AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Still I call it magic when I'm next to you + Manny

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

F. 'Sky' Elliot
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


Admin

◊ fields harvested : 1730
◊ moving in to Buffalo : 29/07/2014


MessageSujet: Still I call it magic when I'm next to you + Manny Dim 28 Sep - 19:59

Manuela & Sky.

Un mal de chien. C'était clair que Sky n'avait jamais eu autant mal de toute sa vie et pourtant, il s'était déjà cassé le bras en se prenant dans une armoire et il avait déjà dû passer plusieurs séjours aux urgences pour ses nombreuses maladresses mais subir cette torture mentale... Il n'avait jamais connu pire. La douleur commençait dans son coeur, celui-ci était lourd, a demi atrophié même et ce fameux picotement infâme se répandait dans la moindre de ses artères jusqu'à lui tambouriner le cerveau. Si c'était cela souffrir le martyr, Sky demandait remboursement de sa peine parce qu'il préférait ne plus rien connaître, revenir à avant. Oui, l'avant. Les instants où il pouvait se contenter de rester dans l'innocence, jouer à rêver sa vie plutôt que de subir son malheur de vivre. Justement. Les souvenirs étaient omniprésents: ils lui martelaient le crâne comme un énorme marteau qui frappait en cadence contre les murs fins de son esprit. Peut être était-il en train de mourir de l'intérieur, Sky n'avait aucune façon de le savoir. Il continuait de marcher pourtant, des heures qu'il marchait à travers la foule à la recherche de sa rédemption, de sa raison de vivre. De quelque chose. Mais il n'y avait rien à la fin de cette route, il n'y avait plus rien dans cette fête foraine qui arrivait à le faire sourire. La raison était simple, quasi frivole: tout ce qu'il avait vécu à cet endroit les dernières années était lié à une seule et unique personne. Whizz. Et aujourd'hui, il n'y avait plus rien, non, plus rien, hormis le reliquat des rires qu'ils avaient partagés en faisant des tours de grande roue ou en participant à la course en sacs, Sky ne faisant que se télescoper avec son ami vu qu'il n'y voyait franchement rien. Des rires oubliés, juste des souvenirs. Et le silence comme seul allié. Sa vie semblait détruite et au milieu de ces sombres nuages, Sky cherchait quelque chose pour se raccrocher mais autour de lui, il n'y avait qu'un bourdonnement incessant, du bruit à n'en plus finir. Des gens qui s'amusaient au lancer des tartes, d'autres qui participaient au rodéo et personne, parmi tous ces individus, ne posaient un regard sur lui. Et encore, à ce sujet, Sky ne pouvait même pas s'en rendre compte, il était toujours aveugle et cette fois, ce n'était plus seulement une question de vision mais surtout une question du coeur. Quelque chose s'était cassé en lui et de toute évidence et la seule chose que Sky avait pu faire avant de retourner se perdre dans la foule de badauds de ce carnaval, ce fut de se rendre chez ses parents, titubant dans ses sanglots. Il ne parla pas à sa mère lorsqu'elle le croisa dans le hall, il ne parla pas à Ally lorsqu'il ouvrit son ancienne chambre en se fracassant contre le bois de la porte plus qu'autre chose et il ne parla même pas à son vieil ours en peluche toujours sur le rebord du lit lorsqu'il déterra les fameuses lunettes noires que le médecin lui avait fait pour qu'il puisse vivre, normalement. Tout ce qu'il haïssait le plus au monde était dans cet objet là: la fin de sa liberté, la fin de sa vie ordinaire, comme tout le monde. Mais Sky était handicapé, c'était bien ce que Whizz avait dit, non? Alors, il avait posé la monture sur son visage, séchant ses larmes et réussissant tant bien que mal à se faire à ce nouveau jouet en redescendant les marches de l'escalier quatre à quatre. Il était un robot maintenant, il était un aveugle.

Et il n'était même plus un aveugle bien heureux. Contrairement à son habitude, Sky souriait à peine aux gens qui lui disaient bonjour. Il avait mis son cerveau en mode déconnecté et le jeune brun était bien incapable de dire qui lui adressait la parole. Finalement, il se posta devant une rambarde, écoutant le son ridicule des spectateurs du rodéo entre les deux familles. Aucune idée de ce qu'il faisait là étant donné que cette guerre ridicule avait détruit plus ou moins les seules personnes qui comptaient pour lui. Evidemment, le fait de se trouver là, seul, le fit penser à Manny. Cinq minutes auparavant, c'était Whizz et maintenant Manny. Sky avait toute confiance en elle et pourtant, il l'avait cherché durant les deux dernières heures et c'était comme si elle avait disparu lui aussi, comme s'il avait fait quelque chose de mal. Peut être était-ce le cas, comment pouvait-il le savoir? Sky ne connaissait rien aux femmes et comme semblait le pense Whizz, lorsqu'il s'agissait d'une femme Kelsey, c'était encore une autre histoire. Ce nom de famille aurai pu déranger Sky mais il savait pertinemment que ce n'était pas ce qui importait... Il voulait juste voir Manny, même si le sentiment ne semblait pas réciproque. Il était complètement paumé à vrai dire et comme un idiot, il remonta ses lunettes bien contre son nez après avoir sorti le vieux pistolet en plastique qui traînait encore dans sa poche arrière depuis sa dispute avec Whizz. Il avait juste voulu acheter un cadeau un peu idiot à Manny et passer un peu de temps avec Whizz sur leur banc et finalement, rien de tout cela n'avait fonctionné comme il avait voulu. Sky était triste. Pour la première fois de sa vie, il l'était vraiment et il s'en voulait de n'être qu'un misérable aveugle, un fardeau pour les autres. Ce fut à ce moment là qu'il se détacha de la rambarde, avec l'intention d'aller se perdre dans n'importe quelle rue du centre ville du moment que c'était loin d'ici mais à peine avait-il fait deux mètres qu'il se cogna dans quelqu'un. Et sur ce coup là, il était physionomiste. C'était Manny. Forcément, le roi des apparences savait mener la danse même si n'importe qui de censé se serait rendu compte que quelque chose n'allait pas vu que Sky portait de véritables lunettes mais il se mit à sourire largement... Idiot. "Hey Manny! Ca fait trois heures que je te cherche... Tu vas bien? Tu cherchais pas à m'éviter au moins? Ca pourrait presque me vexer ça..." Et tout cela sur la ton de l'humour alors que son coeur battait la chamade parce qu'il était royalement perdu dans tout cela. Son meilleur ami semblait le haïr et il n'avait aucune idée de la manière dont Manny le considérait. Cette journée était un enfer, véritablement.
code par kusumitagraph'

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ


If love is blind, then maybe a blind person that loves has a greater understanding of it ©️ bizzle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

P. Manuela Kelsey
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


membre

◊ fields harvested : 71
◊ moving in to Buffalo : 08/08/2014


MessageSujet: Re: Still I call it magic when I'm next to you + Manny Mar 30 Sep - 21:56

« Hey Miss Buffalo! » La brunette se retourna pour voir qui s’adressa à elle, roulant les yeux. « Tu crois que tu peux me remplacer pendant un  moment, j’ai oublié un truc à la maison. » Elle hocha la tête. « Allez, file, mais ne prend pas trop ton temps, j’veux aussi pouvoir profiter des attractions. » Et sur ce, elle prit la place de John et le regarda prendre le chemin qui le mènerait chez lui. Pendant l’heure qui suivi, Manny se transforma en animatrice, encourageant les passants à venir à ce kiosque et essayer ce jeu. Lorsqu’elle vit John revenir, elle ne put s’empêcher de pousser un soupire de soulagement avant de lui redonner volontiers sa place. C’était désormais à son tour de pouvoir s’amuser dans les diverses attractions qu’offrait la fête foraine. Du moins c’est ce qu’elle pensait. Elle croisa pourtant Whizz, avec qui elle eut une discussion assez corsée. En s’éloignant de lui lorsqu’elle prit fin, Manuela n’avait plus vraiment le cœur à la fête. Sachant qu’elle était principalement la cause de la « rupture » entre Whizz et Sky, du moins c’est ainsi qu’elle le percevait, elle devait à tout pris éviter ce dernier. Elle ne pourrait pas faire semblant si elle venait à le croiser. C’est pour cette raison que, dès qu’elle le voyait au loin, elle empruntait un autre chemin. C’était sans doute puéril, gamin comme attitude, mais elle n’avait pas envie de le voir. Il lui tomberait sans doute dessus. Il savait qu’elle était une Kelsey et elle ne voulait pas avoir à faire face aux conséquences, du moins pas maintenant. La dernière personne qu’elle voulait perdre à cause de cette stupide guerre entre famille était Sky.

C’était dans des moments comme ceux-ci que Manny espérait plus que tout être née dans une autre ville, un autre état. Elle ne voulait plus de cette stupide guerre qui divisait inutilement la ville. C’était con. Et puis, qui se souvenait de la raison qui avait, au départ, divisé les Kelsey et les Fenley? Probablement plus personne. Un soupire passa les lèvres de Manny tandis qu’elle se perdait rapidement dans ses idées, allant du coq à l’âne. Pourquoi l’avait-on nominé? S’il y avait bien une chose qui allait sans doute ruiner son image, possiblement sa carrière et sa relation avec presque tout le monde, c’était une nomination au titre de Miss Buffalo. Enfin, la nomination en soit n’était pas ce qu’il y avait de plus grave, c’était l’élection au titre. Maintenant, les Fenley savaient qu’ils avaient une Kelsey dans leur rang. Elle craignait déjà de rentrer au boulot. Elle aimait ce job plus que tout et les gens qu’elle y rencontrait. Elle aimait ses collègues de travail, l’ambiance et elle trouvait ça dommage que tout ça soit gâché à cause d’une stupide élection à un  titre auquel elle ne prétendait même pas atteindre. Elle s’en fichait d’être Miss Buffalo et en fait, elle avait la soudaine envie de jeter sa « couronne ».

Ça devait bien faire deux heures qu’elle errait sans but, sans désir de faire quoi que ce soit. En fait, Manny ne voulait que rentrer à la maison, se coucher et oublier que le monde existe pendant toute la durée de la fête foraine. Cette envie se fit d’autant plus présente lorsqu’elle entendit la voix de Sky. Un soupire, inaudible, passa ses lèvres une fois de plus avant qu’elle ne se retourne et regarde son interlocuteur, un faux sourire au visage. « Sky! » S’exclama-t-elle, tentant de paraitre le plus naturel possible, passant une main dans ses cheveux. « Désolé, j’ai du remplacer un animateur pendant un moment et après, j’me suis amusé un peu dans les attractions. » Un demi-mensonge. Elle espérait qu’il la croirait. Elle ne voulait pas lui dire qu’elle l’évitait. Même s’il semblait l’avoir déjà deviné. « Évidemment que ça va. » J’viens de m’engueuler avec ton meilleur ami et possiblement que la moitié de la ville me déteste, mais ça va.  « Moi, éviter mon Mister Buffalo? Comment j’pourrais faire ça? » MON Mister Buffalo. C’était sorti sans même qu’elle n’y pense. Elle devenait presque possessive. Cette simple pensée la fit rire autant qu’elle la fit grimacer. Les sentiments qu’elle ressentait pour Sky semblaient désormais défendus. Enfin, ils l’avaient toujours été puisqu’il était un « ennemi », mais le tout se faisait sentir d’autant plus maintenant. Elle devait nier le fait qu’elle aimait le jeune homme. Alors qu’elle était prête à l’avouer, voilà qu’elle devait le cacher. La seule façon pour ne pas le montrer, pour ne pas le lui dire était sans toute de s’éloigner de Sky et de la ferme des Fenley pour un moment. Enfin, si elle ne voulait pas s’attirer des ennuis. Comment ferait-elle pour rester loin de Sky? C’était une question à laquelle elle n’avait pas encore de réponse, mais elle savait qu’elle ne tiendrait pas longtemps devant lui. Elle finirait par craquer si elle passait trop de temps à discuter avec lui et elle ne voulait pas.

la mise en page viendra plus tard.

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ


sky & manuela

They say everything' it happens for a reason. You can be flawed enough but perfect for a person. Someone who will be there for you when you fall apart, guiding your direction when you're riding through the dark. Oh that's you and me. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

F. 'Sky' Elliot
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


Admin

◊ fields harvested : 1730
◊ moving in to Buffalo : 29/07/2014


MessageSujet: Re: Still I call it magic when I'm next to you + Manny Dim 5 Oct - 18:34

Manuela & Sky.

Peut être que cette fois, il était réellement à l'agonie, lui qui n'y connaissait rien en souffrance. Sky avait toujours été le premier à rire de tous ses malheurs: lorsqu'il perdait la vue, il relativisait toujours avec une plaisanterie plus ou moins drôle et la vie continuait et lorsqu'il perdait patience avec son père, c'était plus ou moins la même chose. Mais cette fois, les choses étaient différentes, le ressenti était bien plus douloureux. Sky avait perdu un frère, il avait perdu tout but pour dire vrai. Il n'était plus tout à fait lui même, insouciant, plaisantin, heureux. Sky était plutôt l'inverse, perdu entre son passé et son futur bien flou en se repassant les images en boucle dans son crâne. Rien n'atténuait la douleur cette fois là: sa dispute avec Whizz le rendait tremblotant, amer surtout. Il aimait Whizz à la folie et même s'ils n'avaient pas le même nom de famille, dans la tête de Elliot, c'était la même chose. Et c'était fini. C'était bien pire que n'importe quelle rupture, n'importe quelle dispute avec ses parents ou que n'importe quelle réplique cinglante d'Ally. Rien n'était comparable à ce qu'il était en train de vivre et pour la première fois de sa vie, Sky se sentait seul. Atrocement seul. Pourtant, il y avait des centaines de personnes qui le bousculaient à la fête foraine, riant de son allure ou peut être riant du fait qu'il arborait des lunettes noires pour la première fois de sa vie. Le temps était au changement et Sky n'avait plus aucune idée d'où la vie voulait l'emmener, le lendemain lui semblait obscur et l'hier était trop frais dans sa mémoire. Il fallait un début à tout et c'était peut être le moment le plus mal choisi pour avoir des remords, en plein milieu de la foule alors que les deux familles les plus connus de Buffalo se livraient à un concours de rodeo des plus vivifiants pour la foule rassemblée. Sky s'en fichait, lui qui, tous les ans, se faisait un malin plaisir à participer aux paris qui fusaient pour savoir quelle famille remporterait le fameux concours. Cette fois, il s'en fichait. Lorsqu'il entendit le mot Fenley, il ne pensait qu'à Whizz et son coeur souffrait. A l'inverse, lorsque c'était Kelsey, il ne pensait qu'à Manny et la douleur n'en était pas moins réelle. Elle avait pris une place tellement importante dans le coeur de Sky que maintenant qu'il avait la sensation qu'elle l'évitait, il se sentait totalement démuni. Juste brisé. Dans le même temps, il avait peur de tomber sur elle et de l'entendre dire les mots qu'il ne pourrait supporter: et s'ils n'étaient même plus amis à l'issue de cette journée? Et tout cela à cause de quoi? D'un nom de famille? D'une réputation? Pour Sky, ce n'était que des foutaises, il s'en fichait pas mal que Whizz lui ait dit de se méfier de Manny parce qu'elle n'avait pas crié sur tous les toits de la ferme Fenley qu'elle faisait partie de la famille ennemie. C'était sûr et certain que quelques années auparavant, Sky aurait été le premier à lui jeter la pierre vu qu'il avait été un fin participant à ses querelles sans avenir mais maintenant, c'était différent. Parce qu'il avait des sentiments et qu'il préférait les exploiter jusqu'au bout plutôt que de laisser un nom ou des rumeurs tout ruiner pour ce qu'il considérait comme pas grand chose au final. A force de penser, la seule chose qui subsistait au fond du crâne de Sky, c'était juste le doute. Il ne savait plus où il en était, que ce soit avec sa famille, avec les Fenley et maintenant, avec Manny. Il avait passé tellement de temps à être heureux en se rappelant leur soirée sous les étoiles qu'il ne restait plus rien que de l'amertume à l'idée que tout ceci n'ait été que le plus délicieux des rêves. Le destin avait une drôle de façon de jouer avec lui, apparemment. Et si Sky se montrait toujours fort et invulnérable, aujourd'hui marquait la fin de cette ère également.

Les lunettes bien remontées sur son nez, il sentait que les larmes perlaient de nouveau mais Sky refoula le tout pour se concentrer sur la nouvelle venue. Manny était là et comme Sky restait tout de même Sky, il arborait son air enjoué, du type qui ne se faisait aucun souci et qui n'avait peur de rien. Cela n'aurait pas pu être plus loin de la vérité quand on savait ce qu'il avait de caché au fond de lui depuis plusieurs heures. En vérité, il avait mal en l'imaginant en face de lui et son ton ne mentait pas. Manny était gênée d'être tombée sur lui en premier et voilà que sa théorie s'avérait vrai. Elle l'évitait et Sky n'était même plus certain de la raison première: l'élection qui venait d'avoir lieu? Whizz? Tout était trop compliqué alors que dans le coeur de Sky, tout semblait un peu trop simple. Il avait juste besoin d'elle et se retrouvait incapable de le dire de peur de se faire jeter la minute suivante. Qu'avait-il fait au monde pour qu'on lui laisse passer la pire journée de sa vie? Sky souriait tout de même en écoutant les paroles de la monitrice. Même en racontant des faits quelconques, Sky était totalement sous le charme, c'était grave. "Oh tu t'es amusé, génial..." Rien que cela lui faisait un mal de chien mai il ne se départit pa de son sourire pour continuer. "J'espère bien que ça va. La foule compte sur vous, ma chère reine de Buffalo. Félicitations, Manny, t'étais invraisemblablement le meilleur choix possible et j'parle en toute subjectivité bien entendu." Sky sourit en remettant ses lunettes correctement. Il n'était pas habitué à ce genre d'artifices et cela le gênait incroyablement mais Whizz lui avait bien fait comprendre qu'il était un fardeau sans cela. Un handicapé et il devait s'y faire.  "J'sais pas vraiment la raison... C'pour ça que j'te le demande vu que ton Mister Buffalo a fait trois fois le tour de la fête foraine pour t'trouver..." Mais pour lui dire quoi? Tout se mêlait dans son crâne et finalement, Sky se laissa aller à la raison première de sa venue dans les stands. Il sortit le vieux pistolet et le tendit à Manny, son sourire s'éteignant au passage en repensant aux commentaires de Whizz sur le sujet. "J'voulais juste t'acheter un truc débile et original pour fêter ça mais maintenant que j'te le donne, j'me trouve juste idiot donc tu peux le jeter s'tu veux, j't'en voudrais pas. J'en aurais clairement pas la force, d'toute façon." Et il se posta contre la rambarde la plus proche, le temps de ravaler les sanglots qui perlaient à nouveau, il était bien plus fort que cela. Et un demi sourire plus tard, il se retourna vers la jeune femme. "J'ai peur que tu me lâches... Et j'ai besoin de toi, Manny. J'rigolais pas l'autre soir." Puis, il se tut, tête baissée. Il s'était promis de ne pas craquer, pas encore du moins.
code par kusumitagraph'

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ


If love is blind, then maybe a blind person that loves has a greater understanding of it ©️ bizzle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

P. Manuela Kelsey
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


membre

◊ fields harvested : 71
◊ moving in to Buffalo : 08/08/2014


MessageSujet: Re: Still I call it magic when I'm next to you + Manny Mar 4 Nov - 21:00

Sky & Manuela


Il y avait de ces jours ou Manny se maudissait d’être une Kelsey. Elle aurait mille fois préféré être la fille d’un habitant de Buffalo sans histoire vraiment, qui n’a pas de parti prix dans cette querelle. Parce que tout aurait sans doute été plus facile pour elle. Elle n’aurait sans doute pas eu à se disputer sur une base quasi-régulière avec ses parents. Jamais elle n’aurait eu à cacher aux employés de la ferme qu’elle était en réalité membre de la fratrie ennemie. Elle n’aurait jamais eu à se prendre la tête avec toutes ces conneries et à l’heure qu’il est, peut-être aurait-elle déjà dévoilé ses sentiments pour Sky? Qui sait, tout ça n’était que supposition et la triste réalité était la suivante : Manuela était une Kelsey. Son identité venait d’être dévoilée à la ville entière et, heureusement que la moitié des habitants ne prêtaient plus vraiment attention au discours du maire parce qu’elle aurait sans doute été dans de beaux draps. Déjà qu’elle avait du subir les foudres de Whizz, elle ne voulait pas également s’attirer celles de Sky. Par malchance, peut-être, elle tomba sur lui, elle qui avait si bien fait de l’éviter jusqu’à maintenant. À son commentaire, elle hocha la tête et sourit. C’est à cet instant qu’elle remarqua ses lunettes noires. Enfin, elle aurait sans doute du le remarquer beaucoup plus tôt, mais elle était bien trop absorbée par ses pensées pour se concentrer sur autre chose. « Et toi, tu t’amuses? » Demanda-t-elle, comme si tout allait bien. Avec le temps, elle était parvenue à raffiner ses mensonges et était passée maitre dans l’art du faire-semblant. Pourtant, elle avait mal. Simplement penser qu’elle devait s’éloigner de Sky la tuait à petit feu. «J'espère bien que ça va. La foule compte sur vous, ma chère reine de Buffalo. Félicitations, Manny, t'étais invraisemblablement le meilleur choix possible et j'parle en toute subjectivité bien entendu. » Un léger rire, un brin amer s’échappa d’entre ses lèvres. Il valait mieux tout prendre en riant plutôt que s’apitoyer sur son sort, pas vrai? S’il y avait bien une chose qu’elle avait apprit en côtoyant le jeune homme, c’était bien ça. Avant de répondre, elle enleva la couronne qu’elle avait sur la tête et la fixa pendant un instant avant de la laisser tomber au sol. Elle n’en voulait pas de ce titre. Elle voulait oublier tout ce qui venait de se passer, faire comme si rien n’était arrivé. Déjà que la ville était à la traine avec tout ce qui a trait à la technologie, le voyage dans le temps n’était définitivement pas une alternative et le seul choix qui s’offrait à Manny était de vivre avec les conséquences de ses actes, qui s’avérèrent plus douloureuses qu’elle ne le pensait. « Merci. » Répondit-elle, tentant de cacher le tremblement dans sa voix. « J’suis juste un peu surprise parce que je ne m’attendais même pas à être nominée… et puis la couronne n’est pas très agréable, mais sinon ça va. » Lança-t-elle avec un autre éclat de rire. C’était tellement ridicule de faire semblant. Ça ne servait à rien, pourtant elle continuait. Comme si ça pouvait arranger les choses, les rendre moins difficiles. « J’pense également que t’es le Mister Buffalo parfait. En fait, j’aurais pas voulu d’un autre Mister Buffalo. » Était-ce une confession? En quelque sorte, oui. Parce que s’éloigner de lui ne voulait pas dire que ses sentiments allaient disparaitre. C’était quasi impossible. « J’te jures, je ne t’évitais pas. » Un mensonge de plus ou de moins, ce n’était pas bien grave rendu à ce point. « J’ai juste du palier à mes tâches de Miss Buffalo. » Elle ne s’habituait pas à ce titre.

Lorsqu’il sorti le pistolet, un sourire fendit son visage et elle s’empara du jouet. « Je ne trouve pas que c’est idiot… Et tu n’es certainement pas idiot. » Elle le regarda comme un enfant regarderait un jouet qu’il venait tout juste de recevoir à Noël. Après quelques secondes, son regard se posa sur le jeune homme devant elle. Elle détestait le voir ainsi et l’entendre parler comme ça. « Je l’aime bien, moi. » Lâcha-t-elle en posant à nouveau le regard pendant une seconde sur le fusil. « J'ai peur que tu me lâches... Et j'ai besoin de toi, Manny. J'rigolais pas l'autre soir. » Elle sentit son cœur se briser. Elle n’aurait pas la force. Elle ne pouvait pas lui dire qu’elle devait s’éloigner de lui, même juste pour quelques jours. Pourtant, il le fallait. « Je sais… » Ce n’était sans doute pas la réaction qu’il espérait et elle aurait aimé avoir la force de lui prendre la main, le serrer dans ses bras même, mais elle savait que si elle posait un tel geste, s’en était terminé. « Je ne te lâcherai pas Sky. Jamais. » Elle poussa un soupire, tentant de ravaler les larmes qui menaçaient de couler le long de ses joues. « J’ai juste… j’ai besoin de temps. » Pour tenter de t’oublier. Comme si leur histoire était vouée à l’échec. « Pour moi. J’sais plus ou j’en suis dans ma vie, j’sais plus ce que je veux. » Elle débitait n’importe quoi. Ça sonnait comme des phrases déjà toutes faites, phrases qu’elle aurait entendu dans un film ou la fille annonce au mec qu’elle le quitte… Parce que c’était un peu ça qui se passait ici. Plus elle parlait, plus elle sentait ses jambes faiblir. Elles ne supporteraient pas le poids de son corps encore bien longtemps. Elle s’accrocha à la rambarde afin de ne pas s’effondrer tant au sens littéral qu’au sens figuré. Elle ne pourrait pas feindre que tout va pour le mieux encore longtemps, surtout pas face à Sky. C’était ironique, non? Elle avait toujours aimé cet aspect de leur relation, le fait qu’ils puissent tout se dire et qu’elle puisse être elle à cent pour cent, mais là, elle devait cacher des trucs. Elle ne voulait pas lui dire qu’elle savait pour Whizz et lui. Était-elle supposée lui dire qu’elle faisait ça pour le bien de sa relation avec Whizz? Elle n’était plus certaine de rien.

code par kusumitagraph'


hj:
 

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ


sky & manuela

They say everything' it happens for a reason. You can be flawed enough but perfect for a person. Someone who will be there for you when you fall apart, guiding your direction when you're riding through the dark. Oh that's you and me. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

F. 'Sky' Elliot
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


Admin

◊ fields harvested : 1730
◊ moving in to Buffalo : 29/07/2014


MessageSujet: Re: Still I call it magic when I'm next to you + Manny Sam 8 Nov - 18:11

Manuela & Sky.

Tourner la page, c'était une bien belle expression qui n'avait clairement aucune saveur pour les Elliot de Buffalo. S'ils en avaient été réellement capables, la guerre silencieuse qui se jouait entre tous les membres de la famille aurait pris fin depuis un petit moment déjà. Des mots auraient été prononcés, des assiettes auraient volés et la vie aurait repris, sauf que ce n'était pas le cas. Sky était un membre à part entière des Elliot et lorsqu'il s'agissait de faire table rase d'un passé gênant ou peu glorieux, il n'était clairement pas prêt à essayer de sauter le pas. Il y pensait pourtant, souvent, et depuis que Whizz lui avait lancé ses quatre vérités à la figure, il était juste obsédé par tout ce qu'il avait mal fait ou raté. Sky n'avait jamais été quelqu'un de très à l'aise lorsqu'il s'agissait d'étaler ses sentiments, exprimer quelque chose qui avait de l'importance pour lui ou la personne en face de lui et il en payait clairement le prix aujourd'hui. S'il avait osé prendre les devants, s'il s'était intéressé de plus près à la vie de sa soeur, ses parents, son meilleur ami, peut être que rien de tout ce qui était en train de se passer ne serait arrivé finalement. Et au milieu de tout cela, son plus grand regret resterait Manny, non pas de l'avoir rencontré ou embrassé mais de ne pas avoir osé lui dire tout ce dont il était effrayé et avec lequel il avait du mal à vivre. Être honnête avec la personne qu'on aimait, c'était être prêt à souffrir de leur départ et rien que cette idée rendait Sky peureux, faible et vulnérable, ce qu'il n'avait jamais vraiment été jusqu'ici. Sky Elliot était quelqu'un qui refusait d'avoir mal, d'être déprimé ne serait ce que trois secondes par jour, il passait toujours outre les émotions négatives qui devaient nécessairement passer devant lui au quotidien. S'il était vraiment ainsi, Sky n'en restait pas moins comme tout le monde. A l'extérieur, il était de marbre, toujours le premier à rire, pleure de rire même alors qu'à l'intérieur, tout son être tremblait de tout ce qui n'était pas de son ressort, tout ce qui ne contrôlait pas. Et dire qu'il y avait des tas de choses qu'il ne contrôlait pas était un euphémisme: il n'avait jamais su gérer ses différences avec sa soeur, il n'avait même pas vu que Whizz avait un tas d'états d'âmes dont il était le principal fautif et quant au reste, c'était l'évidence même qu'il n'était pas au devant de sa vie et de son avenir. Peut être que sa manière d'être et de faire était désormais dépassé, peut être que s'il voulait véritablement quelque chose, Sky devait agir et arrêter de laisser couler le temps et les moments puisque à coup sûr, il finirait par y perdre son âme et tout ce qu'il constituait et l'animait. C'était le seul constat dont il était persuadé à l'heure actuelle mais ce n'était pas pour autant qu'il n'était pas angoissé face à l'inconnu qui le taraudait devant lui. Que se passerait-il s'il s'excusait auprès de Whizz ou Ally? Que se passerait-il s'il n'acceptait pas que Manny disparaisse de sa vie? Vivre de "si" et d'interrogations en tous genres n'aidaient pas Sky, il n'y avait que lui, ses actions et ses mots qui pourraient le sortir de là, de ce trou qu'il avait creusé sol et duquel il devait ressortir par ses propres moyens. Lui seul.

Mais pour le moment, aucun de e mot n'avait un véritable sens. Ce n'était qu'une manière commune que Sky avait pour se cacher. Toujours camouflé derrière un sourire, une vieille vanne ou un commentaire enjôleur, il se perdait dan ce qui ne l'intéressait pas vraiment: des banalités. Le jeune homme savait qu'il allait devoir changer d'approche, qu'il allait devoir arrêter le manège. Et tout ce qu'il put faire pour le moment, avant de se lancer, ce fut d'écouter la voix de Manny et perdre pied d'autant plus. Il ne pouvait pas la voir, il n'avait le droit que de la rêver et à ce moment précis, c'était tout juste supportable pour lui. Sky avait la sensation qu'elle s'éloignait déjà, il était probablement en train de la perdre et les seules paroles qu'il arrivait à prononcer concernaient une vulgaire élection, des manèges et un pauvre pistolet à eau. Rien qui n'ait de sens, rien qui lui permettrait d'être honnête, rien qui lui donnerait la chance de la garder avec lui, contre lui. "Je m'amuse comme un fou, effectivement. Je suis le Mister Buffalo le plus aveugle de l'histoire et je m'en fiche pas mal, vu que je me retrouve là, à attendre, va savoir quoi." Il attendait la prochaine tuile, la prochaine raison qui lui briserait le coeur, si c'était encore possible de le briser. Sky n'avait plus aucune certitude, sauf celle qu'il devait arrêter d'attendre le messie. Celui ne viendrait pas, personne ne viendrait le secourir, il était le maître de son destin, le capitaine de son propre navire. Et tout ce qu'il avait pour lui, c'était un pistolet à eau qu'il avait trouvé à un stand idiot et sur le moment, Elliot était persuadé que c'était le pire cadeau qu'il puisse trouver. Se retrouver ici, dans cet état, était la pire chose qui puisse arriver et les minutes qui s'égrenaient confortaient cette sensation: Manny s'évadait, lui voulait la retenir. Ce qu'il fit maladroitement, sans bouger, contre sa rambarde. "De temps pour quoi, Manny? Pour toi ou pour te flageller du fait que t'es une Kelsey? Parce que l'un comme l'autre ne change pas ce que je t'ai dit l'autre soir, ça change rien du tout. C'est pas parce que ta famille et les Fenley se détestent qu'on doit faire pareil... Je m'en fiche pas mal d'ailleurs des Fenley ou des Kelsey désormais. Ce qui m'importe, c'est toi. Ce que tu ressens. Si tu me dis que tu m'apprécies pas, même pas un peu, là, je tirerais ma révérence mais si c'est pas le cas, je vais rester là Manny et tu pourras pas me faire partir. Hors de question." Un relent de conviction qui sortait de ses cordes vocales, voire clairement de son coeur alors qu'il se relevait de la barrière, jetant cette fichue couronne par terre, par dessus celle de Manny, s'approchant d'elle doucement. "Je préfère vraiment avoir la vérité, Manny. Je peux la gérer. Je peux la comprendre parce que mes sentiments pour toi sont suffisamment réels pour que je l'accepte cette fichue vérité." Sky s'était repris, aussi brillamment que possible, même si à l'intérieur, c'était un torrent d'émotions qu'il n'était pas certain de contrôler. Mais de toute manière, il ne comprenait plus rien, il était près d'elle, c'était tout et il espérait que ce ne serait pas la dernière fois.
code par kusumitagraph'

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ


If love is blind, then maybe a blind person that loves has a greater understanding of it ©️ bizzle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

P. Manuela Kelsey
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


membre

◊ fields harvested : 71
◊ moving in to Buffalo : 08/08/2014


MessageSujet: Re: Still I call it magic when I'm next to you + Manny Mar 16 Déc - 8:51

Sky & Manuela


Manuela tenta de les retenir aussi longtemps qu’elle le pu, mais les larmes trouvèrent tout de même une faille dans la barrière qu’étaient ses paupières. À chaque seconde qui passait, chaque fois qu’un mot sortait de sa bouche, Manny faiblissait. Son emprise autour de la rambarde se faisait de plus en plus forte et ses jointures ne tardèrent pas à tourner au rouge. Elle vint même à s’adosser contre l’objet afin de trouver plus de stabilité. Mais qu’est-ce qui lui arrivait? Elle qui était toujours forte, qui ne se montrait jamais faible, voilà qu’elle craquait et pas qu’un peu. Elle avait l’impression qu’elle avait tout ruiné, que le visage entier savait qu’elle avait menti sur son identité, qu’elle était la traitresse du clan Kelsey. C’était comme si sa vie était en train de tomber en ruine. Ça pouvait sembler pathétique et très exagéré, mais c’était ainsi qu’elle voyait les choses. Qu’allait-elle devenir maintenant? Serait-elle autorisée à remettre les pieds chez les Fenley maintenant qu’ils savaient ou allait-elle perdre son emploi? Elle y tenait tellement, ça lui brisait le cœur simplement à imaginer ne plus voir les enfants avec qui elle travaillait et tous les gens qu’elle côtoyait. C’était sans parler des conséquences que ça aurait sur sa vie familiale qui était déjà très houleuse. Elle appréhendait évidemment le retour à la maison. Une dispute était à prévoir et qui sait, peut-être qu’on la mettrait à la porte? À bien y penser, peut-être qu’elle pourrait elle-même prendre la décision de ne pas remettre le pied dans cette demeure ou elle ne se savait sans doute plus la bienvenue. Elle pourrait peut-être demander à Ally de  squatter son appartement quelques temps, histoire qu’elle puisse se remettre sur pied, se trouver un petit logement bien à elle. Ses pensées furent freinées lorsque la voix de Sky résonna à nouveau à travers le brouhaha. Ellle était là, elle aussi, à attendre. Quoi? Sans doute de trouver le courage de tourner le dos à Sky et partir. Trouver le courage de le laisser en plan. Peut-être que si elle lui faisait croire qu’elle ne l’aimait pas, il lâcherait l’affaire. Enfin, c’était beaucoup plus difficile à dire qu’à faire. Et puis, Manny n’avais pas cette volonté là. Elle ne l’avait plus. Après avoir croisé Whizz, elle s’était dit que pour le bien de Sky, de sa relation avec lui, elle sortirait de sa vie. Elle ne s’en porterait que mieux. Du moins, c’était ainsi qu’elle voyait les choses avant que Sky ne lui fasse part de sa vision des choses.

Tandis qu’elle l’écoutait, les larmes ne se firent que plus nombreuses à tomber au sol. Manny n’était plus capable de les retenir. Elle avait essayé déjà trop longtemps. Ça lui faisait mal de se trouver dans cette position. Elle aurait voulu être née dans une autre famille. Ç’aurait sans doute été mieux pour elle, pour eux. La lèvre tremblante, Manny ouvrit la bouche pour dire quelque chose, mais rien ne semblait vouloir sortir. Ils étaient comme bloqués au fond de sa gorge. Elle pouvait même les sentir, coincés juste là. Sa main libre se posa sur son visage et la jeune femme essuya les traces laissées par les larmes. Il fallait qu’elle se ressaisisse. Peu importe ce qu’elle décidait de faire par la suite, elle devait redevenir la femme forte qu’elle a toujours prétendu être. Mais n’était-ce pas ça justement le problème? Peut-être qu’elle avait trop longtemps prétendu être quelqu’un qu’au fond, elle n’était pas? Peut-être qu’elle n’avait besoin que de quelqu’un qui la prenne dans ses bras et qui lui dise que c’était correct de pleurer? Parce que chez elle, lorsqu’on la réprimandait fortement et que ses yeux se mouillaient, on lui disait qu’elle ne devait pas pleurer. Au fil du temps, elle avait appris à jouer la femme forte que plus rien n’atteint, mais là, aujourd’hui, elle était au bout du rouleau. Et puis, prétendre que la situation ne l’affectait pas était largement au dessus de ses moyens. Prenant une grande inspiration tandis que les larmes cessaient peu à peu de couler, Manny décida de la prochaine action qu’elle allait poser. C’était sans doute incroyablement égoiste, mais elle ne s’en souciait pas. Elle pensait déjà beaucoup aux autres et tentait toujours de rendre les gens qui l’entouraient heureux. Bon, sa famille ne faisait peut-être pas parti de ces gens parce que le peu d’affection qu’ils se portaient était réciproque, mais là n’était pas le point. Elle voulait faire quelque chose pour elle. Elle était assez grande maintenant pour s’affirmer et ne plus avoir peur. Elle souhaitait simplement que les conséquences de ses actes ne se reflètent pas sur Sky. C’était tout ce qui lui importait.

Sans prendre une seule seconde de plus pour réfléchir, Manny posa délicatement le jouet qu’elle tenait toujours au sol. Comme si c’était l’objet le plus précieux du monde. Elle se redressa et se rapprocha un peu plus de Sky jusqu’à réduire l’espace entre leurs lèvres à néant. Elle était peut-être incapable de parler, mais elle pouvait lui démontrer à quel point elle tenait à lui. La main de Manny lâcha èa rambarde pour aller se placer derrière la nuque de Sky tandis que ses lèvres se pressèrent contre celles du jeune homme. Elle avait presque l’air désespérée. Comme si ce baiser était l'oxygène dont elle avait besoin parce qu'elle manquait d'air. Comme si c'était le dernier. Non, ça c’était hors de question. Elle ne pourrait pas vivre sans. Elle ne pourrait plus. Ce n’était pas simplement qu’elle voulait être avec lui, mais Manny pouvait sentir tout au fond de son être qu’elle avait besoin de Sky autant qu'elle avait besoin d'oxygène pour vivre. Voilà. Il pouvait sans doute le sentir lui aussi désormais, vu comment elle s’accrochait à lui. Les yeux fermés, Manny savoura cet instant, incertaine de ce qui allait se produire par la suite.

code par kusumitagraph'


hj:
 

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ


sky & manuela

They say everything' it happens for a reason. You can be flawed enough but perfect for a person. Someone who will be there for you when you fall apart, guiding your direction when you're riding through the dark. Oh that's you and me. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

F. 'Sky' Elliot
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


Admin

◊ fields harvested : 1730
◊ moving in to Buffalo : 29/07/2014


MessageSujet: Re: Still I call it magic when I'm next to you + Manny Ven 19 Déc - 22:42

Manuela & Sky.

Il n'y avait rien de plus douloureux pour Sky que d'être témoin de ce spectacle là. Manny était la plus forte d'eux tous réunis. Elle était celle qui n'avait besoin de l'approbation de personne, elle vivait selon ses propres règles et ses propres envies. Certes, Sky se targuait bien souvent d'être quelqu'un d'indépendant et qui faisait tout ce qu'il voulait mais depuis qu'il avait rencontré Manny, il était forcé de constater qu'elle était bien meilleure à ce jeu là. Elle était bien meilleure à plus ou moins tout d'ailleurs, c'était une chose dont il était totalement certain. Peut être qu'il était aveuglé par ses sentiments naissants mais il ne pouvait tout bonnement pas accepter qu'elle ait mal, qu'elle souffre. Et pourtant, dans leur situation, c'était inéluctable. Après tout, elle était une Kelsey et lui avait toujours dit qu'il se rangerait du côté des Fenley, jusqu'à la mort. Mais était- ce encore réellement le cas? Pouvait-il être un fervent de cette famille quand le seul membre qui l'avait épaulé à tous les moments difficiles l'avait mis plus bas que terre? Parce que c'était fini, n'est ce pas, Whizz et lui? C'était encore un constat qu'il avait du mal à faire même si les minutes s'égrenaient au compte goutte et le séparaient d'autant plus de son amitié avec le jeune blond. Il n'avait plus rien à voir dans le conflit désormais, il était prêt à parier qu'il se ferait licencier dans les jours à venir même si cette vérité lui faisait très mal au ceur. Il aimait son travail, il aimait les chevaux et au moins là bas, à la ferme Fenley, il avait eu la sensation d'être utile. D'être quelqu'un. On lui retirait même cela désormais et s'il perdait Manny avant même de l'avoir eu, que ferait-il? Il n'avait pas la réponse à cette question. Sky n'avait jamais connu l'échec, à vrai dire, il ne connaissait même pas la définition du mot déprime et la plus grosse perte qu'il avait dû subir, il s'en était vite remis. La vue, la sienne. Mais ce n'était rien à côté de la perte d'un autre être, quelqu'un qui lui était cher. La douleur était lancinante et s'il ne pouvait rien voit autour de lui, il arrivait tout de même à capter le désespoir terrible au fond de son coeur. Il n'entendrait plus la voix de Whizz, peut être même que c'était la dernière fois qu'il pouvait sentir le parfum de Manny. Et dieu qu'il aimait ce parfum, celui-ci lui embaumait le coeur, lui enivrait l'esprit totalement. Sky était sous son emprise, il ne voulait que sentir cet odeur jusqu'à la fin de ses jours, à défaut de pouvoir sécher ses larmes d'un coup d'oeil. Il ne la voyait pas et pourtant, il savait qu'elle avait le coeur déchiré. Le jeune aveugle n'était pas certain de connaître la raison du chagrin soudain de la jeune femme mais il se doutait que tout avait un rapport avec la journée en cours. Whizz, peut être? Après tout, celui-ci l'avait insulté de bêtises quelques heures auparavant, il aurait très bien pu déverser son venin sur Manny après cela. Sky n'était pas sûr de vouloir savoir de quoi il s'agissait finalement... Pourquoi faire? Il voulait juste qu'elle aille mieux, il voulait simplement entendre son éclat de rire, entendre sa beauté infinie étalée dans son timbre de voix. Il voulait être en mesure de la toucher, vivre avec elle, à l'unisson avec elle. Rire, sourire, profiter. Aimer. Elle.

Rester là, ne rien faire, attendre les bras ballants, pourrait-il continuer ainsi jusqu'à ce qu'elle disparaisse vraiment? Probablement pas. Effectivement, s'il y avait bien une chose qui caractérisait le jeune Elliot, c'était sa folie des grandeurs, ses grands gestes et le romantisme soudain. Il n'y connaissait strictement rien aux femmes et à l'amour, c'était tout juste s'il avait pu aborder le thème en se retrouvant devant une télévision autrefois, mais il avait un instinct d'enfer lorsqu'il ressentait quelque chose. Il devait aller au bout, toujours, de chaque phrase, chaque attitude, voire même chaque idiotie monumentale. Mais cette fois, lorsqu'il parla, ce n'était pas idiot, c'était d'une sincérité la plus pure. Il avait envie d'être avec elle. Aujourd'hui, demain, jusqu'à on ne savait quand, lui même n'était pas capable de mettre une date d'expiration sur ses sentiments mais c'était là, en lui, ce relent d'amour qui ne demandait qu'à exploser pour elle. Pour Manny. Il avait autant peur de la perdre qu'il avait peur de ne pas être assez pour elle, parce que lui était aveugle, il était un poids, un handicapé comme lui avait subtilement suggéré Whizz. Et c'était à vie, c'était pour toujours. Il n'y avait pas grand chose que la médecine pouvait faire pour changer son quotidien... C'était inéluctable: Sky aurait toujours plus besoin de Manny qu'elle n'aurait besoin de lui et cela l'effrayait, cela lui faisait mal même. Il tentait d'occulter la peine à venir, ce n'était pas important. Ce qu'elle ressentait elle, c'était tout ce qui lui importait. Il osait lui demander, lui dire. Tout lui dire. Le silence fut le seul retour, jusqu'à ce qu'il vente les lèvres de Manny contre les siennes. Une résurrection. Oui, son coeur battait de nouveau lorsqu'il entra en contact avec celui de Manny. Mais oui, il s'en foutait royalement qu'elle était une Kelsey, que les gens allaient jaser et que le monde allait arrêter de tourner pour leur entourage, ce qu'il voulait était là, dans ses bras. Et ce fut pour cette raison qu'il resserra son étreinte autour de ses hanches et qui lui rendit son baiser, sans savoir s'il adoptait le bon comportement, sans savoir où est ce que tout ceci mènerait. Vers le bonheur, c'était tout ce que lui voyait dans son esprit, à défaut de le lire dans ses yeux ou ceux de Manny. Il se détacha d'elle, simplement quelques secondes, en lui souriant et puis de sa main, il effaça ses larmes maladroitement, après tout, il n'avait aucune idée où elles étaient tombées. Et puis, il la prit dans ses bras, tout simplement, avant de lui murmurer. "Tu peux pleurer, tu sais, avec moi, tu peux tout faire. Même si je ne sais pas la raison de tout ça, c'pas important... Relâche tout, Manny. Je partirais pas, c'est ce que je t'ai promis, après tout. J'sais pas ce qui nous attend mais on sera ensemble, non? C'tout ce qu'est important, le reste, je m'en fiche..." Il retint ses propres larmes. Il pensait à Whizz, à ce qu'il aurait dit s'il avait vu cela, qu'il n'était qu'un bon à rien, une disgrâce pour sa famille et les autres... Non, ce n'était pas vrai, il était quelqu'un de bien. Quelqu'un qui aimait une femme plus que tout déjà et qui était prêt à tout pour la garder, sa Manny.
code par kusumitagraph'

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ


If love is blind, then maybe a blind person that loves has a greater understanding of it ©️ bizzle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

P. Manuela Kelsey
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


membre

◊ fields harvested : 71
◊ moving in to Buffalo : 08/08/2014


MessageSujet: Re: Still I call it magic when I'm next to you + Manny Sam 10 Jan - 21:20

Sky & Manuela


Un faible sourire se dessina sur les lèvres de Manuela tandis que les doigts de Sky frôlaient sa peau. Ce contact était si simple, si anodin, mais elle en avait tellement besoin. Elle ferma les yeux, comme si ça allait empêcher les larmes de continuer à couler et inspira profondément. Elle devait se ressaisir. Elle était Manny après tout, une femme forte. Dès que les bras de Sky entourèrent son corps, la brunette se blottit contre Sky et enlaça le jeune homme. Elle le serra comme si elle avait peur qu’il ne parte, qu’il ne disparaisse lui aussi. Après tout, sa vie entière semblait s’être écroulée en une fraction de secondes. Plus rien n’était stable dans sa vie, Elle n’avait plus aucune certitude. Allait-elle toujours avoir un boulot demain? Ses amis allaient-ils la renier maintenant qu’ils savaient qu’elle travaillait pour les « ennemis »? Elle avait cette impression que tout le monde allait s’éloigner d’elle, mais elle ne pourrait pas supporter que Sky fasse parti de ceux qui tentent de sortir de sa vie. Alors chaque seconde passée en sa compagnie était des plus précieuses pour Manny. Chacun des gestes qu’il posait faisait briller cette lueur d’espoir en elle un peu plus. Peut-être qu’il allait rester, lui. Il fallait qu’il reste. Il était la seule stabilité dans sa vie, le seul pilier qui tenait encore debout. C’est sans doute pour cette raison qu’elle s’accrochait à lui comme si sa vie en dépendait. La tête posée contre son torse, tout sembla se calmer momentanément. Elle se concentra sur les battements du cœur de Sky et ferma les yeux. Pendant un instant, elle en vint presque à oublier tout le reste… du moins, jusqu’à ce que la voix de Sky ne résonne à nouveau, la ramenant tristement à la réalité. À ses mots, elle hocha la tête, mais elle ne voulait pas pleurer. Elle ne voulait plus pleurer, même si les larmes coulaient silencieusement sur ses joues. Elle se laisserait sans doute aller plus tard, lorsqu’elle se retrouverait seule dans sa chambre, mais là elle voulait profiter du moment présent, de ces instants passés en compagnie de Sky. Elle renifla, la grande classe, et hocha à nouveau la tête. Ils allaient être ensemble, oui. Et c’était vraiment tout ce qui importait. Manny leva la tête et regarda Sky pendant un moment, silencieuse. Elle essuya les dernières traces laissées sur son visage par les larmes qui avaient coulées avant de poser sa main sur la joue de Sky, qu’elle caressa de son pouce avant de monter sur la pointe de ses pieds et de poser ses lèvres à nouveau contre celles de Sky. Elle était à cours de mots, mais ce simple geste semblait résumer le fond de sa pensée. C’était un peu sa façon à elle de lui promettre qu’elle ne partirait pas non plus, que tant qu’il serait à ses côtés, elle se tiendrait debout et qu’elle ne laisserait rien les séparer. Pas même sa famille ni le regard des autres. Une fois leurs lèvres séparées, elle enfoui sa tête au creux du cou de Sky.

Elle aurait voulu arrêter le temps, rester ainsi pour toujours. Comme ça, elle n’aurait pas à supporter la terrible chicane qui se dessinait à l’horizon lorsqu’elle rentrerait à la maison, elle n’aurait pas à aller dormir ce soir et affronter la journée demain et n’aurait pas à affronter le regard des autres. Toute la journée, en fait, elle avait déjà du y faire face. On la dévisageait comme si elle était la pire personne sur terre. Des gens qui n’étaient même pas de sa famille l’avaient traitée de traitre. Des gens qu’elle ne connaissait pas s’étaient permis de la juger sans la connaitre. Elle n’avait jamais choisi d’être une Kelsey tout comme elle n’avait pas choisi de tomber en amour. C’était des trucs sur lesquels elle n’avait pas de contrôle. Sa famille, même s’ils s’entendaient comme chien et chat, était tout de même sa famille et elle ne pouvait rien y faire. Elle devait vivre avec. Les gens semblaient souvent l’oublier. Comme si le fait qu’elle soit née Kelsey voulait dire qu’elle devait automatiquement prendre le camp de sa famille. On l’avait souvent étiquetée « clan Kelsey » juste parce qu’elle était leur sang, mais Manny n’était pas plus Kelsey qu’elle n’était Fenley. S’il y avait bien une personne qui semblait la comprendre, c’était Sky. Elle savait qu’il était pour le clan Fenley et qu’il ne s’en cachait pas, mais il n’avait jamais cherché à lui poser une étiquette, lui. En fait, ils n’avaient jamais réellement parlé de ce conflit. Il faut avouer qu’il y avait des sujets bien plus intéressant à aborder que la querelle éternelle qui régnait dans cette ville. Si Manny évtait souvent le sujet de la dispute lorsqu’il était mis sur la table, là, c’était la raison des conflits qui avaient surgis aujourd’hui. Elle avait passé les dernières années à mentir et voilà qu’elle récoltait ce qu’elle avait semé. Peut-être qu’elle le méritait après tout. Peut-être que c’était le sort qui lui était réservé et qu’elle ne méritait même pas l’amour de Sky. Non, tout mais pas ça. Elle avait le droit au bonheur elle aussi. Elle avait amplement le droit d’être heureuse, peu importe ce qu’elle avait fait ou dit.

« Je t’aime. » Murmura-t-elle, sa tête toujours nichée dans le cou de Sky. Elle n’avait plus peur. Elle était enfin capable de le dire et elle se foutait du reste du monde. Tout ce qui importait était là, avec elle.


code par kusumitagraph'

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ


sky & manuela

They say everything' it happens for a reason. You can be flawed enough but perfect for a person. Someone who will be there for you when you fall apart, guiding your direction when you're riding through the dark. Oh that's you and me. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

F. 'Sky' Elliot
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


Admin

◊ fields harvested : 1730
◊ moving in to Buffalo : 29/07/2014


MessageSujet: Re: Still I call it magic when I'm next to you + Manny Jeu 15 Jan - 18:17

Manuela & Sky.

Il avait appris à ses dépens que rien dans la vie n'était acquis. On ne gagnait jamais rien grâce au mérite ou aux efforts que l'on pouvait mettre dans une action quelconque. Le monde était mal fait, il avait té créé de travers et on ne pouvait jamais donc marcher réellement droit. Sky avait toujours fait attention pourtant de ne pas prendre le mauvais chemin, il avait toujours essayé d'éviter les obstacles sur sa route et pourtant, il était tombé les deux pieds dans le piège quelques heures plus tôt. Il avait perdu les faveurs de son meilleur ami, cette personne qui avait la constante majeure de sa vie ces cinq dernières années, voire plus. Sky ne comprenait toujours pas ce qui avait pu se passer et il comprenait encore moins de quelle manière il allait gérer cette horreur dès le lendemain mais les faits étaient là: tout s'effondrait autour de lui depuis que l'annonce du résultats d'une élection débile avaient été faites. Rien n'était clair désormais et plus rien n'était tranquille non plus. Les amitiés s'effritaient, les relations se terminaient et lui était là à se rattacher à cet espoir un peu fou qu'avec Manny, tout pouvait être différent. Sky avait ressenti instinctivement l'alchimie qui les liait, depuis le tout début, la première plaisanterie déplacée, la première parole prononcée, le premier rire retenti. C'était au delà de tout entendement et clairement au delà de quelconques règles qui avaient été fixées par un code familial ridicule. Le conflit entre les deux familles avaient toujours plus ou moins sali les réputations de leurs membres principaux, c'était au tour de Manny de payer le prix de cet affront et Sky, lui, devenait le principal dommage collatéral de cette affaire. Il avait vu la haine dans le regard de Whizz, il l'avait senti jusqu'au creux de ses entrailles lorsque le timbre de sa voix s'était déchaîné contre lui, contre ses choix et sa différence. Toute sa vie, Elliot avait prêché la liberté contre n'importe quelle principe et il ne comptait pas changer son fusil d’épaule maintenant, qu'importe ce que pouvait penser son meilleur ami, désormais à conjuguer au passé lui aussi. Sky voulait mettre de côté un conflit qui ne semblait plus le concerner, il voulait juste profiter de cette femme qu'il avait la chance de côtoyer et déjà d'aimer. Personne ne pouvait comprendre ce qui se créait entre Sky et Manny et ce n'était certainement pas le protagoniste principal qui allait dire le contraire. Lui même n'avait pas saisi d'où ces sentiments étaient venus et jusqu'où ils iraient. C'était juste une duce réalité qu'il ne pouvait pas renier, jamais. Bien entendu, Sky était toujours aveugle au monde autour de lui mais les affaires du coeur, il pouvait les voir, les ressentir et donc les choyer. Il avait choisi Manny, dès le premier jour, dès le soir où ils avaient contemplé les étoiles, dès que ses lèvres s'étaient posées sur les siennes. Il l'avait choisi, oui, et il ne reviendrait pas sur cette décision qu'il considérait comme la plus belle qu'il n'ait jamais prise. Au final, Sky disait adieu à un ami mais il entrait dans le monde adulte dans le même temps. Il disait adieu à ces gamineries, cette inconstance dans ses gestes ou ses choix lorsqu'il traînait avec Whizz, tout était de l'ordre du passé désormais. Tout sauf elle.

Il aurait tant aimé être en mesure de la voir, d'absorber sa peine, de lui retirer ce fardeau d'un nom de famille qu'elle n'avait pas choisi. Oui, Manny était une Kelsey mais il ne l'en aimait pas moins. Lui qui avait toujours choisi les Fenley, Elliot n'avait jamais été aussi sûre d'être à la bonne place, avec elle, avec celle qui avait un nom de famille jusqu'alors ennemie. Cela aussi, c'était désormais du passé. Il la serrait dans ses bras, d'abord pour la réconforter mais au bout du compte, c'était lui qui s'en trouvait rassuré. Elle n'avait pas l'air de vouloir partir, elle n'était pas encore prête à le quitter, aussi surprenant que cela pouvait être. Le jeune aveugle ne semblait pas mériter cet élan d'amour, non clairement pas et pourtant, Manny l'embrassa, une nouvelle fois, une des plus belles pour Sky. Elle le choisissait aussi et la marque ce cette décision se marquait au fer rouge contre ses lèvres alors que son coeur battait la chamade au fond de sa poitrine. Il osa sourire contre ses lèvres avant de la sentir se blottir de nouveau dans ses bras. C'était plus beau que tout, cela valait tout, jusqu'au prix à payer par la souffrance. Oui, son coeur était toujours meurtri par le choix de Whizz de le haïr pour une raison obscure, oui, la souffrance était ancrée là dans son organe vital mais le jeune homme ressentait un amour immense l'envahir en sentant le coeur de Manny battre non loin du sien. Il n'attendait rien de plus, il n'attendait plus rien et tant pis s'ils se faisaient virer de leur travail respectif dès le lendemain pour avoir osé braver les règles implicites de la ville de Buffalo, ils rebondiraient, ils vaincraient tout. Absolument tout. Sky en était intimement persuadé. Et la sensation ne le quitta pas lorsque quelques mots franchirent la barrière des lèvres de Manny. Un large sourire s'étala sur le visage de Sky. Elle l'aimait et oui, malgré le fait qu'il était parfois un idiot ou un type à côté de la plaque, malgré le fait qu'il soit aveugle, différent, marginal. Manny l'aimait. "C'est la plus belle chose qu'on m'ait jamais dite." Il dû s'arrêter quelques secondes, relâchant son étreinte autour de la jeune femme pour caresser sa joue sans crier gare. Il l'imaginait tellement belle, ses souvenirs étaient un peu flous du temps où il voyait encore vaguement mais il avait toujours eu la sensation que Manny était la plus belle femme qu'il ait jamais connu. Cette impression se confirmait dans le noir total de ses pupilles. "Whizz m'a dit adieu aujourd'hui. Il me déteste maintenant mais..." Il se mit à lui sourire, le coin des yeux marqués par l'émotion. "On m'a récompensé tout de même. Par ton amour. Et dieu sait à quel point... Je t'aime en retour." C'était tout ce qu'il pouvait lui dire, sa main toujours posée sur sa joue alors que la seconde attrapait celle de Manny. Même si leur monde était chaotique, ils pourraient le surmonter. Ils pourraient tout surmonter, ensemble.
code par kusumitagraph'

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ


If love is blind, then maybe a blind person that loves has a greater understanding of it ©️ bizzle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

P. Manuela Kelsey
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


membre

◊ fields harvested : 71
◊ moving in to Buffalo : 08/08/2014


MessageSujet: Re: Still I call it magic when I'm next to you + Manny Mer 11 Fév - 6:31

Sky & Manuela


C’était tout un soulagement d’avoir enfin pu laisser sortir ces mots. Manny se retenait de les dire depuis si longtemps. Enfin, bien qu’elle n’avait jamais réellement tant à elle-même qu’aux autres, qu’elle était amoureuse de Sky, c’était bien là. Comme un poids sur ses épaules. Après tout, elle savait qu’il était du côté des Fenley, ce qui était normal vu sa position et l’emploi qu’il occupait. Et elle, de son côté, portait le nom de Kelsey comme un fardeau. Elle n’avait jamais aimé faire parti de cette rivalité. Elle se sentait un peu comme Juliette dans toute cette histoire. Tout comme l’héroine de l’œuvre de Shakespeare, elle n’avait pas choisi de tomber amoureuse du jeune Elliott. Ça lui était arrivé comme ça, sans qu’elle ne s’en y attende. Et comme la Capulet, Manny avait caché à tous, son affection pour le jeune homme. Enfin, elle avait tenté de la cacher.  Parce que certaines personnes pourraient dire qu’elle n’était pas vraiment subtile lorsqu’elle était en amour, Ally la première. C’est mon frère que tu regardes avec ce regard de fille amoureuse? Lui avait lancé sa meilleure amie, un soir ou Manny était venue lui rendre visite. Elle avait tant bien que mal nié qu’elle avait ce regard particulier, cette étincelle dans les yeux, mais elle ne pouvait pas la tromper. Manny ne pouvait tout simplement pas mentir à Ally. C’est sans doute pour cette raison que, le soir même, elle l’avait appelé pour lui dire qu’elle pensait effectivement être tombée sous le charme de Sky. Un peu embarrassant quand même, comme moment parce qu’Ally était comme une sœur pour Manuela. Elle se sentait même plus proche d’elle qu’avec sa vraie sœur, celle avec qui elle était unie par le sang. Si on suivait cette logique, elle aurait du voir Sky comme un frère et pourtant. Voilà qu’ils étaient là, à parler à cœur ouvert. Finalement.

Aux premiers mots de Sky, la brunette ne put s’empêcher de sourire et de rougir un peu. Un instant de bonheur qui fut vite stoppé au moment ou Sky relâcha son étreinte. C’était sans doute stupide de réagir ainsi, mais pendant un instant, Manny eut peur qu’il parte. Peur qu’il ne continue en disant quelque chose comme "mais je ne peux pas. Je tiens plus à mon amitié avec Whizz qu’à la possible relation que nous pourrions avoir." C’était con, vraiment, mais cette pensée parcouru son cerveau en un éclair. Elle ne voulait pas qu’il la lâche. Égoïste, ça elle l’était sans doute. Elle aurait voulu stopper la terre de tourner et rester aussi longtemps que possible dans les bras de Sky. Lui qui mit un frein à sa petite crise d’angoisse en posant sa main délicatement contre la joue de la jeune femme. Elle s’autorisa à fermer les yeux, écoutant les paroles prononcées par Sky avec un sourire qui fendit à nouveau son visage. Enfin, évidemment qu’elle était triste que la relation entre Whizz se soit détériorer à ce point, mais quelque chose de nouveau commençait pour eux et elle ne pouvait pas en être plus heureuse. L’entendre dire en retour qu’il l’aimait rempli Manny de joie. Il y avait longtemps qu’elle ne s’était pas sentie aussi légère. Comme si elle portait précédemment le poids du monde sur ses épaules et qu’il s’était soudainement envolé. Les bras toujours serrés autour du corps de Sky, Manny ouvrit les yeux après de longues secondes à savourer ce moment. Elle se sentait comme une adolescente qui vit sa première histoire d’amour. En ce moment, elle avait envie de crier au monde entier qu’elle aimait Sky. Enfin, c’était plus une façon de parler qu’autre chose parce que, contradictoirement, elle avait envie que cette histoire reste leur secret. Après tout, elle était habituée au silence, à taire ses sentiments. Elle n’était pas la personne la plus démonstratrice, mais avec Sky, c’était comme si tout changeait. Elle voulait poser ses lèvres sur les siennes encore et encore, comme si c’était une drogue dont elle était devenue accro. Elle voulait retourner à cette soirée ou ils avaient observer les étoiles et ou, la tête sur son torse, elle avait écouté le rythme de son cœur. La plus belle mélodie qui soit. Une de ses mains quitta le dos de Sky pour aller se glisser dans ses cheveux et, du bout des doigts, elle caressa sa nuque en le regardant avec un sourire niais au visage. Elle était heureuse. Elle se sentait bien maintenant que tout était exposé au grand jour et qu’il n’y avait plus de secret entre eux, qu’elle pouvait être Manny à cent pour cent sans avoir peur de dire quelque chose qui trahirait sa véritable identité. J’ai toujours su que Whizz était quelque peu idiot. Déclara-t-elle après un instant de silence, ses paroles se voulant une blague. Parce que pour te dire adieu, il faut l’être un peu. Expliqua-t-elle, espérant qu’il ne soit pas trop blessé par ses mots. Et je suis certaine qu’il va rapidement se rendre compte de l’erreur qu’il a fait. Elle l’espérait parce qu’elle savait à quel point ils tenaient l’un à l’autre et, si Whizz ne la portait pas dans son cœur, de son côté, Manny était autrefois heureuse de voir l’amitié qui unissait les deux jeunes hommes. Elle savait que ce genre d’amitié ne se trouve qu’une fois dans une vie et, elle en était convaincue, qu’elle pouvait résisté à toutes les tempêtes. Que leur situation n’était que temporaire.


code par kusumitagraph'

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ


sky & manuela

They say everything' it happens for a reason. You can be flawed enough but perfect for a person. Someone who will be there for you when you fall apart, guiding your direction when you're riding through the dark. Oh that's you and me. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

F. 'Sky' Elliot
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


Admin

◊ fields harvested : 1730
◊ moving in to Buffalo : 29/07/2014


MessageSujet: Re: Still I call it magic when I'm next to you + Manny Jeu 19 Fév - 1:29

Manuela & Sky.

Il n'avait plus aucun endroit où aller mais ce n'était plus si important, Sky était heureux. Pour la première fois de sa vie, quelqu'un l'acceptait pour ce qu'il était dans sa totalité. Il y avait toujours un petit quelque chose qui dérangeait les gens lorsqu'il s'agissait du jeune Elliot: il était trop effronté, trop immature, trop bavard, pas assez sérieux, trop naïf et il en passait des meilleurs. Il n'était jamais assez bien pour quelqu'un, en somme. On lui avait maintes fois répété parce qu'il avait la grande soeur parfaite quand lui enchaînait connerie sur connerie, apercevant ainsi la déception dans les yeux de ses parents. On avait parié sur lui quand il était gamin mais le résultat était un peu chaotique des années plus tard: il avait à peine réussi à finir le lycée et vu ses années de scolarité, il était hors de question qu'il aille jusqu'à la faculté ou qu'il espère de trouver un job décent, son père lui suggérait tous les jours dès qu'il le croisait. Sky aurait pu faire mieux, il aurait dû faire mieux, plus d'efforts pour devenir comme son père, un bon flic, un père de famille et ce, dès son plus jeune âge. Mais Sky n'était pas comme cela: il était un peu gamin c'était vrai et il n'avait honte de rien, ce qu'il trouvait dommage, c'était de se retrouver cataloguer dans les handicapés du coin. Il était aveugle et vivait très bien en sachant cela depuis ses dix huit ans, il aurait pu crier au scandale ou à l'injustice mais à vrai dire, le jeune Elliot ne regrettait pas le moins du monde d'avoir perdu la vue. Certes, il ne pouvait jamais rester seul très longtemps et voyager dans sa condition était probablement trop dangereux pour être envisagé. Sky était différent certes mais il cultivait sa différence: il faisait rire les gens, s'inquiétait que très peu des responsabilités et oui, il était ignorant dans la grande largeur du monde des adultes. C'était ce qui était le plus regrettable pour son père, avoir un gamin à surveiller quand il était déjà majeur depuis longtemps et s'il avait mis tout sur le compte de sa maladie pendant pas mal d'années, l'excuse commençait à être passée de mode... Ce n'était pas si important pour Sky, non, clairement pas. Il avait enfin trouvé un équilibre, on l'avait finalement accepté pour ce qu'il était et il n'avait qu'une seule personne à remercier pour cela: Manny, son soleil alors qu'il devait vivre dans le noir. Cette femme avait complètement chamboulé son monde et si jusqu'ici, Sky avait tenté de subsister avant tout, avec elle, il voulait vivre. Bien sûr, il avait eu peur de cette révélation lors du discours du maire, il avait eu encore plus peur quand Whizz lui avait décerné la palme de l'abruti égocentrique de l'année mais cette peur s'était évanouie à la minute où Manny était venue se perdre dans ses bras.

Il était bien là, à savourer la simplicité du moment. Peu importait vraiment que le nom de famille de Manny soit Kelsey ou Fenley, il s'en fichait éperdument. Sky avait abandonné cette guerre à la minute où Whizz l'avait laissé le carreau et à l'heure actuelle, le jeune aveugle n'était pas prêt à lui pardonner. Il allait devoir apprendre à vivre sans lui, ce ne serait peut être pas facile surtout dans les débuts en vue de tout ce qu'ils avaient vécu ensemble, en frères mais Elliot était capable de tout surmonter. Il l'avait prouvé à maintes reprises depuis que sa vue l'avait trompé et s'était amusée de lui avant de l'abandonner complètement. Il allait vivre avec Manny et c'était tout ce qui comptait pour lui après toutes ces années de solitude à devoir supporter les railleries de ses camarades ou le regard des gens dans son dos et il avait beau ne pas les voir, Sky les sentait. Il n'avait plus besoin de s'en inquiéter, seul l'avis de Manny comptait à ses yeux désormais. Et elle était là, il sentait ses mains sur sa nuque, il souriait, un point c'est tout. Il l'aimait, elle l'aimait, que demander de mieux? Rien, il avait tous les cadeaux du monde là dans ses bras. "J'peux vivre sans Whizz, ça va aller t'façon... Et on verra si on peut retrouver notre amitié en chemin. Passer du temps séparément, c'pas plus mal, non?" Il perdait son meilleur ami aujourd'hui et trouvait l'amour, le monde était fait de manière étrange, apparemment mais il ne s'en plainait pas. Sky finit par attraper la main de Manny, il la baisa légèrement avant d'enlacer ses doigts avec les siens. La sensation était agréable, divine même, il était le plus chanceux de la terre. "Tu veux qu'on aille se promener juste toi et moi? J'sais qu'il fait pas nuit, qu'on peut même pas compter les étoiles mais on peut s'créer de nouveaux souvenirs tout aussi parfaits, hein?" Et il souriait largement en prononçant ses quelques mots. "On peut rester dehors ou alors on peut aller jusqu'à mon nouveau chez moi. Tu savais que j'avais emménagé chez Ally en attendant?" Rien que de s'entendre parler faisait rire Sky. Il s'était réconcilié avec sa soeur, un exploit clairement. "Enfin, c'p'tet trop tôt, j'sais pas, à toi d'me le dire, pour Ally..." Il savait que Manny et sa soeur étaient très proches, comme lui l'avait été avec Whizz avant aujourd'hui, ce qui rendait certainement la situation un peu bizarre. Il valait donc mieux se renseigner auprès de Manny sur la marche à suivre, après tout, il avait confiance en elle, en son jugement. A cent pour cent.
code par kusumitagraph'

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ


If love is blind, then maybe a blind person that loves has a greater understanding of it ©️ bizzle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!





MessageSujet: Re: Still I call it magic when I'm next to you + Manny

Revenir en haut Aller en bas
 

Still I call it magic when I'm next to you + Manny

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Far From Any Road :: Welcome to Buffalo :: La Fête Foraine :: Les Parcours-
Sauter vers: