AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 109 entrée de la ville | Hot N Cold *Kitty #Hot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Pacey J. Garfield
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


Modos

◊ fields harvested : 1074
◊ moving in to Buffalo : 11/08/2014


MessageSujet: 109 entrée de la ville | Hot N Cold *Kitty #Hot Ven 10 Oct - 18:05

Hot N Cold

 


Bon ça y est ! C’était officiel ! Le mariage entre la fille Miller et le fils Garfield n’aura jamais lieu. Pacey avait profité de la fête foraine pour aller voir le confiseur et annuler cette union des plus sordides. Même si de son côté à lui, l’amour était réellement présent, il refusait de forcer la main de Katherine afin qu’ils se marient ensemble. Si un jour cela devait finalement arriver, le jeune homme rêvait que cela soit le souhait de la blondinette. Et non celle de son père. Même si le vieil homme ne voulait que le bonheur de sa fille, il devait penser avant tout aux sentiments de la demoiselle. Et non à ceux de l’orphelin vieux garçon du coin. L’éleveur était toit tristounet car il se doutait bien en annonçant la nouvelle de sa liberté retrouvée, Kitty risquait de rompre officiellement avec lui. Qu’il allait connaître sa première rupture et donc peine de cœur. Il avait beau réfléchir, Pacey ne savait pas comment il devra avec elle à l’avenir. S’ils devaient rester amis. Ou au contraire ne plus se voir. Dans un cas comme de l’autre, il doutait fortement de supporter la situation. Mais par amour pour elle, il devait se montrer fort et faire obstacle de ses propres sentiments. Comme il avait toujours fait auparavant. Avant cette stupide histoire de mariage arrangé. Enfin soit ! En attendant de croiser le chemin de la belle, il se torturait l’esprit plus que de raison. A en attraper mal au crâne. Et on ne pouvait même pas dire que c’était la faute du bruit avec la forte musique, les manèges, la foule et les enfants qui crient. Il était tellement absorbé dans ses pensées que le fermier ne les entendait même plus. Il partait d’un pas lent de l’événement. Tout en traînant des pieds, il se rongeait les ongles. Et ce n’était pas qu’une image. Le bout de ses doigts n’était pas joli à voir. Limite en sang. C’était un de ces plus gros à Pacey. Il stressait tellement pour un rien qu’il pouvait sans rendre malade. C’était pour cela d’ailleurs qu’en arrivant à la fête avec Hazel, lorsqu’il avait aperçu sa dulcinée au loin, il était volontairement rester à l’écart d’elle. Depuis le début de leur histoire, leur premier baiser, il était conscient du rang de simple ami qu’il arborait auprès d’elle. Et il en souffrait intérieurement. Quand il posait ses lèvres sur celles de Katherine, en fermant les yeux elle pensait à un autre homme. Pacey n’a jamais été et ne sera jamais Whizz. Il était simplement Pacey. Le mec tout gentil et serviable avec qui elle traînait depuis qu’elle en avait l’âge. Le garçon tout simplet avec ses habitudes de petit grand père. Il était aujourd’hui devenu le jeune homme qui pleurait en pensant à elle et à tout l’amour qu’il pouvait lui donner mais qui gardera à jamais la dernière place dans le cœur de la Miss. Mais cela cette dernière ignorait. Et c’était mieux ainsi. Avant d’aller trop loin dans cette relation sans réel avenir, l’éleveur s’était vu obligé d’y mettre un terme avant qu’il ne soit trop tard : avant que Katherine en souffre elle aussi. Quoique sur ce point, c’était sans doute déjà trop tard.

Pacey était pratiquement arrivé chez lui lorsqu’il vit au loin son amie. En la voyant, il ne se sentit pas très bien. Mais il remarqua surtout qu’elle était énervée. Prenant son courage à deux mains, il s’avança vers elle. «  Ca ne va pas ? Qu’est ce qu’il se passe ? » Pacey pensait que Kitty avait vu son père avant de repartir de la fête. «  Attends il faut que je m’explique. Que je te dise que… » Il était surpris car elle ne comprenait pas et voulait des explications à ce qu’il venait de dire. «  J’ai été voir ton père à la fête pour annuler officiellement notre mariage. C’était ridicule de nous laisser fiancer tous les deux alors tu ne m’aimes… » Elle fondit en larmes dans ses bras. «  … Pas… » Il la prit doucement contre lui. Lui déposant un baiser sur le front. Bizarrement Pacey osait espérer que peut être il pouvait avoir un espoir entre eux.  Il prit le visage de Katherine entre ses mains, lui essuyant les larmes avec ses pouces. Et lui vola un baiser. «  Mais si tu veux, on peut rester ensemble tous les deux. Enfin en couple je veux dire. Parce que bon… Tu sais que je t’aime et ce n’est pas parce qu’on n’est plus fiancé que ça change quelque chose dans ce que je ressens pour toi. » Il l’embrassa encore puis la laissa pleurer contre lui. Attendant patiemment qu’elle lui dise ce qui ne va pas.

code par kusumitagraph'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Katherine L. Miller
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


membre

◊ fields harvested : 207
◊ moving in to Buffalo : 23/08/2014


MessageSujet: Re: 109 entrée de la ville | Hot N Cold *Kitty #Hot Dim 12 Oct - 22:55

Hot N Cold

 


Kitty avait fini par quitter la fête foraine. Elle s'était pourtant jurée de ne pas aller à cette stupide foire et pourtant, elle avait suivi Roxanne. En un rien de temps, elle avait déjà bien sentie la réticence de Dell à ce qu'elle vienne avec elles. Elle n'avait rien dit même si curieusement cela l'avait terriblement blessée. De nouveau, elle essayait d'aider, elle essayait de faire comprendre à ses amies qu'elle les aimait et qu'elle serait toujours là pour elles mais encore une fois, elle s'était fait rejeter comme une malpropre. Elle se souvenait de la proposition de son frère, Kevin, de le rejoindre pour un petit bout de temps. Kitty avait envie de faire une école de journalisme au détriment de la boutique de confiserie de leur père mais qu'avait-elle ici ? Plus grand chose en dehors de son cheval qu'elle aimait tant et son mal être. Même sa mère ne pouvait pas comprendre ce qu'elle traversait depuis que Carolane avait tout fait chambouler.

Elle ne lui en voulait pas car d'une certaine façon, elle lui avait ouvert les yeux sur beaucoup de personne en revanche, elle était toujours aussi adoratrice des deux jeunes femmes. Même si elle ne savait pas vraiment ce qui les tourmentait, elle savait qu'elles en avaient gros sur la patate et même si elle savait quelques petites choses, elle était loin de connaître toute la vérité. Elle le sentait et le pire dans tout ça, c'était qu'elle ne tarderait pas à découvrir ce qu'on lui cachait. C'était difficile pour elle de réagir comme ça mais il n'y avait que de cette manière de garder un lien entre elle et les deux femmes. Il n'y avait pas grand chose à faire d'autre et bien sûr, cela les éloignerait encore plus.

Elle était enragée.

Elle parcourait le chemin entre la foire et chez elle et pour cela, elle devait passer devant la ferme de Pacey. Elle ne s'y arrêterait pas pour la simple et bonne raison qu'il l'avait évité toute la journée. Comment lui en vouloir ? Elle lui en avait fait voir de toute les couleurs malgré elle. Elle pensait qu'elle n'allait plus jamais le revoir depuis ce qui s'était passé à côté de l'animalerie. Elle l'avait embrassée et acceptée au rang de petit ami même si elle en aimait un autre. Il le savait. Il lui avait demandé quelque chose : de dire la vérité à Whizz. Elle en mourrait d'envie mais elle était pétrifiée par la peur. Elle ne savait vraiment pas comme il allait réagir ou au pire, se fermer alors cela avait été très difficile pour elle. Elle l'aimait tellement. Ce moment là, elle ne l'oublierai jamais, elle l'avait gravée dans sa mémoire pour des années encore et elle espérait en avoir d'autre. C'était aussi, dans l'idée qu'un jour cela arriverai, la raison pour laquelle, elle n'avait plus donné de nouvelle à Pacey.

L'aimait-elle ? Aimait-elle assez Pacey pour lui offrir son corps parce que personne d'autre ne la désirait autant qu'Aidan ne la voulait avant de mourir ? Elle réprima ses larmes qu'elle avait refoulé tout le long de la fête foraine. C'était devenu une habitude mais douloureux à long terme. Elle était tellement absorbée dans ses pensées qu'elle n'avait pas remarquée que quelqu'un était derrière elle. Pour le peu qu'elle connaissait cette démarche, elle se retourna alors qu'il avait tout de suite remarqué son état d'esprit. Bien sûr qu'elle n'était pas bien puisqu'elle était au bord des larmes. Elle secoua juste la tête pour ne pas à avoir à parler. Il semblait s'en vouloir de quelque chose mais c'était courant chez lui car il n'assumait pas réellement ses actes. Il était peu sur de lui.

« Quoi, qu'est-ce que tu veux me dire ? » demanda Katherine en oubliant presque le pourquoi de sa mauvaise humeur.

Elle fronça les sourcils en écoutant ce qu'il voulait lui dire. Cela lui déchirait le cœur alors qu'elle s'était rendue compte qu'elle était finalement toute seule. Elle ne comprenait pas où elle avait failli. Ou elle s'était trompée et même si cette acte prouvait que Pacey l'aimait vraiment, elle s’effondra dans les bras de Pacey. Elle ne l'aimait pas autant qu'il pouvait le démontrer et cela la rendait malade mais avant qu'elle ne dise quoique ce soit, il se mit à l'embrasser. Elle ferma les yeux, se laissa aller. Elle n'entendit pas ce qu'il lui avait dit alors que ses oreilles sifflaient. Elle se serra contre Pacey, répondant de nouveau à son baiser, s'efforçant de trouver ce qu'elle avait un jour trouver dans les bras d'un autre, mais rien. Les larmes continuaient de couler de rage et d'épuisement. Elle rompit leur baiser en essuyant ses larmes d'un revers de sa manche et montra sa ferme :

« Je pourrai aller me rafraîchir chez toi ? Mon père va encore me harceler si il me voit dans cet état surtout si tu as été lui parler de l'arrangement sans moi.. »
code par kusumitagraph'

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ


+ Come As You Are
Tu me dis que c'est la fin ? Moi je pense plutôt que c'était le début de tout. C'est en m'apercevant de cela que je me suis décidé à te récupérer, quelque soit la façon de le faire. © caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Pacey J. Garfield
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


Modos

◊ fields harvested : 1074
◊ moving in to Buffalo : 11/08/2014


MessageSujet: Re: 109 entrée de la ville | Hot N Cold *Kitty #Hot Lun 13 Oct - 17:23

Hot N Cold

 


Le jeune homme avait toujours cru auparavant que Katherine ne partageait pas ses sentiments. Mais lorsqu’elle fondit en larmes contre lui alors qu’il venait de lui annoncer qu’il avait annulé leur mariage, l’éleveur commençait à croire qu’il avait tout faux. Pour la première fois de sa vie, Pacey se sentit pousser des ailes. Il osait prendre espoir en sa relation avec la jeune femme. Que, peut être, ils avaient un avenir ensemble. Aveuglé par son amour pour la fille du confiseur, il ne se rendait pas compte qu’il était complètement à côté de la plaque. Qu’il se créait tout seul des faux espoirs comme jamais. Qu’il allait tomber de haut et se briser encore plus le cœur.

Malgré qu’il soit perché sur son petit nuage, le jeune homme buvait les paroles de sa petite amie. Qui lui demandait si elle pouvait s’arrêter un instant chez lui. Enfin qu’elle se mette un peu plus présentable pour son père. Cependant, le léger sourire qui s’était dessiné sur les lèvres du beau brun disparut pour laisser la place à une petite moue d’inquiétude. « Tu m’en veux pour ton père ? Si j’ai fait cela c’était uniquement pour ton bien être ma belle. Cette histoire te rongeait et je n’aime pas te voir si triste. » Tentait il de s’expliquer. «  Sinon oui tu peux venir à la maison. » Il jeta un œil sur sa montre. Il commençait à se faire tard. «  Si tu veux, tu peux même y rester toute la nuit. Enfin autant de temps que tu le voudras… » Il se mordillait la lèvre inférieure en détournant le regard. Mal à l’aise, ses joues s’empourprèrent lorsqu’il se rendit compte que sa proposition pouvait être mal interprété par la jeune femme. Car mis à part Hazel qui possédait sa propre chambre, Pacey n’avait jamais invité une femme à dormir chez lui. «  Tu prendras le lit et moi le canapé. Cela va de soit. » Il cherchait à s’expliquer tel un enfant prit en faute. Mais qu’y avait il de mal à inviter sa partenaire à partager sa propre chambre ? Ils étaient tous les deux majeurs et vaccinés. Quoique Kitty avait un passé amoureux que l’éleveur ne possédait pas. Il n’y connaissait rien en matière de relation de couple. Et encore moins dans l’intimité d’un couple. Il doutait fortement que dans la vrai vie, l’expérience se faisait comme les films interdits aux mineurs qu’il avait vaguement regardé quelques scènes une fois ou deux avec Logan. Il croyait toujours que Katherine n’était plus vierge. Ce qui le déstabilisait davantage.

Il ne restait au couple que quelques mètres à faire pour se rendre chez le jeune homme. «  Tu veux manger quoi ma puce ? » Il laissa volontairement un peu de temps à la demoiselle de se remettre un peu de ses fortes émotions. Il mettait de l’eau à bouillir. «  Tu sais où la salle de bains se situe. Fais comme chez toi. Et si tu as besoin de quelque chose, sers toi. » Pendant qu’elle s’était éclipsée, il faisait la cuisine. Toujours aussi piètre cordon bleu, il espérait que pour une fois, ce serait mangeable. Pendant que cela cuisait, il prépara la table. «  Ca va mieux ? » Katherine avait réapparu. Il ne savait pas depuis combien de temps. Pacey s’approcha lentement d’elle et la prit dans ses bras afin qu’ils se fassent un câlin. Il caressa les cheveux soyeux de la jeune fille pendant qu’il respirait son parfum. Il était envoûté par elle un peu plus chaque jour. «  Il n’y a pas que le mariage annulé qui t’a mis dans cet état tout à l’heure. Tu sais… Tu peux tout me dire. Absolument tout hein. » Pacey redevint inquiet. Il se rappelait de la demande qu’il avait fait à sa copine à l’animalerie. Il commençait à penser qu’elle avait avoué ses sentiments à Whizz et qu’il l’avait rejeté. «  Si c’est à cause de Whizz, il ne sait pas ce qu’il rate. » L’éleveur parlait doucement. La moue s’intensifiant sur son visage. Il n’osait pas relever les yeux sa compagne. Il se contentait de jouer avec le bout des cheveux de cette dernière. Même si il croyait que Katherine commençait à l’aimer un peu comme il le souhaiterait, Pacey n’oubliait pas que ce n’était pas lui qui hantait le cœur de la blondinette.

code par kusumitagraph'
[/b][/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Katherine L. Miller
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


membre

◊ fields harvested : 207
◊ moving in to Buffalo : 23/08/2014


MessageSujet: Re: 109 entrée de la ville | Hot N Cold *Kitty #Hot Lun 20 Oct - 14:09

Hot N Cold


Elle se sentait plus à l'aise maintenant, elle n'avait plus l'air d'être passée dans une lave linge. Elle sourit à Pacey lorsqu'elle l'avait rejointe dans la cuisine alors qu'il lui demandait ce qu'elle voulait manger. Elle n'avait pas très faim mais elle tentait de se persuader du contraire. Prenant le temps de réfléchir à ce qui ne pourrait pas provoquer un incendie accidentel, elle demanda : « Pizza, ça te dit ? » Demanda t-elle en prenant appui contre le bâtit de la porte de la cuisine. Elle regardait son ancien meilleur ami se tuer à la tâche pour la mettre à l'aise sauf qu'elle n'arrivait même pas à se détendre elle-même. Combien de fois elle s'était baladée dans cette ferme ? C'était tout de même un comble pour elle de se retrouver ici comme étant la petite amie d'un homme qu'elle avait toujours considéré autrement. En revanche, elle ne trouvait plus en Pacey le frère qu'elle avait toujours connu. C'était peut-être les circonstances qui voulaient ça ou peut-être qu'elle se voilait la face mais c'était ce qu'elle ressentait à ce moment là.

« Non non, ça n'a rien à voir avec Whizz... » répondit la jeune fille qui s'approcha près d'une fenêtre. « Ou peut-être que si... C'est plutôt une sensation de... Ras le bol, tu vois ? » Elle se pencha sur le comptoir pour pouvoir fixer l'extérieur, replongeant dans ses souvenirs : « J'adore Dell et Roxanne, je.. Je ferai n'importe quoi pour être proche d'elle. Je ne vois pas ce que les autres voient en elles, comme quoi elles seraient des trainées, des j'en foutiste.. Je sais qu'elles ne méritent pas ce genre de chose mais par moment, leur comportement envers moi me... blesse. » Elle se tourna pour faire face à Pacey, en levant les bras au ciel pour démontrer son agacement : « Oh bien sûr, je sais que j'ai fait des erreurs gamine, en les suivant partout où elles allaient, à les espionner.. Ce n'était pas très malin de ma part mais... Je ne me voyais tellement bien en leur compagnie, je me sentais bien et au final, maintenant qu'elles paraissaient m'accepter à leur côté, je me rends compte que je suis plus un.. boulet qu'autre chose, tu vois ? Comme ce que traine les prisonniers à leur cheville dans les dessins animés ? »

Elle soupira en souriant, elle ne savait pas si Pacey pouvait comprendre ce qu'elle pouvait ressentir. C'était une situation délicate car elle n'avait encore jamais remis en question le fait qu'elle aimait ces femmes. Elle les admirait et pourtant, elle avait vraiment besoin de libérer la colère qu'elle éprouvait à leur sujet. Leur manière de la rejeter, de la rabrouer sans faire attention à ce qu'elle pouvait ressentir. « Ce que je veux dire, c'est que... J'ai toujours été là pour elle. Même si, parfois, je n'aurai pas du mais j'ai toujours été discrète. Je sais énormément de chose qui n'ont jamais eu de fuite... Et maintenant que j'ai vraiment besoin d'amie, je me retrouve toute seule, à gérer toute seule et devoir comprendre toute seule ce qui m'arrive alors que je ne me sens pas du tout apte à tout faire TOUTE SEULE.. » souligna Kitty en poussant un grognement de frustration mais lorsqu'elle remarqua le regard intrigué de Pacey, elle comprit qu'elle avait été trop loin : « Tu vois, tu dois comprendre ce que je veux dire maintenant que tu sens forcément concerner dans ce qui m'arrive.. »

Elle haussa les épaules, en fuyant le regard de Pacey. « Je ne sais plus où j'en suis, je ne sais plus ce que je désire vraiment. Et le PUTAIN de problème c'est que je n'ai plus personne à qui en parler sans qu'ils le prennent pour lui ou elle, sans qu'il ou elle ne me renvoie sur les roses parce qu'ils pensent que ce n'est pas assez important... »  Elle s'interrompit, ayant conscience qu'elle vidait son sac à la personne qu'elle connaissait de moins en moins maintenant : « Pour eux.. » Elle secoua la tête : « Tu vois, tout à l'heur avec Dell, je pensais qu'on aurait pu passer un petit moment.. mais tout ce qu'elle a su me dire c'était de me mêler de ma vie parce qu'elle devait être plus prenante que la leur. » Elle sourit, une larme de rancoeur coula sur sa joue, de nouveau : « Si elle savait cela, crois-tu qu'elle serait venue me voir pour savoir ce qui ne va pas ? »

Elle se projeta du comptoir en s'approchant de Pacey, poussée par un désir qu'elle ne se connaissait pas envers lui : « Depuis ce stupide arrangement avec mon père sur ce mariage, je ressens quelque chose d'assez... étrange pour toi. » Elle fronça les sourcils en regardant l'homme qui lui faisait face : « Je n'arrive pas à comprendre ce qui se passe... » Elle leva les yeux vers les siens : « Lorsque je suis seule avec toi... » Et elle l'embrassa, glissant sa main sur sa nuque, l'autre dans son dos.
code par kusumitagraph'

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ


+ Come As You Are
Tu me dis que c'est la fin ? Moi je pense plutôt que c'était le début de tout. C'est en m'apercevant de cela que je me suis décidé à te récupérer, quelque soit la façon de le faire. © caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Pacey J. Garfield
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


Modos

◊ fields harvested : 1074
◊ moving in to Buffalo : 11/08/2014


MessageSujet: Re: 109 entrée de la ville | Hot N Cold *Kitty #Hot Mer 22 Oct - 12:01

Hot N Cold

 


Le jeune homme avait mis de l’eau à bouillir en pesant que Katherine souhaiterait manger des pâtes ou autre plat aussi facile à préparer. Cependant elle lui proposa une pizza. Pacey coupa donc le gaz et jeta l’eau. «  D’accord mais je ne te garantis pas du résultat. Je n’en ai jamais fait avant. » La Miss partit dans la salle de bains. Le garçon était un peu perdu. Ne sachant pas trop comment faire la fameuse pizza que sa copine voulait. Heureusement il trouva dans le frigo une boule de pâte qu’Hazel avait faite. Il l’a pris et l’étala dans un moule à gâteau sans se rendre compte que c’était de la pâte brisée. Dessus il coupa deux tomates en rondelle et parsema dessus des bouts de jambon et du fromage qu’il avait précédemment coupé en dés en trop gros pour que cela fonde correctement. Pacey n’était pas du tout convaincu par l’image que sa pizza rendait avant de la mettre au four. Mais bon, il ne cherchait pas trop à comprendre. Peut être que son plat aura une meilleure vue une fois cuit. Du moins il l’espérait. Puis il prépara la table pour trois personnes. Sait on jamais. Peut être quHazel aimerait manger avec eux si elle ne rentre pas trop tard de la fête foraine.

Il remarqua le retour de la jeune femme et lui demanda si elle allait mieux et si son mal être avait un rapport avec Whizz. Elle s’éloigna vers la fenêtre.   «  De ras le bol vis-à-vis de quoi ? » Pacey ne comprenait pas. Il ne savait pas qu’elle était avec Roxanne et Dell et qu’elles s’étaient embrouillées. «  Bien sûr que non, elles ne sont pas des filles mal fréquentables. Mais qu’est ce qu’elles t’ont fait qui t’a blessé comme ça ? » Il s’approcha d’elle seulement de quelques pas. Ecoutant attentivement les remords de sa copine. «  Tout le monde fait des erreurs ma puce. Il ne faut pas t’en vouloir pour cela… » Il rajouta avec un léger sourire en coin sur les lèvres. «  Et crois moi, tu n’es certainement pas un boulet… En tout cas pas pour moi. » Ses joues chauffèrent timidement. Fixant un peu le sol, il se disait mentalement que lui devait être un sacré pour Katherine. Il se rappela leur conversation à l’animalerie où cette dernière lui avait demandé de changer de comportement. Donc oui, il savait ce que ça faisait d’être un boulet pour les autres. Son sourire disparut car ça faisait mal.

La fille Miller poursuivit ses explications. Et là Pacey se sentait encore plus mal. «  Mais je suis et je serais toujours là pour toi. Quoiqu’il se passe ou ne se passera jamais entre nous, je serais toujours ton ami fidèle à tes côtés. Tu peux absolument tout me dire. Je n’irai jamais rien répéter à personne. Pour Roxy, je sais que quelque chose ne va pas. Mais elle refuse de m’en parler. Et concernant Dell, je ne sais pas. Je ne la connais pas suffisamment. » Roxanne était aussi une amie de Pacey. En revanche il ne connaissait Dell seulement de vue. «  Nous sommes à deux pour gérer ce qu’il t’arrive. Car jusqu’à preuve du contraire nous sommes un couple. Sauf si tu préfères que l’on soit seulement des amis qui s’embrassent. » Il tentait de développer son point de vue. «  Tu sais ce que je ressens pour toi. En revanche j’ignore si tu as ne serait ce qu’un peu d’amour pour moi. Et par amour, je ne parle pas d’amour fraternel ou d’amitié. Car dans ces amours là, il n’y a pas d’attirance physique tu vois. » Il rougissait de plus en plus car il la désirait fortement. Katherine avait pu le remarquer dans sa chambre le premier jour où ils s’étaient embrassés. Et il ignorait si elle ressentait la même chose.

Un malaise se fit légèrement ressentir par un silence qui venait de s’installer entre eux. La jeune femme fuyait le regard de son interlocuteur. Blessé d’en avoir trop dit. «  Excuse moi Kitty. Je ne voulais pas te gêner avec ça. C’est juste que c’est frustrant pour moi de ne pas savoir si réellement je peux espérer un avenir ou non entre nous. » Il marqua une pause et reprit. «  Je sais que je ne suis pas un homme attirant. Je suis trop grand, trop mince. J’ai trente-et-un ans et je suis toujours puceau. Mais je t’avais promis que je t’attendrais aussi longtemps qu’il le faudra. Même si tu ne viens jamais à moi parce que tu préfères sans aucun doute être avec un garçon plus mignon et de ton âge. Etre avec un homme expérimenté. Je ne peux rien t’offrir de tout ça. » Katherine ignorait où elle en était. « Ne dis pas cela. Pour moi tout ce que tu dis à de l’importance. » Elle parlait toujours des filles et de ce que Dell lui a apparemment di. Elle recommençait à pleurer. «  Je ne sais pas désolé. »

Ils allaient mutuellement l’un vers l’autre. Il lui essuya ses larmes et lui sourit tristement. « Peut être que tu commences à tomber amoureuse de moi… » L’espoir fait vivre. Mais il se tut. Se laissant embrasser par la femme de ses rêves. Pacey eut un frisson qui parcourut son corps. Il prolongea le baiser tendrement. En se détachant d’elle, il s’aperçut qu’il avait mis involontairement de la sauce tomate sur le haut de sa partenaire. «  Je suis désolé, je t’ai salié. Ne bouge pas, je vais nettoyer ça avant que ça tâche trop. » Il prend un chiffon qu’il passa sans l’eau avec un peu de savon et revint vers Kitty. Il frotta la sauce qui était sur la poitrine de la jeune femme. Le tissu mouillé fit apparaître le soutien gorge de la demoiselle. Ce qui fit rougir davantage Pacey. C’était la première fois qu’il touchait cette partie là du corps du femme. Et il s’en rendit compte d’une fois que c’était trop tard. Il tendit le chiffon à Katherine. «  Euh tiens… Il vaut mieux que c’est toi qui nettoie je crois. Tu… Tu pourras prendre des habits à Hazel, n’hésite pas. Le temps que tu lui rendes plus tard, elle ne t’en voudra pas. » Il ne savait plus où se mettre.

code par kusumitagraph'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Katherine L. Miller
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


membre

◊ fields harvested : 207
◊ moving in to Buffalo : 23/08/2014


MessageSujet: Re: 109 entrée de la ville | Hot N Cold *Kitty #Hot Lun 27 Oct - 21:44

Hot N Cold



Les choses étaient arrivées sans qu'elle ne puisse parvenir à éviter l'accident. Elle se recula en constatant le fait qu'elle était recouverte de sauce. Elle ne savait plus si elle devait fuir ou tout simplement ne pas réagir. Les deux extrèmes s'offraient à elle car ce petit fait lui avait rappelé ce qu'elle était sur le point de faire. C'était comme ça avec Pacey, elle n'avait aucun point d'ancrage concernant ce qu'elle ressentait. C'était flou, à la fois doux, douloureux et paisible. Elle savait qu'elle n'allait pas être en danger avec lui mais il n'y avait que ça. Elle se disait, que peut-être, après avoir passé le pas, elle allait trouver quelque chose en lui qu'elle n'avait pas encore vu. Elle regarda Pacey tentait de lui enlever de la sauce jusqu'à ce qu'il atteignit sa poitrine. Elle l'avait vu entrain de rougir quand il lui demanda de continuer sans lui. Cette remarque la fit sourire en reposant le torchon sur le comptoir et retira son haut.


« Ça ne sert à rien, il est foutu ! » déclara la jeune fille en roulant en boule le haut et le mit à la poubelle. « Tu n'aurais pas une chemise à me prêter le temps que je suis chez toi ? »


Pendant que Pacey s'eclipsa, elle remarqua qu'elle était en sous-gorge dans la cuisine de son ex-fiancé, et maintenant petit ami. Lorsqu'elle l'entendit revenir, elle s'était assise sur la table de la cuisine, les jambes croisées et les bras en arrière. Elle ignora l'air surpris de Pacey, après tout, il lui avait dit qu'il l'aimait mais comment l'aimait-il ? Elle était peut-être qu'une gamine aux yeux de Dell et Roxy mais, au fond, elle était plus adultes que la plupart de tout ceux qu'elle pouvait cotoyer. « As-tu une chemise pour moi ? » Elle le regarda en s'humectant ses lèvres : « A quoi penses-tu, Pacey ? » Etait-elle entrain de l'allumer ? Bien sûr, mais ira t-elle jusqu'au bout ? Peut-être, de toute façon elle n'avait pas peur. Elle décroisa les jambes et détacha ses cheveux. « Approches-toi ?! Ne me laisse pas comme ça, je commence à avoir froid... »
code par kusumitagraph'

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ


+ Come As You Are
Tu me dis que c'est la fin ? Moi je pense plutôt que c'était le début de tout. C'est en m'apercevant de cela que je me suis décidé à te récupérer, quelque soit la façon de le faire. © caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Pacey J. Garfield
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


Modos

◊ fields harvested : 1074
◊ moving in to Buffalo : 11/08/2014


MessageSujet: Re: 109 entrée de la ville | Hot N Cold *Kitty #Hot Mar 28 Oct - 9:56

Hot N Cold

 


Le garçon de nature si droit et réservé était littéralement entrain de flancher avec la présence de sa bien aimée. Il s’était maladroitement permis de la toucher « intimement » si on pouvait appeler ça comme cela. Ses doigts avaient à peine frôlé un sein de la jeune demoiselle que le grand dadet était gêné comme pas deux. Lui qui s’était toujours juré de sauter le pas vers la sexualité seulement une fois qu’il serait marié, en voyant Katherine ôter son haut et se retrouver ainsi en soutien gorge face à lui, le mener à un désir grandissant qu’il avait peur de ne plus savoir camoufler. «  Je… Je suis désolé. » Elle lui demanda une chemise. «  Je… Je vais aller te chercher ça tout de suite. » Le jeune homme alla dans la chambre d’Hazel et farfouilla dans la commode après un haut de remplacement pour sa petite amie. Le pauvre était tout chamboulé. Ce n’était pas dans ses habitudes de bafouiller de la sorte. Une chemise en tissu vichy rouge et blanc trouvée, Pacey resta un petit moment adossé contre le mur. Tentant en vain de chasser ses pensées brûlantes.

Il prit une grande respiration et retourna dans la cuisine. La honte le tiraillait davantage à la vue qui s’offrait à lui. Interdit, il n’osait même pas imaginer que Katherine l’aguichait. Désespérément fou d’elle, il croyait seulement qu’elle était enfin tombée sous son charme. Et que comme elle avait un passé moureux, qu’elle connaissait les plaisirs charnels et que cela lui manquaient. Elle était visiblement bien plus prête que lui pour cette étape là. Mais se rappelant que la jeune femme lui avait demandé d’être plus sûr de lui-même, Pacey ignorait ses propres peurs. De toute façon, elle savait qu’il était vierge. Il venait de le lui dire. Le voyant rester fixe, elle lui demandait ses pensées. Ses joues s’enflammèrent davantage. Il se rapprocha d’elle en silence. Elle avait froid. Il vint poser la chemise sur les douces épaules de sa belle. N’osant pas baisser le regard plus bas que le visage de cette dernière. Et lui donna un tendre baiser sur les lèvres. «  Tu as envie de moi ? » Il avait besoin de savoir. Mais pour éviter de se faire de faux espoirs, il s’attendait à une réponse négative. Au moins il n’aurait pas besoin d’une douche froide comme ça.

Tout à coup, il remarqua une chaîne autour du cou de Katherine. Sur laquelle pendait un anneau. Jusqu'à présent, il n'avait jamais vu ce bijou sur sa petite amie. Il prit l'anneau entre ces doigts pour mieux l'observer. «  Je ne me souviens pas avoir déjà vu cette chaîne sur toi auparavant. Tu l'as depuis combien de temps ? Et que représente cet anneau à tes yeux ? » Il était évident que cela était très important aux yeux de la jeune femme. Sinon pourquoi le cachait elle ?

code par kusumitagraph'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Katherine L. Miller
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


membre

◊ fields harvested : 207
◊ moving in to Buffalo : 23/08/2014


MessageSujet: Re: 109 entrée de la ville | Hot N Cold *Kitty #Hot Sam 15 Nov - 12:23

Hot N Cold


Katherine acquiesça d'un signe de la tête à la question. C'était vrai, elle avait envie de Pacey maintenant qu'elle était libre de choisir. Ses baisers lui revenaient en mémoire comme un doux souvenirs revenu d'entre ses songes. Elle descendit de l'homme qui la désirait autant qu'elle ne l'avait jamais été depuis très longtemps, trop longtemps. Elle savait qu'elle était jolie, qu'elle avait son propre charme qui faisait d'elle une jolie jeune fille. Elle était svelte, sportive et elle prenait soin d'elle. Elle se sentait nouvelle lorsqu'il la détailla de la tête au pieds mais soudain, elle remarqua un malaise qui se lisait dans son regard. « Je ne me souviens pas avoir déjà vu cette chaîne sur toi auparavant. Tu l'as depuis combien de temps ? Et que représente cet anneau à tes yeux ? » Il posait beaucoup trop de question, chose qu'elle avait l'habitude avec Pacey. Il posait tout haut ses questions pour être sûr de ne pas tomber à côté de ce que lui ressentait. Cependant, avant qu'il n'est l'idée de la prendre dans sa main, elle porta la sienne sur l'anneau qui pendait à son cou depuis cinq ans maintenant. Elle prit une profonde respiration en reculant, ses reins se cognèrent contre le comptoir de la cuisine.

Pacey ne l'avait jamais vu. C'était tout de même étrange mais après tout, elle ne lui en avait jamais parlé. Elle ne lui avait jamais dit que Aïtor lui avait demandé sa main juste avant de mourir, juste avant de la quitter précipitamment. C'était comme si elle n'avait pas le choix, il l’interrogeait toujours de regard, elle était prise au piège et elle ne pouvait pas s'échapper. « Je l'ai depuis un moment... pourtant.. » souffla t-elle, en se couvrant le mieux qu'elle pouvait en croisant ses bras sur sa poitrine : « ça fait cinq ans pour être plus précise. » répondit honnêtement la jeune fille qui remarqua que le temps s'était amélioré. « C'est Aïtor qui me l'a donné avant de mourir... Il m'avait demandé en mariage. » Elle se décolla de là où elle était, pris la chemise qu'il lui avait apporté et elle fonça droit vers l'extérieur : « Merci pour la chemise, je la ramènerai demain à Hazel, promis. Bonne soirée, Pacey. »

Elle n'était pas en colère, elle se sentait juste maladroite et sale. Elle avait voulu faire l'amour avec Pacey en ayant la bague de fiançailles d'Aïtor à son cou. Elle n'avait jamais pu s'en débarrasser et ce n'était pas maintenant que cela allait changer. Elle ne pouvait pas le faire, elle savait qu'il y avait une bonne raison. Lorsqu'elle arriva enfin à la porte d'entrée, elle entendit des pas derrière elle alors elle se retourna, doucement, elle se sentait encore plus idiote d'être partie de cette manière. « Je suis désolée pour tout à l'heur, Pacey mais j'en avais vraiment envie. » Elle l'avait fixée puis se tourna et ouvrit la porte pour aller retrouver son père. Elle fermait rapidement les boutons de la chemise d'Hazel sur elle en se promettant de la rendre à la propriétaire.
code par kusumitagraph'

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ


+ Come As You Are
Tu me dis que c'est la fin ? Moi je pense plutôt que c'était le début de tout. C'est en m'apercevant de cela que je me suis décidé à te récupérer, quelque soit la façon de le faire. © caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Pacey J. Garfield
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


Modos

◊ fields harvested : 1074
◊ moving in to Buffalo : 11/08/2014


MessageSujet: Re: 109 entrée de la ville | Hot N Cold *Kitty #Hot Sam 15 Nov - 14:24

Hot N Cold



Les choses n’avaient jamais été aussi bizarres entre miss Miller et le fils Garfield. L’ambiance était d’une chaleur telle que Pacey ne l’avait probablement jamais connu auparavant, autre que dans ses songes les plus osés. Depuis toutes ces années où il avait attendu dans l’ombre d’un autre que Katherine le remarque enfin, à aucun moment il ne s’était hasardé à imaginer qu’elle puisse un jour partager pour lui cette attirance physique qui le rongeait de l’intérieur. Or ici dans la cuisine, le jeune homme vit enfin naître un potentiel futur avec l’être aimé. Paumé, il ignorait totalement comment gérer la situation. Tout homme censé et normalement constitué aurait pris la jeune femme sur le champ pour la faire grimper au septième ciel. Mais pas Pacey. Réalisant doucement qu’ils étaient peut être sur le point de coucher ensemble, l’éleveur prit son temps pour scruter Katherine de la tête aux pieds et des pieds à la tête. Comme si c’était la première fois de sa vie qu’il la voyait. En fait il se croyait en plein rêve. Il avait beaucoup de difficultés à croire qu’elle le désirait. Ce fût à ce moment là qu’il remarqua la bague. Il fit à Kitty, sans s’en rendre compte, un véritable interrogatoire. Sans aucun doute trop lourd pour la demoiselle car elle s’éloigna de lui. Pacey comprit qu’avec ses multiples questions plus stupides les unes que les autres, il était entrain de perdre la femme de sa vie. Elle lui apporta cependant des réponses qu’il ne se serait jamais imaginé.

Dans son désespoir, dans la souffrance passée encore bien trop présente de la jeune fille, il se rendit compte que l’homme dont Katherine était amoureuse, ce n’était pas ce fameux Lawrence. Elle courait désespérément après le fantôme d’un homme qui n’y était plus. Katherine courait en vain après Aïtor comme Pacey faisait de même avec elle. Il comprit qu’il resterait à jamais le second dans le cœur de la jeune femme. Mais peu importe. Il courut après elle. La rattrapant à la porte d’entrée qu’elle venait d’ouvrir. Il la fit se retourner afin qu’elle lui fasse face. La faisant reculer d’un pas. La porte se referma. Pacey lui caressa tendrement la joue d’une main. De l’autre il la touchait à peine au niveau du bassin. Il lui vola un baiser. « Je t’en pris Katherine, reste. Je t’en supplie. Ne pars pas. Ne laisse pas le fantôme de ton ex briser notre histoire. Je t’aime si fort, si tu savais à quel point… Je t’attends depuis si longtemps maintenant. Bien avant même que tu ne sortes avec lui en vérité. Je n’avais jamais eu d’espoir en un avenir entre nous avant tout à l’heure. Je ne pensais pas qu’un jour une femme puisse me désirer. Et surtout pas toi mon amour. Je t’en supplie, ne me retire pas cet espoir qui vient de naître dans mon cœur. Je t’aime et pour toi je suis prêt à tout. » Dans ces derniers mots si désespérés, il parlait d’avoir des relations sexuelles avant le mariage. « Mais je ne t’oblige à rien. Si… Si tu as encore envie qu’on fasse l’amour alors suis moi dans la chambre. Ou… Ou alors je ne sais pas… » Il avait les joues rougies comme jamais par sa demande osée. Il avait peur de ne pas être à la hauteur des espérances de Katherine. De ne pas savoir s’y faire. « Je ne veux pas te perdre… » Il était sur le bord des larmes. Il n’avait jamais autant montré auparavant cet amour qui le détruisait à petits feus pour elle. Une chose était sûre : il continuerait de l’attendre tout le reste de sa vie s’il le fallait.

code par kusumitagraph'


ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ


Aimer et être aimé en retour est une règle absolue
"Le plus grand bien que vous puissiez faire à quelqu'un, ce n'est pas de partager vos richesses avec lui mais de lui révéler les siennes." - Benjamin Disraeli©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Katherine L. Miller
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


membre

◊ fields harvested : 207
◊ moving in to Buffalo : 23/08/2014


MessageSujet: Re: 109 entrée de la ville | Hot N Cold *Kitty #Hot Sam 29 Nov - 12:49

Hot N Cold


Katherine aurait pu fuir, elle savait qu'elle pouvait le faire car Pacey ne lui aurait jamais fait de mal. Elle écoutait l'homme qu'elle connaissait depuis tellement longtemps lui déclarer de nouveau sa flamme et c'était vraiment difficile pour elle. Elle avait ses doigts posés sur sa poitrine, au niveau de la bague que lui avait offerte Aïtor. Elle ne pouvait pas l'oublier lui, il était toujours présent avec elle ne serait-ce que dans le souvenir de cette bague. Elle avait prit une profonde respiration, soufflant ce qu'elle avait inspiré. Cette histoire allait lui retourner l'estomac si elle continuait à se remuer les méninges. Elle s'approcha de Pacey lorsqu'il termina sa dernière phrase.

« Non, ce n'est pas ça le problème. Cette bague ne signifie pas grand chose depuis qu'il est mort, Pacey, alors arrête de te prendre la tête la dessus. Je n'ai pas envie de te perdre, je n'ai pas envie de partir et je n'ai pas envie de quitter cette maison en regrettant quelque chose. Pacey, C'est difficile pour tout les deux, j'en ai bien conscience mais... Je suis prête à aller de l'avant.»

Elle fit passer la chaine par dessus sa tête en la posant sur le comptoir, la bague pendue dans le vide. Ensuite, elle s'approcha de Pacey en posant une main sur sa joue. Ce n'était pas prémédité et elle ne savait pas si elle faisait une erreur ou non mais elle voulait se sentir aimer. Ses sentiments étaient un peu flou, peut-être fallait-il passer à l'acte mais comment se dire une chose pareil alors qu'elle n'avait jamais sautée le pas avec personne. Même pas avec Aïtor et pourtant, elle l'avait aimée. Bien sur, elle aimait tendrement Lawrence, c'était un amour qu'elle ressentait depuis qu'elle était toute petite. Aïtor était un jeune homme qui lui avait permis d'oublier un peu le premier mais elle n'avait jamais vu Pacey comme un amant. Depuis la première fois qu'il l'avait embrassée, en présence de son père surtout, elle n'était plus très sûr de ce qu'elle pouvait ressentir. Lawrence continuait de l'ignorer complètement et il n'y avait que Pacey qui lui démontrait par A + B qu'il l'aimait.

« Ne parlons plus, Pacey, reprenons là où nous nous sommes arrêtés tout à l'heur. »

Le cœur qui battait de plus en plus fort, elle sentit comme un petit étourdissement mais elle s'accrocha au cou du trentenaire et Kitty ferma les yeux ; Elle n'avait pas du tout envie de partir d'ici en regrettant mais elle savait encore plus qu'elle ne pourrait jamais regretter quelque chose venant de lui. Il était tant qu'elle devienne une femme avec un homme qu'elle appréciait – et pensait surement aimer, qui la respectait en tant que femme et non pas comme une gamine.

« Fais-moi l'amour Pacey. »

Cette phrase avait tout pour briser son enfance et sa virginité.
code par kusumitagraph'

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ


+ Come As You Are
Tu me dis que c'est la fin ? Moi je pense plutôt que c'était le début de tout. C'est en m'apercevant de cela que je me suis décidé à te récupérer, quelque soit la façon de le faire. © caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Pacey J. Garfield
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


Modos

◊ fields harvested : 1074
◊ moving in to Buffalo : 11/08/2014


MessageSujet: Re: 109 entrée de la ville | Hot N Cold *Kitty #Hot Sam 29 Nov - 15:01

Hot N Cold



Oui c’était vrai ! Jamais Pacey ne pourrait faire de mal à sa Katherine chérie. Et si malheureusement cela devait arriver, il ne se le pardonnerait jamais. L’éleveur fut rassuré lorsque sa petite amie lui déclara qu’elle ne voulait pas le perdre non plus. Soulagé, il la laissa s’éloigner un instant de lui afin de se débarrasser de cette fameuse bague du passé. Il l’observait en étant triste et attendri à la fois. Si la jeune femme tentait de tourner la page sur son ancienne histoire d’amour. Pacey avait un profond respect pour elle car il savait que si la leur devait avoir une fin, il serait incapable de passer à autre chose. Kitty a toujours été la seule dans son cœur. Certes il avait éprouvé un peu d’attirance pour Hazel il fut une période. Mais cela n’avait jamais rien représenté à ses yeux. Il prit conscience lui aussi que le situation entre lui et la cadette devenait de plus en plus compliquée. Si bien pour l’un, que pour l’autre. Mais tout à coup, en écoutant les paroles de sa dulcinée, le jeune homme fut pris de panique. Il resta planté là sur place à regarder sa copine. La respiration halletante. Tremblant légèrement de tous ses membres. Réalisant ce qu’elle venait de lui demander. Elle voulait qu’il lui fasse l’amour. Lui ? Pacey se pinçait lui-même son bras pas très discrètement pour savoir si il était entrain de rêver ou pas. Mais non ! Il avait imaginé des milliers de fois des scènes différentes de ce moment. N’osant jamais espérer qu’un jour cela arrive. Croyant dur comme fer qu’il mourrait en compagnie de sa virginité.

Katherine lui avait demandé de se taire. Il gardait donc le silence sur ce grand moment. En hôchant timidement la tête à cette requête, il jeta par la même occasion son souhait de se marier puceau. De nos jours, plus personne ou presque pouvait se marier en blanc sans que cela ait réellement preuve de pureté. Puis pour lui, la jeune femme était déflorée depuis longtemps. Alors à quoi bon rester chaste jusqu’au mariage ? Surtout que ce dernier avait été annulé.

Elle était accrochée à son cou. Il lui vola un doux baiser avant de la soulever et de la prendre dans ses bras. Tel un couple de jeunes mariés qui franchissait le seul de leur maison pour la première fois après leur union. Pacey emmena donc ainsi sa dulcinée dans sa chambre. La déposant délicatement sur son lit bien trop petit pour deux personnes. Il alla immédiatement fermer la porte afin de ne pas être dérangés. Il vint s’asseoir à côté d’elle. Face à elle. Il voulait lui demander si elle était certaine de son choix. Mais préférait garder ce silence qu’elle avait demandé. Il vint lui caresser la joue et captura ses lèvres dans un baiser qui se fit vite passionné. Le couple s’allongea sur le lit, Pacey étant au dessus de sa partenaire, il l’aida à retirer ses vêtements. Quoiqu’il eut plus de mal pour le soutien gorge. Ignorant comment le dégrafer. Il n’hésitait aucunement à parsemer de milliers de baisers le corps de Katherine. Elle demeurait la seule des deux nue sous la couette. Lui n’osant pas de déshabiller. Par peur que son corps trop grand et trop fin donne envie à la jeune femme de tout arrêter. Mais ce n’était pas pour autant qu’il eut la curiosité malsaine de scruter indélicatement les parties intimes de sa partenaire. Il se contentait pour le moment de voyager sa main sur ces courbes féminines dont il était raide dingue depuis si longtemps. Il avait terriblement peur de ce qui allait se passer. Espérant de tout cœur que cela ne brisera rien entre eux si il n’était pas à la hauteur. Pacey voulait tellement être digne d’elle.

code par kusumitagraph'


ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ


Aimer et être aimé en retour est une règle absolue
"Le plus grand bien que vous puissiez faire à quelqu'un, ce n'est pas de partager vos richesses avec lui mais de lui révéler les siennes." - Benjamin Disraeli©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Katherine L. Miller
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


membre

◊ fields harvested : 207
◊ moving in to Buffalo : 23/08/2014


MessageSujet: Re: 109 entrée de la ville | Hot N Cold *Kitty #Hot Lun 8 Déc - 21:01

Katherine L. Miller a écrit:
Hot N Cold

 


Kitty se laissa prendre dans ses bras, fermant les yeux, convaincue qu'elle était juste prête et qu'elle tenait énormément à Pacey. Elle savait que c'était le cas mais elle ne savait pas si c'était réellement de l'amour. Et qui de mieux que son meilleur ami pour la rendre heureuse par défaut, au final ? Elle n'en avait pas encore les bonnes réponses mais elle était sûr qu'à la longue, qu'elle prenait la bonne décision. Elle le sentit la diriger docilement dans la ferme alors qu'elle l'embrassait pour occuper son esprit, pour occuper les parties de son corps qui frissonnaient. Elle était prête et elle savait qu'avec Pacey, il n'y avait rien de plus normal que de se donner à lui. Katherine sentait qu'elle se faisait déposer dans le lit du fermier, elle sentait son odeur habituelle de mouton car il avait dormi longtemps avec le sien. Leurs lèvres se séparèrent pour qu'il contemple ce qu'il voyait. Non pas qu'elle était une belle femme accomplie non, parce que Kitty pouvait voir dans ses yeux qu'il l'admirait et qu'il l'aimait vraiment.

Katherine était agitée, elle cherchait par tout les moyens de gagner en assurance car Pacey ne semblait pas en avoir du tout. Elle le savait bien et depuis longtemps mais le véritable problème était qu'elle n'en savait pas plus qu'elle. « Pacey, je n'ai... » Elle avait commencé alors qu'il osait à peine la toucher.

« Je n'ai jamais été aussi loin avec quelqu'un... » finit-elle par dire en prenant une profonde respiration. Elle se redressa vers lui et commença à lui défaire sa boucle de ceinture ainsi que le bouton de son jean puis elle s'allongea, s'offrant timidement à Pacey. Elle prit une profonde respiration en ramenant ses cheveux dorée sur un côté, elle était en soutien gorge devant son ex fiancée. Elle frissonnait même. Voyant qu'il ne réagissait pas, elle lui attrapa ses deux mains pour le forcer à s'allonger sur elle. Elle posa ses mains sur ses épaules, glissa ses mains sur ses cotes et prit les bords de son t-shirt pour le lui retirer. Une fois que c'était fait, elle laissait Pacey montrer ce qu'il voulait. Elle n'avait réellement aucune expérience, autant elle voulait trainer avec Rox et Dell, les personnes les plus connus pour avoir sauté le pas depuis longtemps, autant elle avait eu une trouille bleu de ce genre de chose. « Qu'attends-tu ? » demanda t-elle.

code par kusumitagraph'

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ


+ Come As You Are
Tu me dis que c'est la fin ? Moi je pense plutôt que c'était le début de tout. C'est en m'apercevant de cela que je me suis décidé à te récupérer, quelque soit la façon de le faire. © caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Pacey J. Garfield
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


Modos

◊ fields harvested : 1074
◊ moving in to Buffalo : 11/08/2014


MessageSujet: Re: 109 entrée de la ville | Hot N Cold *Kitty #Hot Mar 9 Déc - 15:53

Hot N Cold

 


Alors qu’ils étaient tous les deux allongés sur ce lit bien trop petit pour deux personnes, la jeune femme lui confessa sa virginité. Surpris, l’éleveur ne savait que dire sur le coup. Puis, la regardant plus amoureusement que jamais, il lui caressa le visage et lui vola un doux baiser sur les lèvres. Il était aux anges car il se mit à croire immédiatement que Katherine partageait enfin ses sentiments. Pour lui, il n’y avait pas plus grande preuve d’amour que d’offrir son pucelage à la personne aimée. Pacey était le genre de mec romantique à souhait qui ne voulait connaître qu’une unique femme dans sa vie et dans son lit. Le genre d’homme qu’on ne trouvait que rarement de nos jours. On pouvait les compter sur les doigts d’une seule main à Buffalo. Et le jour où Katherine mettra un terme à leur relation, si jamais cela devait arriver un jour, Pacey aura énormément de mal à s’en remettre. Lui qui l’avait toujours considéré comme étant la femme de sa vie. Du haut de sa troisième décennie, elle demeurait son premier amour. «  Je t’aime. » Finit il enfin par lui répondre avec un petit sourire sur le coin des lèvres.

Voyant qu’il ne prenait plus d’initiative, la fille Miller prit les choses en main. Elle commença par lui ouvrir son pantalon et lui ôter son haut. Se retrouvant torse nu face à elle, Pacey avait eu la trouille que son physique disgracieux repousse sa partenaire. Mais apparemment non, elle cherchait à le guider maladroitement à le faisant venir sur elle. Kitty étant déjà en sous vêtement, Pacey retira son pantalon. Il se replaça entre les jambes de Kitty, lui capturant inlassablement les lèvres. Il avait toujours peur de franchir le cap. Elle lui demanda ce qu’il attendait. Peut être que Katherine s’ennuyait. Peut être qu’il était un très mauvais amant. Qu’il ne savait pas s’y prendre. Pacey ne savait quoi répondre à sa question. Cela le chagrinait un peu. Pour réaction, il prit la main de Kitty et la plaça sur son intimité. Ses joues prirent couleur pivoine. Il voulait que Katherine le touche de façon que jamais il n’avait encore connu auparavant. Pour la stimuler, le garçon lui baissa maladroitement une bretelle de soutien gorge. Il ignorait comment ça se retirait ces trucs là. Il fit de même l’autre côté. Il parsema son cou de tendres baisers. Il découvrit pour la première fois, la poitrine de sa copine. Il avait de plus en plus peur. Il ne se sentait pas prêt. Mais voulant absolument combler les attentes de sa belle, sa main glissa vers le bas ventre de la blonde.

Mais voyant qu'il stressait à mort, il se décala pour se mettre sur le côté de Katherine. " Je suis désolé, je ne peux pas." Il refusait d'avoir des rapports comme ça sans mariage ni rien. Il ouvrit donc le tiroir de sa table de nuit et en sortit l'écrin avec la bague qu'il avait déjà voulu offrir à s belle. " Veux tu devenir ma femme ?" Il espérait de tout coeur qu'elle avait changé d'avis entre temps.

code par kusumitagraph'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!





MessageSujet: Re: 109 entrée de la ville | Hot N Cold *Kitty #Hot

Revenir en haut Aller en bas
 

109 entrée de la ville | Hot N Cold *Kitty #Hot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Far From Any Road :: Welcome to Buffalo :: Neighborhood-
Sauter vers: