AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Inès & Hazel - Une discussion s'impose.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!





MessageSujet: Inès & Hazel - Une discussion s'impose. Jeu 13 Nov - 15:55


« Hazel ! Tu es là ?! Viens ici ma douce nièce, il faut que l’on parle toutes les deux.   »

Ayant mis Agnes à la porte, je me dis qu’il serait bien que je prenne le temps de parler avec ma nièce. Je souris doucement en sachant que pour le moment, je devrais sans doute ne pas paniquer, mais il me fallait finir mes préparations pour la soirée de Noël. Je sors alors mes petites invitations que j’ai faites à la main pour aller les mettre sous enveloppe. Je me dirige vers la cuisine, je sais que je suis bien là, et surtout, je suis sur le chemin pour voir ma nièce venir. Je me rappelle d’hier soir…

«  Agnès, tu dégages ! Tu as compris, tu sors de chez moi, et tu ne remets pas les pieds ici ou tu vas te retrouver en prison, c’est compris ?  »

J’ai mis ces affaires sur le pas de la porte. J’ai même appelé mon ami le Shérif pour qu’il vienne vérifier que la jeune femme s’en aille. Puis une fois cela fait, j’ai changé toutes les serrures de la maison. Cela m’a couté un peu cher, mais bon, au moins comme cela, elle ne pourra plus revenir. J’ai aussi changé la clé de ma nièce directement sur son trousseau sans qu’elle le voie. Je sais qu’elle va sans doute me poser des questions et qu’il sera nécessaire que je lui réponde. La soirée d’hier fut douce et calme.

Je suis assise sur ma chaise devant ma table. Je prends ma liste des invités et je commence à remplir mes petites enveloppes. Si j’ai bien tout compté, normalement, je n’en ai oublié aucune. Je commence à faire ce que je désire lorsque je vois ma nièce devant moi.

«  Ah te voilà, je t’attendais, assis-toi ma puce. »

Je l’observe doucement, et je sais que je dois ne pas trop la bousculer. Je sais aussi que je dois attendre sauf que parfois, je ne le suis guère… Je reprends alors mes enveloppes, et je continue de le faire. Je patiente, je pousse le pied de la chaise devant moi pour qu’Hazel puisse s’asseoir. Je me demande bien quand est-ce qu’elle va me dire quelque chose.



Crédit Kimiko
Revenir en haut Aller en bas

avatar

E. Hazel Beckett
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


Admin

◊ fields harvested : 653
◊ moving in to Buffalo : 03/08/2014


MessageSujet: Re: Inès & Hazel - Une discussion s'impose. Lun 17 Nov - 20:51

 Une discussion s'impose
INES - HAZEL

Il avait fallu que j’aille déposer un mot de Wyatt chez Inès et je n’avais pas eu envie, mais je n’avais pourtant pas le choix, c’était sa seule et unique requête pour que je vive chez Pacey. Aller voir un psy. Je pensais que je serais seule chez les Beckett, normalement Agnès, Jo et même Inès ne devaient pas être là. Si je pouvais éviter de les voir toutes les trois c’était toujours bien mieux. Sauf que non … il y avait de la lumière. Et je la voyais dans la cuisine. Bon elle m’avait vue elle aussi. J’entrais dans la maison du coup puisqu’elle était ouverte. Je soupirais et je n’avais pas vraiment envie de lui parler, mais bon ; Il le fallait et puis sinon elle allait dire à ma mère que ça n’allait pas bien et elle allait s’inquiéter. Mais dans l’allée je ne vis pas la tonne de chaussures d’Agnès comme d’habitude. J’arquais un sourcil. « Hazel ! Tu es là ?! Viens ici ma douce nièce, il faut que l’on parle toutes les deux.   » je pris une grande inspiration et allais la rejoindre dans la cuisine. « Salut Inès, je suis pas là pour me disputer avec toi. J’ai le mot que tu demandes du psy ! » dis-je en brandissant le papier. Wyatt avait réussi à me motiver à rester et à lui parler un peu. Ce n’était pas gagné pourtant quand on me connaît.   «  Ah te voilà, je t’attendais, assis-toi ma puce. » elle ne réagis même pas ? je la regardais sans comprendre, mais son visage semblait détendu, bien différent par rapport à la dernière fois où je l’avais vue. Qu’est ce qui se passait ? Est ce qu’elle allait me forcer à revenir habiter chez elle ? Je n’avais pas envie, je me sentais bien avec Pacey et Danny l’agneau. Et puis … avoir mon indépendance n’était pas plus mal non plus. « Qu’est ce qui se passe ?  » demandais-je doucement j’étais surprise, et surtout je ne savais pas ce que je devais penser de tout ça. C’était confus.

J’observais autour de moi, la maison n’avait pas changé. La cuisine était toujours la même. J’essayais de me calmer et de patienter. Il fallait bien. Soupirant un peu je me concentrais sur elle. Elle était en train de faire des cartons et des enveloppes ? J’arquais un sourcil mais décidais de ne rien dire. Puis l’espace de deux secondes je me demandais si elle aussi allait voir Wyatt ? Inès chez le psy ? Peut être oui ? Peut être pas. Je ne pourrais pas le demander à Wyatt hein. Parce que bon. Ca ne se faisait pas, et qu’il ne me répondrait pas. Wyatt avait peut être des méthodes particulières mais quand même. Enfin bon je devais arrêter de penser à lui. « Inès ? » demandais-je pour l’inciter à parler.



code par kusumitagraph'

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ



P'TIT COEUR DE SALAMECHE

How can I take care of your heart when I don't know how to take care of myself? How can you simply give your heart away like this. I don't even know you! How can you be sure I won't break it, how can you trust me when you know absolutely nothing about me!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!





MessageSujet: Re: Inès & Hazel - Une discussion s'impose. Mer 19 Nov - 14:19


« Le psy, à bas le psy.  »

Je prends la feuille et ne la lisant pas, je la déchire en plusieurs morceaux avant de la mettre la poubelle. Je souris, je la vois qui commence à râler un peu trop. Je lève la tête vers elle, et je lui dis doucement :

« Agnès ne reviendra, je l’ai mis dehors. Si elle t’approche, préviens-moi, j’appellerais l’adjoint du shérif.  »

Je sais que je lui dois une explication, puis, je me demande bien ce que je dois dire pour ne pas la bousculer trop fort. Je lui souris, je sais que cela ne va certainement pas lui plaire, mais je continue :

« Je suis navrée si je ne t’ai pas cru, je ne savais pas qu’elle te faisait autant souffrir comme ça, je m’en excuse. J’ai entendu des rumeurs, cela m’a fait réagir mais trop tard. »

Je l’observe doucement, je me dit qu’il serait bien que je trouve des choses à lui dire, mais bon, le mal était fait. Je continue de faire mes invitations, je prépare ma soirée pour Noël chez les Kelsey. Je souris, je lui dis :

« Je sais que tu ne me pardonneras pas de sitôt. Mais bon, au moins, les clés ont changés, elle ne pourra pas revenir ici. Et j’aimerais qu’avec Pacey vous soyez prudent tous les deux. »

Je sais que je ne peux rien lui dire d’autres, je dois juste attendre que la suite vienne toute seule. Je souris, je reprends mes cartes, je les mets dans la boîte « soirée de Noël ». Je la dispose là sur le bord de la table pour y penser. De plus, je sais que je dois aussi essayer de comprendre ce que ma nièce peut ressentir vu la situation peu plaisante. Je continue mes activités, je sors de quoi boire un peu d’eau. Je sais que ma nièce va m’en vouloir énormément. Je retourne m’asseoir en espérant avoir une réponse de la part de ma nièce.



Crédit Kimiko
Revenir en haut Aller en bas

avatar

E. Hazel Beckett
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


Admin

◊ fields harvested : 653
◊ moving in to Buffalo : 03/08/2014


MessageSujet: Re: Inès & Hazel - Une discussion s'impose. Sam 22 Nov - 2:04

 Une discussion s'impose
INES - HAZEL

« Le psy, à bas le psy. » Hein ? J’étais très surprise. Mais qu’est ce qui lui arrivait ? J’étais un peu mal à l’aise aussi. Est ce que c’était une blague ? Mais non, elle prend la feuille que j’ai eu du mal à obtenir de Wyatt et elle … la déchire pour la mettre dans la poubelle. J’ouvre la bouche. La ferme puis l’ouvre de nouveau. Mais aucun son ne veut sortir. QUOI ! Mais … elle m’a forcée à aller le voir ! J’ai été obligée d’aller le voir et en fait elle n’en veut plus ! « Mais ! J’me suis forcée à aller à ces rendez-vous pour que tu aies ce papier ! » réussis-je à dire enfin. Bon bien sûr après j’étais plutôt contente d’y aller, mais ça elle n’a pas besoin de le savoir. Je sens le petit salamèche dans ma poche et je souris. Bon Wyatt me dirait qu’il faut que je sois calme et que je l’écoute.

« Agnès ne reviendra, je l’ai mis dehors. Si elle t’approche, préviens-moi, j’appellerais l’adjoint du shérif. » deuxième choc. « Hein ! » j’étais abasourdie, j’comprenais vraiment plus rien, mais dans un même temps j’étais contente. Elle avait peut être enfin compris que je n’étais pas celle qu’Agnès prétendait que j’étais ! « Je suis navrée si je ne t’ai pas cru, je ne savais pas qu’elle te faisait autant souffrir comme ça, je m’en excuse. J’ai entendu des rumeurs, cela m’a fait réagir mais trop tard. » Je ne sais pas trop comment réagir tout de suite et puis … je souris. Elle … bon bien sûr ça partira pas comme ça, mais … j’accuais quand même le coup. Elle avait tout cru quand même. Elle m’avait regardé avec honte. Elle m’avait fliquée, elle m’avait surveillée et n’avait jamais essayé de me défendre. « Qu’est ce qui s’et passé ? » parvenais-je a articuler, toujours abasourdie par la nouvelle. Elle me racontait et je me levais pour aller me servir un grand verre d’eau. J’en avais bien besoin. J’avais besoin de me changer un peu les idées alors je bus le verre d’un trait. « Je sais que tu ne me pardonneras pas de sitôt. Mais bon, au moins, les clés ont changés, elle ne pourra pas revenir ici. Et j’aimerais qu’avec Pacey vous soyez prudent tous les deux. » je reposais mon attention sur elle et hochais de la tête. Oui je ne lui pardonnerais pas tout de suite. Cétait pas quelque chose que j’allais oublier, Agnès avait passé toute sa vie et la mienne à me harceler, et personne n’avait jamais rien remarqué. MAIS, Inès avait changé … est ce qu’il y avait là un espoir ? Une fois que j’avais assez marché, je revenais m’asseoir à la table. « heu … ouais d’accord, t’inquiètes pas … »« T’en as parlé à maman ? » avec une espèce de peur dans la voix.


code par kusumitagraph'

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ



P'TIT COEUR DE SALAMECHE

How can I take care of your heart when I don't know how to take care of myself? How can you simply give your heart away like this. I don't even know you! How can you be sure I won't break it, how can you trust me when you know absolutely nothing about me!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!





MessageSujet: Re: Inès & Hazel - Une discussion s'impose. Mer 26 Nov - 13:57


« Je sais que tu vas très bien, je me doute que ce psy a sans doute pas vraiment compris pourquoi tu as du y aller. Je m’excuse de t’avoir envoyé là-bas. »

Je la vois surprise, je me dis que je dois tenter de lui donner une explication : «   J’ai enfin réussi à avoir ma sœur au téléphone.   Elle a mis du temps avant de me répondre. Elle va bien, mais je n’en sais pas plus, elle m’a encore raccroché au nez comme d’habitude…. Tu sais elle me gonfle ta mère. Cela a beau être ma propre sœur, je suis contente que tu sois à Buffalo.  »

Je souris, je sais que je ne dois pas non plus la mettre dans une mauvaise situation, je tente de lui donner une réponse : « Je sors en ville pour faire mes courses comme d’habitude. Et j’entends de la bouchère que tu avais faite un truc pas possible comme voler je ne sais quoi.   Elle ne m’avait pas vu, et à mon arrivée elle s’est tu bien entendu. Sauf que je lui ai demandé de m’expliquer étant donné que tu n’es pas trop en ville en ce moment. Elle m’explique la chose, puis de fil en aiguille, elle me rajoute un tas de choses totalement contradictoire avec ce que j’ai eu comme conversation avec Agnès.  »

Je m’arrête un peu, puis, je lui demande : « J’ai contacté mon avocat. Il s’est renseigné pour moi, c’est là que j’ai découvert ce qu’Agnès t’avait fait. Je me suis rendue compte de mon erreur mais trop tard. Surtout, n’oublie pas de me dire si elle vient, que je puisse appeler mon avocat, tu comprends ? On monte un dossier juridique.  »

Je la regarde attentivement, je me dis que je dois la rassurer. Je ne voudrais pas qu'elle ait peur. Je sais que je ne suis que sa tante, mais je tiens à elle, même si j'ai du mal à le lui montrer. Je dois faire attention à mes propos. Je sais qu'elle ne voit pas mon côté gentil, je lui dis en souriant :

« Bien, je me ferais moins de souci comme ça. Tiens pendant que tu es là. Prends tes invitations pour Pacey et toi pour la soirée de Noël au ranch Kelsey. »

Je me tourne vers mon petit panier, je lui donne les deux enveloppes. Je rajoute au passage : « De toute façon, elle ne s’occupe pas de toi, elle n’a pas être au courant, je ne lui dis pas et tu n’es pas obligé de lui dire à une condition : tu me donnes des nouvelles de temps en temps, d’accord ? » Je la rassure doucement, je lui donne aussi un verre d’eau, je lui demande par la suite : «  Au fait, tu peux rester pour le déjeuner ou est-ce que tu es occupée ?  »


Crédit Kimiko
Revenir en haut Aller en bas

avatar

E. Hazel Beckett
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


Admin

◊ fields harvested : 653
◊ moving in to Buffalo : 03/08/2014


MessageSujet: Re: Inès & Hazel - Une discussion s'impose. Mer 14 Jan - 23:29

 Une discussion s'impose
INES - HAZEL

J’avais toujours trouvé que ça n’était pas bon signe quand Inès me « convoquait ». Mais j’avais pas vraiment le choix en fait. J’étais quand même sous sa responsabilité. J’étais bien obligé de lui répondre. Parce que sinon elle allait faire tout un fromage à ma mère et au final j’allais me retrouver avec tout sur le dos encore. Alors … comment dire … j’avais pas envie. Elle voulait probablement savoir juste comment est ce que ça allait. Ce qui se passait de nouveau dans ma vie. Les avancées avec le psy peut être aussi. Et puis probablement comment ça va avec Pacey ? Enfin je pensais.

Mais son attitude était tout à fait différente de ce à quoi je m’attendais. Déjà rien que la voir déchirer le mot de Wyatt me laissait totalement sur les fesses (pour rester polie) Ma bouche s’ouvre. Mais aucun son n’en sort. Et ses paroles après ne sont pas non plus là pour me « rassurer ». « Je sais que tu vas très bien, je me doute que ce psy a sans doute pas vraiment compris pourquoi tu as du y aller. Je m’excuse de t’avoir envoyé là-bas. » ma lèvre inférieure tremble doucement. « M-M-Mais Inès … je comprends pas ! …   » je ne comprends pas grand chose c’était très confus encore dans ma tête. «   J’ai enfin réussi à avoir ma sœur au téléphone.   Elle a mis du temps avant de me répondre. Elle va bien, mais je n’en sais pas plus, elle m’a encore raccroché au nez comme d’habitude…. Tu sais elle me gonfle ta mère. Cela a beau être ma propre sœur, je suis contente que tu sois à Buffalo.  » j’étais plus que surprise. C’était probablement le plus de mots qu’Inès et moi avions échangé depuis toutes des années ou je venais ici. Elle était ainsi réellement contente que je sois à Buffalo ? Moi qui avais toujours vu mes voyages ici comme des fardeaux, comme si je l’ennuyais elle et sa fille. Les dérangeant dans leur petite routine bien huilée à deux. J’avais toujours eu l’impression qu’elle n’avait aucune envie de me voir ici, et qu’elle n’acceptait que pour faire plaisir à ma mère. Alors là … chapeau bas Madame Beckett ! Je n’aurais jamais pu me douter de ça. Peut être que si je l’avais su ça aurait rendu mes voyages, et toutes mes vacances ici moins pénibles !? Oui et en même temps ça aurait probablement aussi empêché ma rencontre avec Pacey. Et j’étais heureuse à présent de l’avoir dans ma vie. Il était mon meilleur ami.

Agnès, mise à la porte. Si je pensais qu’elle ne pouvait pas faire « pire » il semblait qu’en définitive … si ! Je ne comprenais pas tout. Comment est ce que … « Je sors en ville pour faire mes courses comme d’habitude. Et j’entends de la bouchère que tu avais faite un truc pas possible comme voler je ne sais quoi.   Elle ne m’avait pas vu, et à mon arrivée elle s’est tu bien entendu. Sauf que je lui ai demandé de m’expliquer étant donné que tu n’es pas trop en ville en ce moment. Elle m’explique la chose, puis de fil en aiguille, elle me rajoute un tas de choses totalement contradictoire avec ce que j’ai eu comme conversation avec Agnès.  » je fronçais les sourcils. Effectivement ce n’est pas très malin de la part d’Agnès de se planter dans ce qu’elle dit et les potins qu’elle s’amuse à faire courir sur moi. Je reste stupéfaite et la regarde abasourdie. Je ne sais pas si il y a quelque chose à dire. « Tu … tu me crois alors … ?  » demandais-je. C’était trop beau pour être vrai. « Je n’ai jamais été accro à la drogue. Et je n’ai jamais été escort girl ! » dis-je pour me défendre. « J’ai même jamais été avec un garçons …   » oui  j’étais toujours vierge à mon âge. C’était pas très courant …

« J’ai contacté mon avocat. Il s’est renseigné pour moi, c’est là que j’ai découvert ce qu’Agnès t’avait fait. Je me suis rendue compte de mon erreur mais trop tard. Surtout, n’oublie pas de me dire si elle vient, que je puisse appeler mon avocat, tu comprends ? On monte un dossier juridique.  » je la regardais. Elle avait vraiment pris les devants et je sentais tout d’un coup un grand poids se retirer de mes épaules. Si je ne me contrôlais pas j’aurai pu fondre en larmes. De joie bien sûr. « Je … oui … d’accord.  » j’étais vraiment … choquée. « Bien, je me ferais moins de souci comme ça. Tiens pendant que tu es là. Prends tes invitations pour Pacey et toi pour la soirée de Noël au ranch Kelsey. » elle reprenait une discussion plus normale et c’était pas plus mal je devais reprendre mes esprits. « Oh merci, je lui passerai l’invitation, je suis sûre qu’on va bien s’amuser !  » lui dis-je n prenant les invitations et les rangeant dans ma poche.

Mais finalement, une question me brûlait les lèvres. Est ce qu’elle avait mis ma mère au courant pour ce qu’elle avait découvert. Pour la vérité sur Agnès et ses intentions … « De toute façon, elle ne s’occupe pas de toi, elle n’a pas être au courant, je ne lui dis pas et tu n’es pas obligé de lui dire à une condition : tu me donnes des nouvelles de temps en temps, d’accord ? » je haussais les épaules. « De toutes façons elle ne me croirait pas.   » je ravalais ma salive et hochais de la tête. « Oui d’accord je te donnerai des nouvelles de temps en temps.  » confirmais-je en buvant une gorgé d’eau. «  Au fait, tu peux rester pour le déjeuner ou est-ce que tu es occupée ?  » elle me prenait tout à fait de court, mais … « Heu, non j’ai rien de prévu. Je peux rester si tu veux oui … pourquoi pas !  » est ce que j’allais enfin pouvoir avoir une nouvelle relation avec ma tante. Ou en définitive, une relation tout court vu nos relations orageuses auparavant …

code par kusumitagraph'

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ



P'TIT COEUR DE SALAMECHE

How can I take care of your heart when I don't know how to take care of myself? How can you simply give your heart away like this. I don't even know you! How can you be sure I won't break it, how can you trust me when you know absolutely nothing about me!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!





MessageSujet: Re: Inès & Hazel - Une discussion s'impose. Ven 23 Jan - 12:53


Je me lève doucement et je prends ma nièce dans mes bras, je lui dis gentiment : « Oui je te crois, je te crois, tu es ma nièce, ma troisième fille.  Les garçons, cela peut attendre, tu finiras bien par en trouve un bien, un qui te mérite… » Mes mains sur son visage, je la regarde et je sais que je peux maintenant essayer de lui parler comme il le faut. Je l’observe, j’aime ma Hazel. Je sais maintenant que j’ai lâché la « bombe » avant l’heure, mais bon, je recule et je sais que j’aborderais le sujet durant le déjeuner.

« Ta mère a un côté assez têtue, je dois dire qu’à la longue cela fatigue énormément… »

Je la regarde et je la remercie : « Bien comme ça, je n’aurais pas à m’inquiéter de ne pas avoir de tes nouvelles. Tout ce passe bien au travail ? Tu as des amis ?  » Un baisé sur ses deux joues, je suis contente que l’on est pu discuter un petit peu sans trop se crier dessus. Alors autant continuer sur cette lancée.

Je retourne m’asseoir et je nettoie la table. Je sais que je peux commencer la conversation, je me tourne vers ma nièce et je lui dis :

« Allez ton plat préféré. Je sais que l’aime bien en manger. D’ailleurs, tu as fini la dernière boite… » Riant alors doucement, je sais que je peux avant toute chose commencer aussi à lui parler de Romane. Je regarde ma nièce et je me dis que je dois avant toute chose essayer de trouver une façon de lui dire.

« Ecoute Hazel, il faut que je te dise un truc sérieux. »

Je commence à mettre la table, et je rajoute : « Ce n’est pas sur toi, je te rassure, c’est sur une autre personne qui compte beaucoup pour moi, comme tu comptes beaucoup pour moi. »

Je la regarde alors gentiment, et je lui dis tout en rajoutant les couverts : « Tu as une cousine en plus, elle se nomme Romane. Elle est née grâce à l’un de mes ovules. Ses parents n’étant plus là, je vais m’occuper d’elle, elle va venir à la maison. Je dois lui dire, mais je ne sais pas trop comment. Je dois le dire à Jo aussi… »

Je sens que le plat est en train de cuir, je me tourne pour aller le voir, je sens le regard de ma nièce dans mon dos. Je constate tout simplement qu’elle aurait dû être au courant, mais bon, à l’époque je n’ai pas jugé bon de le dire à mes deux filles (Haz et Jojo). Seul mon mari était au courant et je sais qu’il aurait voulu que maintenant je le dise à mes petits bouts de choux. Je me concentre sur le plat pour ne perdre la face devant Haz. Je me tourne vers elle après un petit moment, et je lui dis :

« Voilà, tu le sais maintenant, tu as une cousine en plus. »

Je souris, je continue de faire le plat, je bouge la boîte contenant les lettres, je les mets sur le meubles devant le sac pour les courses. J’irai les déposer plus tard. Je ne sais pas trop quoi dire, mais bon, je préfère tout préparer avant de faire les courses.



Crédit Kimiko
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!





MessageSujet: Re: Inès & Hazel - Une discussion s'impose.

Revenir en haut Aller en bas
 

Inès & Hazel - Une discussion s'impose.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Far From Any Road :: Welcome to Buffalo :: Town center :: Les habitations-
Sauter vers: