AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 TOPIC INTRO ◊ Le discours du Maire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Maître du Jeu
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


Fonda

◊ fields harvested : 25
◊ moving in to Buffalo : 02/09/2014


MessageSujet: TOPIC INTRO ◊ Le discours du Maire Sam 6 Sep - 22:58

This is the mayor speaking

Il fait beau à Buffalo malgré les indications de la rentrée des classes. Aujourd'hui, c'est jour de fêtes, partout on en entend parler... La fête foraine! Et avant d'aller s'amuser dans les manèges et stands en tous genres, il y a un passage obligé qu'aucun habitant n'omet: aller écouter le discours du maire sur le terrain municipal. Pour l'occasion, une estrade a été installée et tout est prêt pour l'heure dite. 14h. On entend les gens qui s'impatientent et le voilà enfin... Le maire de Buffalo! Celui-ci grimpe quatre à quatre les marches de l'escalier, suivi par la démarche caractéristique du shérif de la ville, chapeau sur la tête. Après les applaudissements qui n'en finissent plus, le maire fait un signe de la main pour demander le silence. Aussitôt dit, aussitôt fait...

"Mes chers habitants, aujourd'hui est un grand jour, un moment que vous attendez tous tous les ans, la célèbre fête foraine de Buffalo. Vous connaissez tous l'histoire de notre fête sur ce terrain qui a créé polémique pendant de nombreuses décennies. Sachez que l'heure n'est pas aux querelles mais à l'amusement. Cette année, nos forains se sont montrés généreux, vous aurez l'occasion d'aller faire un tour dans de tous nouveaux manèges majestueux, la maison hantée vous attend mes chers enfants et pour les moins téméraires, il y aura toujours de quoi les ravir vers le Carrousel. Des stands toujours plus variés sont là encore une fois, vous pourrez vous nourrir bien sûr mais aussi profiter des animations du rodéo mécanique par exemple, c'est tout nouveau! Nous n'oublierons pas lors de cette édition notre célèbre concours de lancers de tartes, le cirque pour les amoureux des pirouettes et des clowns ou encore le passage du petit train. Dans tous les cas, vous aurez bientôt l'occasion d'aller voir de vos propres yeux sous peu... Mais qui dit fête foraine de la commune dit vigilance, ainsi, je vais laisser la parole quelques secondes à mon confrère le shérif Elliot pour les conseils de sécurité."

Le maire invita le shérif à s'avancer et ce cher James ne manqua pas de lancer un petit sourire à la foule avant d'aller droit à l'essentiel.

"Bon les cocos, cette année, pas de débordements, on oublie les lancers de tir à la carabine entre ennemis jurés hein. On prend soin de ses gamins, on les laisse pas sans surveillance, si vous êtes perdus, on aura une cabine à l'entrée de la fête... L'infirmerie sera là également donc s'il y a des petits bobos, c'est aussi par là qu'on vient. Si vous voyez un comportement dangereux, vous venez le signaler et on picole pas trop, je tiens pas à en ramasser deux ou trois en cellule de dégrisement comme tous les ans, m'enfin... J'crois que c'à peu près tout. Si besoin, venez me voir après le discours. En attendant, monsieur le maire, c'est à vous."

Et il se retira en faisant un signe de son chapeau alors que le maire reprenait le devant de la scène pour le clou du spectacle... Ou pas, m'enfin.

"Bon, cette année encore, on se doit d'élire le roi et la reine de la fête, notre Miss et notre Mister Buffalo. Chacun d'entre vous a eu l'occasion de voter à la mairie au cours de la semaine passée pour ces deux prestigieuses personnes qui n'iront le droit à rien d'autre qu'à une couronne en paille, on manque de moyens, désolé, mais ils seront le coeur de la prochaine édition du journal avec une petite interview, ne vous en faites pas donc si vous voulez plus les connaître... Bon, on va pas en faire des tonnes non plus vu le nombre de gens que ça intéresse. Nos dauphins de cette année sont Logan Hardy et ma chère Dell Fowler. Un tonnerre d'applaudissements pour eux, bien entendu. Et enfin donc, les élus sont... Manuela Kelsey & Sky Elliot, eux aussi, on les applaudit et s'ils sont parmi nous, je les invite à me rejoindre pour qu'ils reçoivent leur couronne et viennent faire un petit discours s'ils le souhaitent... En attendant, je vous remercie de votre écoute et vous souhaite de passer de prochains jours merveilleux à Buffalo!"


Les Règles

- Essayez de faire des réponses courtes, on n'impose pas de minimum de lignes mais moins d'une trentaine de lignes serait apprécié pour que tout le monde puisse suivre.
- Le discours du maire constitue une introduction à la fête foraine. Pour noter votre présence à cet événement, vous devez obligatoirement poster un petit rp à la suite de ce sujet, vous avez le droit de ne faire qu'une seule intervention en prétextant aller vous promener ailleurs ensuite mais vous pouvez également participer plusieurs fois selon les événements en cours lors de cet introduction. A votre bon vouloir!
- La fête foraine, c'est l'occasion parfaite pour découvrir tout un tas de stands et de jeux/animations. Cette année, vous avez la possibilité de vous promener dans les catégories suivantes:
+ LES STANDS
+ LES ATTRACTIONS
+ LES MANEGES
+ LE CIRQUE
+ LES PARCOURS
Vous pouvez donc ouvrir des rp où vous le voulez ou participer à des rp communs offerts par le MJ, c'est libre. Sachez que la fête foraine ne sera pas ouverte toute l'année et fermera ses portes d'ici quelques semaines!
- En tout cas, have fun!
code par kusumitagraph'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

D. Wyatt Leiland
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


Admin

◊ fields harvested : 348
◊ moving in to Buffalo : 03/08/2014


MessageSujet: Re: TOPIC INTRO ◊ Le discours du Maire Lun 8 Sep - 2:53

C'était bien beau les jours de congés mais c'était aussi dangereux. Wyatt avait passé sa matinée au comptoir du saloon à se prendre des pintes en compagnie de Gaby. Le temps était passé à une allure folle et il avait finalement décidé de rentrer puisque ce cher Gabriel devait fermer le bar pour le discours du maire. D'ailleurs, le fameux discours allait avoir lieu dans quelques minutes alors le psy' avait fait un petit tour par la fête foraine pour aller écouter d'une oreille distraite ce qui se disait sur l'événement phare de la ville. Du moment qu'il y avait un peu de bière ou autres breuvages délicieux à boire à la buvette, Wyatt était dans le coup, en plus c'était moins cher. Assurément que Chuck Norris aurait aimé le voyage s'il osait mettre les pieds dans cette ville de tarés un de ces quatre matins.
Quoiqu'il en soit, Wyatt fut sur la place à l'heure dite, titubant un peu et se tenant finalement à une rambarde puisqu'ô quelle chance, il avait trouvé une place au premier rang. Il éatit bien, il se sentait invincible et envisageait même de monter sur l'estrade pour tenter un petit slam tranquillement, comme s'il était le roi de la fête. Il s'abstint quand le maire commença à parler. Dans sa tête, le tout ressembla à BLA BLAH BLAH BLIH BLUH et le maire tourbillonnait pas mal alors forcément, Wyatt se mit à rigoler surtout au moment où le shérif l'ouvrit deux minutes pour la sécurité... Ledit shérif le regarda d'un oeil noir mais Wyatt était toujours bien heureux. Il applaudit parce que tout le monde le faisait, tout cela pour une histoire de paille ou de poules, il n'avait pas très bien saisi. Et puis, merde, il avait soif en fait alors avant que tout le monde ne se disperse, le malheureux se fraya un chemin entre les badauds à la recherche de la buvette. Et de son pote Gaby, si c'était possible vu qu'ils étaient dans la même bulle de mec bourrés mais encore capables... Ou presque.

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ

If you like pina coladas...
Wave after wave, I'm slowly drifting, drifting away. (⚡️) Waves + Robin Schulz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Z. Gabriel Witting
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


Admin

◊ fields harvested : 424
◊ moving in to Buffalo : 06/08/2014


MessageSujet: Re: TOPIC INTRO ◊ Le discours du Maire Mar 9 Sep - 11:32

Concrètement il avait rien contre la fête foraine, en même temps Gabriel était toujours dans les premiers dès qu'on proposait de quoi s'amuser et ce même si le plan tenait avec du scotch mal collé et la ficelle à moitié rongée, mais il appréciait moyennement le fait que les gens allaient se beurrer non pas à son comptoir mais sur la planche mal fixée qui servait de table improvisée à la buvette du coin. Fallait le comprendre, le pauvre s'en mettait dans les poches quand on venait lui conter ses problèmes d'alcooliques à moitié analphabètes, quand ils étaient pas presque zoophile ou à la frontière de l'absence totale de connexions neurales. Pour être totalement c'était pas forcément la fête le problème mais plutôt qu'il était incapable de mettre la clé dans la serrure pour fermer le bar, parce que par un sortilège inconnu la fameuse porte n'arrêtait pas de se déhancher et qu'en plus de pas réussir a glisser la clé dans le trou - sans parler du fait qu'il voyait des images tendancieuses dans chacun de ses actes -, cet abruti trouvait que la poignée avait du sex appeal en se dandinant dans tout les sens. Fallait se rendre à l'évidence, il arriverait jamais à s'occuper de la fermeture tout seul et il regretta d'avoir insisté pour que le saloon soit tout de même ouvert le matin avant le discours du maire. Rouvrant les portes, il tituba vers le comptoir, une main sur le front en essayant de supporter cette sale sensation qu'un bricoleur lui martelait le cerveau avec une perceuse électrique, s'agrippa au bois vernis en se cassant à moitié la gueule, pour tendre le bras et agripper le téléphone mural avant de finalement s'échouer totalement au sol, le combiné sur l'oreille et le nez dans des résidus de cacahuètes. "Eckhart? Mon dieu t'es prisonnier de la boîte? Ah non ouais merde.. réalisant qu'il tenait le téléphone à l'envers, il le remit dans le bon sens avant de beugler le prénom de son colocataire dans l'appareil, baissant le ton en se donnant lui-même un mal de crâne terrible. "Eckh' je vais avoir besoin d'un servir mon gros. Faudrait que tu viennes le récupérer au saloon, à pieds, en chameau, sur un tapis volant ou à byciclette, c'est comme tu veux mais.. J'arrive pas à fermer, y à la porte qui m'aguiche et .. Je dois me rendre au discours pour surveiller une livraison sur un stand.. Bref ma vie quoi.." et en jouant de son doigt sur la ligne, il finit par s'arrêter en réalisant le cliché qu'il faisait, avant d'ajouter d'un ton à moitié amusé sans qu'on sache trop ce qui le faisait rire dans ce qu'il racontait. "Et si tu pouvais me rapporter le paquet de chips dans le placard au-dessus de l'évier.. Puis te défiles pas mec, tu verras la fête c'est fun et puis j'vais te présenter des potes et tout.. Tu peux venir paintenant, y a une capsule de bière qui me regarde bizarrement j'aime pas trop ça!"
Raccrochant un peu violemment, en ayant réussi à se relever on sait trop comment, il se hissa debout à la force des bras et tituba jusqu'à la sortie, persuadé qu'un bol d'air frais lui ferait le plus grand bien.. C'était sans compter le fait que la musique de la fête foraine lui parvenait jusqu'ici, puisqu'ils étaient pas loin du terrain, et que ses tympans lui donnaient la sensation de vouloir se sauver en courant, de même que son coeur dans sa poitrine qui, vibrant au rythme des tambours, menaçait de faire grève sous peu. C'était pourtant pas la première fois qu'il se minait à ce point, mais Wyatt avait une sacrée défense face à l'alcool. La honte pour un barman de pas tenir correctement les alcools qu'il servait. D'ailleurs d'un regard vers le paysage, Gabriel s'étonna de ne pas trouver son ami à terre en train de cuver son vin, surement qu'il avait carrément transplané vers le lieu de la fête. Concentré sur ses pensées d'alcooliques, et l'air un brin frais qui caresser son visage, le barman parvint à retrouver quelques fonctions qu'il lui semblait avoir perdu et il réussit à fermer le saloon pour s'asseoir sur le banc devant, attendant Eckhart, tout de même pas certain de pouvoir marcher sur une longue distance sans se prendre les pieds sur des branches invisibles et se retrouver la tête sur le derrière d'une pauvre vache innocente en train de brouter. Riez, mais ça lui était arrivé dans les premières semaines où il était ici. Une chance qu'Eckhart existe dans son quotidien désormais.

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ


“You do something to me That I can't explain. So would I be out of line, If I said I miss you.”

Taxe de la Gabynane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!





MessageSujet: Re: TOPIC INTRO ◊ Le discours du Maire Mer 10 Sep - 13:48

La fête foraine

() La fête foraine. C'est le genre d'événements où t'as pris l'habitude d'aller chaque année. Un geste annuel que tu exécutes presque sans réfléchir. Un peu comme quand tu te lèves le matin pour aller chercher dans le frigo une bouteille de lait que tu bois au goulot. Un geste qui se répète sans fin mais tu considères comme allant de soi.

J'ai toujours considéré cette fête comme un événement un peu ennuyant et dépourvu de sens. Aujourd'hui, la présence de toutes ces personnes a quelque chose de rassurant. Tous ces visages que l'on croise au supermarché, au bar, en ville. Il y a ta vieille institutrice qui est à la retraite maintenant. Elle vient de perdre son mari et elle est en train de perdre gentiment la tête. Mais elle est toujours là. Parce que tu es toujours là aussi. En fait, ce genre de personnes raconte ta propre histoire. Et c'est rassurant.
Il y en a d'autres qui ne peuvent pas s'empêcher de prendre la parole, de se prononcer au nom de tout le monde. Assis par terre, un peu à l'écart, j'écoute les discours du maire et du shérif d'une oreille. Je réagis seulement lorsque les noms des gagnants sont prononcés. Là c'est pareil. Ce sont des personnes que tu connais ou que tu as connues. Leur présence t'indique que la vie suit son cours et que c'est bien mieux comme ça. Je regarde Dell avec une pointe de nostalgie. Un temps, j'ai eu de la sympathie pour elle. A l'époque où Karl et moi traînions avec son cousin. Vous savez ce qu'on dit, les gens changent, ils s'éloignent et deviennent des étrangers. Parfois, on se croise et on voit cette petite lueur dans les yeux de l'autre. Une lueur qui prouve qu'on s'est connu. Mais c'est du passé.

Lassé par ces mondanités, je soupire et m'allume une clope. Je me lève et tire quelques taffes avant d'écraser ma blonde au sol. Je ne vais pas rejoindre Karl et sa bande. Non. Je n'ai pas envie de me retrouver mêlé encore une fois à leurs histoires. Je sais qu'il va boire comme un trou et qu'il va sûrement y avoir de la bagarre. Pour une fois, je préfère me tenir à l'écart. Alors je me dirige vers le stand nourriture pour me mettre un truc sous la dent. Puis j'irai à la maison hantée embêter les petits. J'ai toujours aimé leur faire peur. Je me poste à côté d'un petit môme et je lui raconte que quelqu'un a déjà fait une crise cardiaque dans ce manège. Je regarderai son visage devenir tout blanc et j'éclaterai d'un rire sadique. C'est ce que je disais, les bonnes vieilles habitudes ne changent pas.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

E. Hazel Beckett
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


Admin

◊ fields harvested : 653
◊ moving in to Buffalo : 03/08/2014


MessageSujet: Re: TOPIC INTRO ◊ Le discours du Maire Mer 10 Sep - 21:46

 La fête foraine
Intrigue une

J’avais une tête à aller à la fête foraine de Buffalo moi ? Vous m’avez bien regardé ? Je soupirais un peu et regardais Pacey essayer de me convaincre d’y aller. Il essayait de lister ce qu’il y aurait qui pourrait me plaire. Bon d’accord j’adorais le sucre, et les barbes à papa. Bien sûr elles étaient après les pommes d’amour. Mais quoi qu’il en soit, ce n’était pas tout à fait ce que j’avais dans la tête. Soupirant un peu je songeais à toutes ces personnes que je risquais de croiser à cette stupide fête et que je n’avais pas envie de voir. Ma peste de cousine, cette langue de vipère de Serena ne manquerait pas d’y traîner ses guêtres. Et puis bien sûr ma tante, miss Inès se doit d’aller et de participer à tous les événements concernant sa très chère Buffalo. « J’ai vraiment pas envie d’y aller Pace … » soupirais-je en traînant des pieds. Je n’étais pas du tout d’humeur. Et puis … en un regard il réussit à me faire craquer. Parce que c’était Pacey, mon meilleur ami. Celui qui me connaissait très bien et savait comment je fonctionnais. « Bon d’accord … » dis-je en soupirant doucement. « Laisse moi deux minutes … » ouais faut pas exagérer non plus hein, j’vais pas m’préparer comme à un concours de beauté. Pour aller lancer des tartes ou faire des courses en sac-poubelles … Un jean noir un peu usé et un top rouge. Les cheveux lâchés et puis une petite veste autour de la taille au cas ou. J’étais prête. J’allais sortir de la chambre quand mon téléphone se mit à vibrer. Je sursautais. « Hein, quoi !? Un sursaut de technologie ? » dis-je en m’étalant sur le lit de tout mon long pour pouvoir atteindre l’objet de toutes mes attentions. Un message en absence. Je fronçais les sourcils, je ne connaissais pas le numéro. Ou du moins il était pas dans mon répertoire. Curieuse et surprise j’écoutais le message. Un babillement indescriptible … à base de citation de Chuck Norris et de cocopops. Je fronçais les sourcils avant de reconnaître la voix de mon thérapeute. « Wyatt ! » dis-je surprise en l’écoutant parler de la fête. Ou du moins c’était ce que je parvenais, ou pensais, comprendre de ses blabla. Plus que surprise et étonnée qu’il m’ait appellée, chose très peu professionnelle, je retournais au salon pour rejoindre Pacey. « je suis prête. » dis-je en prenant un petit sac pour mettre les clefs et mon téléphone, qui sait, il a de temps en temps des soubresaut de réseau.

La fête avait déjà commencé et je voyais déjà les gens sur l’estrade, miss et mister. Ouais d’accord. Ce n’était pas pour moi ce genre de chose. Plutôt timidement, je restais sur place alors que je cherchais des yeux autour de moi pour tomber sur une tête connue. Est ce que je voulais ou pas, c’était une bonne question. Question à laquelle moi même je n’avais pas de réponse. C’est alors que l’odeur irrésistible des pommes d’amour m’arriva aux narines les faisant frissonner d’envie. Je devais me retenir … pas vrai ?

code par kusumitagraph'

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ



P'TIT COEUR DE SALAMECHE

How can I take care of your heart when I don't know how to take care of myself? How can you simply give your heart away like this. I don't even know you! How can you be sure I won't break it, how can you trust me when you know absolutely nothing about me!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

F. 'Sky' Elliot
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


Admin

◊ fields harvested : 1730
◊ moving in to Buffalo : 29/07/2014


MessageSujet: Re: TOPIC INTRO ◊ Le discours du Maire Ven 12 Sep - 1:55

Une journée banale, comme toutes les autres... Seulement en apparence. Sky s'était levé d'hyper bonne humeur, il avait chantonné toute la matinée parce qu'il savait fort bien ce qu'il attendait pour la fin de la journée... La fête foraine. C'était une tradition de gamins que d'y aller le jour de l'ouverture pour profiter des nouveaux manèges et se faire une petite course en sac le temps que personne ne regarde... Cool tout cela certes mais Sky n’avait plus douze ans, son père ne portait plus d'intérêt à ce qu'il sorte en vie de la maison hantée ou autres manèges assez féroces. Le temps passait mais Sky ne grandissait pas. Bon d'accord pas en taille mais mentalement, il restait toujours ce gamin un peu à l'ouest fan des loisirs idiots. C'était probablement pour cela qu'il était arrivé en avance pour le discours du maire... Et peut être aussi qu'il pourrait éviter son père s'il se plaçait à un certain endroit dans la foule pour ne pas voir ce cher James. Raté vu que le shérif avait un avantage, il avait des yeux en état de marche lui. Quoiqu'il en soit, Sky était surexcité quand le maire se mit à parler, ce qui semblait ridicule vu que tous les ans, il sortait la même rengaine et se contentait juste de changer l'ordre des annonces, pour le plaisir.
La surprise fut d'entendre son prénom au milieu de tout ce baratin, surtout après celui de la douce Manuela. Il n'était pas certain de ce qu'il avait gagné mais apparemment, c'était hyper important alors, il devait réussir à trouver l'estrade et s'en sortir alors qu'il n'avait aucune idée de combien de personnes étaient là exactement. Arrivé au but, sans marcher sur trop de pieds, se prendre trop de chaises ou de panneaux, bien aidé de toute façon, Sky se retrouva avec un micro à la main, sans véritablement saisir tout le grabuge. Il fallait parler là? "Euhh, bonjour les bufflons. On dit bufflons, hein? Papa, on dit bufflons ou buffaliens? J'me rappelle plus... Ah oups, le micro était allumé. Merde. Bon, j'sais pas ce qu'o est censés dire là en fait... j'vous parlerais bien d'mon nouveau porcelet, Remy, le super cadeau qu'm'a fait la banane de Gaby mais ça f'rait mauvais genre, j'suppose... Alors j'vais m'contenter d'vous demander d'applaudir Manny parce que c'elle la vraie Miss dans l'histoire, c'elle la beauté d'la ville donc... Moi, j'vais m'contenter d'aller bosser sur mon coupe chips pour aveugles en attendant. Merci la population d'notre p'tite ville, oui, tout d'même." Et il se retirait à côté de son père, les joues rouges. Décidément, il était à chier pour ce genre de trucs, surtout qu'à chaque fois qu'il parlait de Manny, il perdait tous ses moyens alors bon... Un jour, il s'améliorerait, en attendant, il comptait bien aller profiter d'une bonne glace après tout cela.

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A. 'Dell' Fowler-Hardy
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


Admin

◊ fields harvested : 614
◊ moving in to Buffalo : 29/07/2014


MessageSujet: Re: TOPIC INTRO ◊ Le discours du Maire Jeu 25 Sep - 0:14

 La fête foraine
Intrigue une

ROX — « J’m’en fiche tu viens quand même ! On ne fait pas toujours ce qu’on veut dans la vie Dell ! »
J’avais pas envie, mais je n’avais pas vraiment le choix pas vrai ? Elle m’avait forcée à le faire, et je ne pouvais pas refuser. D’une je ne pouvais rien refuser à ma meilleure amie, mais de deux elle comme moi savons qu’à l’inverse j’aurai tout fait pareil pour la faire venir. Je la connaissais, et je me connaissais aussi tout à fait. Ce n’était pas étonant. Ça nous ressemblait. Donc on y allait à ce truc. Accompagnés de Kitty. J’avais rien contre elle. Je savais surtout pas quoi penser d’elle en fait. C’était surtout mon problème. Surtout vu qu’il y a quelques jours j’avais appri quelque chose assez déstabilisant. Bon je m’en doutais un peu mais … entendre quelqu’un d’autre le dire … je ne savais pas quoi en penser non plus. J’affichais un sourire faux, mais qui me semblait convaincant. Je savais pas quoi dire ou faire, je me sentais pas à ma place. Je voulais juste me terrer chez moi dans mon lit, et ne plus voir personne. Je ne savais pas ce que je devais faire. Je ne voulais pas prendre le risque de le voir … mais … PEINE PERDUE. Mais je suis une bonne fille, et je suis polie, je monte sur l’estrade, je fais ce que j’ai à faire, je soupire. Et j’en descend bien déterminée à me barrer de là. La blonde attendait Logan …
KATH — « Dell, attends... Où vas-tu ? »
Je me retournais doucement et la vis. Pourquoi elle se mêlait de tout celle la ? Mais pourquoi donc ? J’en avais marre. J’avais absolument rien contre elle mais est ce qu’on ne pouvais pas un peu avoir de vie privé. Elle ne devait pas nous suive partout. Elle pouvait pas comprendre que je voulais pas la voir, que je voulais voir personne …
KATH — « Ecoute, je ne veux pas me mêler de ce qui ne me regarde pas mais je suis sûr qu'il ne t'a pas oublié. Ça se voit dans ses yeux... »
Je soupirais lourdement. « Ca ne te regarde pas en effet Kitty. Y’a un moment ou tu vas arrêter de te méler de ma vie ? Ca ne te regarde pas ça ne t’a jamais regardé, je sais pas ce que tu sais ou pense savoir sur Logan ou sur moi. Mais tu te trompes. D’accord !? » dis-je en m’éloignant de quelques pas mais elle revenait rapidement à la charge.
KATH — « Je ne sais pas ce qui te fait réellement peur en moi pour que tu te méfies autant mais sache que je ne vous veux aucun mal. Je veux juste... partager un peu de votre quotidien. Vous n'avez rien à craindre de moi.. Je voulais juste te le dire et si jamais le besoin est, je suis là. »
Je soupirais doucement et la regardais. « J’ai rien contre toi, j’ai pas peur de toi Kitty, je m’en fiche. Mais tu ferais mieux de vivre ta vie à toi qui doit être intéressante. Bien plus que la notre. » je soupire. « je veux pas être méchante avec toi Kitty ; c’est juste la vérité … » mais elle ne semblait pas s’en formaliser …
KATH — « Alors tu viens ? »
ROX — « Qu’es ce que vous foutez ? Ca vous dit on va au château gonflable ? »
Je soupire doucement et les rejoint. « Mouais … pourquoi pas » Seulement c’est ce moment là qu’il choisit pour débarquer comme une fleur.
LOGAN — -Kitty, Dell et Roxanne ! Comme je suis content de vous voir! Je ne vais pas vous déranger longtemps, je venais juste vous saluer avant de m’éclipser pour échapper a une amie
Je le saluais de la tête mais ne pris même pas le temps de lui répondre que je partais déjà vers autre part, le château gonflable.

Suite pour Dell/Rox/Logan

code par kusumitagraph'

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Katherine L. Miller
is in Buffalo, Wyoming
have a nice stay with us!


membre

◊ fields harvested : 207
◊ moving in to Buffalo : 23/08/2014


MessageSujet: Re: TOPIC INTRO ◊ Le discours du Maire Dim 28 Sep - 13:40



The show must go on...

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Stalker & tout le monde..

Katherine avait mal. Elle avait mal au cœur, Roxanne ne l'avait pas loupé. « Bon, c'est bon t'a finie ? Moi aussi j'me méfie de toi ! C'est normal vu ce que tu sais sur moi ! Donc, elle a ses raisons de se méfier de toi ! Va falloir t'y faire, Kitty. Et ça la dérangera pas ! » Ce n'était pas un beau jour pour Roxanne et Kitty en prenait pour son grade. Elle prit une profonde respiration tout en continuant de marcher à ses côtés. C'était douloureux de se faire rabrouer de cette manière alors qu'elle commençait seulement à se confier. Elle se souvenait de leur promenade à cheval et de la manière où Rox s'était confiée à elle. Bien que Kitty n'était pas vraiment d'humeur à l'entendre et pourtant, elle l'avait écouté. Avec un goût amer, elle découvrit l'engouement que Roxanne avait pour faire venir à Dell à la foire. Étrangement, le sourire et sa détermination ainsi que sa bonne humeur étaient revenus. Elle n'avait plus dit un mot jusqu'à ce qu'elles arrivent à la foire et qu'elle s'inquiète pour Dell. C'était plus fort qu'elle, elle les aimait même si c'était douloureux.

« Je n'ai rien contre toi, je n'ai pas peur de toi Kitty, je m'en fiche. Mais tu ferais mieux de vivre ta vie à toi, qui doit être intéressante. Bien plus que la nôtre. » Elle avait soupiré comme si elle parlait à une enfant qui ne voulait pas comprendre un traitre mot de ce qu'elle disait alors qu'en réalité, ses paroles blessaient Kitty et ce goût amer revenait en force. A croire que les dernières évènements de sa vie l'avait fait grandir, un peu plus chaque jour. « Je ne veux pas être méchante avec toi Kitty mais c'est juste la vérité... » C'est juste la vérité, cette dernière phrase lui fit beaucoup de mal parce qu'elle savait qu'il y avait de nombreuses vérités qu'elle connaissait mais qu'elle gardait pour elle, pour la protéger. « Il y a seulement certaines vérités qu'on devrait garder pour soit. Pas par manque de tact mais plus pour soi-même.. » rétorqua Kitty avant que Roxanne n'arrivait. « Et en attendant, vous êtes bien contente de me trouver lorsque ça ne va pas par contre, je ne peux compter que sur moi-même lorsque les choses vont mal pour moi... Tu as raison, je vais me préoccuper de ma vie en vous laissant à la vôtre. J'en ai assez de me faire envoyer sur les roses alors que j'essais tout simplement de vous aider. Je vois des choses, des choses qui vous aveuglent pour je ne sais quelle raison mais j'ai comprit... Ne t'en fais pas. Si vous pouvez compter sur moi pour ne pas divulguer vos secrets, je me rends bien compte que vous ne me rendrez pas l'appareil parce que vous êtes incapable de m'écouter... »

Alors qu'elle entendait Roxanne s'approcher, elle prit une profonde respiration alors que cette dernière demanda : « Qu'est-ce que vous foutez ? Ça vous dit, on va au château gonflable ? » Elle sourit en se tournant vers Dell : « Alors tu viens ? » mais en voyant le visage de ses deux demoiselles, elle se renfrogna et rangea ses mains dans les poches arrière de son jean. « Mouais, pourquoi pas... ? » rétorqua Dell sans envie particulière qui avait convaincu Kitty ne pas les suivre mais avant qu'elle ne puisse répondre, Logan arriva : « Kitty, Dell, Roxanne. Comme je suis content de vous voir. Je ne vais pas vous déranger longtemps. Je venais juste vous saluer avant de m’éclipser pour échapper à une amie... » Katherine ne pouvait pas s'empêcher de rire tout en étant certaine que rien n'était finie entre Dell et Logan, elle n'était pas dupe. « Salut Logan. Ravie pour toi. J'espère qu'on a été d'une grande aide. Non, allez-y tous ensemble. Je.. J'ai vu Bobby près du manège du train fantôme. A plus tard ! »

Elle prit une profonde respiration, elle savait que le ton qu'elle avait employé, allait surprendre tout le monde, mais peu importe. Elle avait trop mal pour cacher ce qu'elle ressentait vraiment. Et oui, Kitty grandissait et pas forcément aussi entourée qu'elle n'aurait cru l'être. Après les avoir tous salués, elle se détourna en direction de l'attraction du train fantôme.

La suite par ici => au train fantôme (Hazel, Whizz, Bobby etc avec Stalker )



ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ