Elle était mignonne. Je souris à sa réponse. J’haussai les épaules. « Le café me fait pas cet effet à moi, mais ok pour le chocolat chaud. Je te prépare ça pendant que tu vas sous la douche, oui. Et je te laisserai des fringues propres à l’entrée de la salle de bains. » Ce n’était pas dans mes habitudes de prendre soin d’une autre personne, et je me découvrais étonnamment un intérêt pour la chose. Suite au baiser de Roxanne sur ma joue, je me rendis à ma chambre où je fouillai dans mes tiroirs pour en sortir des vêtements. Je choisis un chandail de The Doors, des caleçons noirs ainsi qu’une paire de sweatpants gris si jamais elle avait très froid. Je sortis de ma chambre avec les vêtements et fis un crochet par la cuisine pour commencer le chocolat chaud. Je déposai les vêtements sur le comptoir de la cuisine, j’irais les lui porter quand j’entendrais l’eau cesser de couler.

Roxanne me prit par surprise en m’enlaçant par derrière, déposant un baiser sur ma nuque. Je me tournai vers elle. « Je t’ai pas entendue sortir, désolé je voulais aller te porter les vêtements. Ils sont là. » Dis-je en pointant la pile de vêtements masculins. Je baissai les yeux vers le corps de Roxanne protégé par ce simple bout de serviette. Une seule épaisseur me séparant de son corps divin mis à nu. Je me concentrai pour ne pas être trop excité par cette idée. Je lui tendis la tasse de chocolat chaud que je venais de lui préparer. Je caressai sa joue après avoir entendu ses excuses. « Arrête ce non-sens. Tu ne me déranges pas, et tu ne rentreras pas chez toi. » Lui ordonnais-je. Je souris. « C’est toi mon plan pour la soirée, alors si tu te barres, je suis foutu. » Mais pour le moment, j’étais moi aussi complètement frigorifié alors une douche chaude me ferait le plus grand bien. « Fais comme chez toi pendant que je vais sous la douche. Je serai pas long. » Lui assurais-je en déposant un baiser sur le dessus de sa tête. Je me rendis à la salle de bain où je laissai la porte entrouverte. Je me déshabillai et je me positionnai sous l’eau chaude qui commença à couler sur mon corps nu.

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ


I wanna dim the light and watch this whole thing explode.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Roxanne H. Dawson
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


Modos

◊ fields harvested : 753
◊ moving in to Buffalo : 07/08/2014


MessageSujet: Re: I believed in you ... to us| Zaxanne Sam 14 Fév - 19:22

Zaxanne
I believed in you ... to us
Elle regarda le beau brun et eu un petit sourire quand il lui dit que ses amis lui dirait qu’il n’était pas gentil. De toute façon ce n’était pas comme si  Roxanne était très gentille aussi. Faut dire que la blonde n’avait pas de raison être très gentille.  Et puis sa phrase sur le fait qu’elle lui donnait envie de devenir quelqu’un de meilleur la fit rougir. Sur le coup elle aurait put limite tomber dans les pommes, en faite si elle avait était dans un film romantique elle serait surement tombée dans les pommes ou se serait mise à pleurer d’émotion. Mais bon ce n’était pas vraiment le genre de Roxanne. Elle se mit sur la pointe des pieds et l’embrassa doucement et délicatement.  «J’m’en fiche si tu n’es pas gentil, je suis pas du genre très gentille non plus de toute façon. Mais devient pas trop meilleur a cause de moi hein ? Après toutes les filles te voudrons !»Elle rit un petit peu et l’embrassa a nouveau. Après tout elle c’est vrai, si le jeune homme qu’elle avait face a elle devenait le mec idéal toutes les filles se l’arracherais et elle n’avait pas vraiment envie qu’il voit qu’il y avait des filles bien mieux qu’elle dans cette ville. Il lui laissa la douche ensuite et lui dit qu’il allait lui faire un chocolat chaud et lui prêter des vêtements.

Elle avait un peu pris sont temps sous la douche. Elle avait pris son temps pour réfléchir à ce qu’il lui arrivait là maintenant à cet instant précis. Elle était dans l’appartement de cet homme dont elle avait tenté en vain de se souvenir pendant quelques  années. Elle avait eu sa voix en tête tout ce temps, et elle l’avait eu aussi sous les yeux pendant un bon moment avant de comprendre que c’était lui.  Et elle avait faillit passer une nuit torride avec lui. Mais bon comme d’habitude sa belle mère avait foutu en l’air sa soirée. C’était un peu sa de vouloir bruler les étapes.  Ce soir elle était encore avec cet homme, mais elle n’essayera rien ce soir, sauf si une chose en entrainant une autre ils finissaient par unir leurs corps.  Mais elle ne bousculerait rien ce soir. Quand elle fut bien réchauffé, elle sortie de la douche  s’enroula dans une serviette et après avoir enfilé sa culotte elle se décida à sortir de la salle de bain non sans une hésitation. Elle avait ensuite rejoint à pas de loup le brun dans la cuisine et lui avait embrassé la nuque le surprenant visiblement. Elle rit un peu quand il lui dit ne pas l’avoir entendu arriver. «T’apprendra que j’suis un vrai félin, et j’arrive souvent quand on s’y attend pas !» Elle lui fit un grand sourire et regarda les vêtements qu’il avait préparés pour elle.  La blonde presque nue s’adossa ensuite au plan de travail sa tasse dans les mains et  s’excusa d’avoir surement gâché la soirée du brun.  Quand il lui dit qu’elle ne rentrerait pas chez elle ce soir et qu’elle était son plan de la soirée elle eu un sourire. En faite elle était soulagée car elle se sentait vraiment bien ici, elle avait l’impression d’être en sécurité et que rien ne pourrait l’atteindre ici. Elle était protégé par Zack et rien ni personne ne pourrait lui faire du mal tant qu’il serait là.  Elle hocha la tête quand il lui dit qu’il filait sous la douche et qu’elle pourrait faire comme chez elle. Elle le laissa partir, but une gorgée de chocolat chaud et posa la tasse sur le plan de travail avant d’aller voir les vêtements qu’il lui avait préparé. Elle laissa tomber la serviette  et enfila le chandail qui lui arriva à mi-cuisse. C’était parfait, pas besoin de mettre le caleçon, de toute façon ici il faisait bon.
Elle prit ensuite la serviette et les quelques petit truc pour se maquiller qu’elle avait sur elle et se permis d’entrer après avoir toquer dans la salle de bain «J’entre mais promis j’te dérange pas, j’viens juste étendre la serviette et me maquiller. J’aime pas ressembler a rien comme ça doit être le cas en ce moment !» Elle étendit la serviette et se mit devant le miroir pour se remaquiller et se coiffé aussi. Elle commença a se maquiller les yeux avant de poser la question qui lui brûler les lèvres. «Au fait… Ce que tu m’a dit dehors dans la rue… Tu… Tu le pense depuis quand ? Enfin… Ca fait combien de temps que tu resent cela pour moi ?» Elle se senti d’un coup un peu stupide.«Enfin… Tu n’es pas obliger de me répondre, j’veux pas te mettre mal a l’aise ou te gêner…»Elle posa son crayon noir et commença a se mettre du mascara.
code by Silver Lungs

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ

Highway of fallen loves

❀ Chaos isn’t a pit. Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again. The fall breaks them. And some are given a chance to climb, but refuse. They cling to the realm, or love, or the gods …Illusions. Only the ladder is real. The climb is all there is. But they’ll never know this. Not until it’s too late.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!





MessageSujet: Re: I believed in you ... to us| Zaxanne

Revenir en haut Aller en bas
 

I believed in you ... to us| Zaxanne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Far From Any Road :: Welcome to Buffalo :: Town center :: Les habitations-
Sauter vers: